Le Cercle Des Immortels

Un monde de destruction entre vampire et démon.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une rencontre comme une autre (pv Shizuma)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arbagon Naïmphras
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 461
Age : 25
Localisation : Dans l'ombre, là ou on ne peut me voir, guettant ma proie
Maître De : Moi-même
Esclave De : De sa vie
Date d'inscription : 11/09/2007

Feuille de personnage
Aime: Celle qu'il se doit de reconquérir

MessageSujet: Une rencontre comme une autre (pv Shizuma)   Mar 16 Mar - 3:21

Le démon se promenait comme à son habitude, c'est à dire un peu nonchalamment, mais sans pour autant abandonner sa vigilance des environs. Pas de combat ici, donc pas besoin de se cacher, aucune chance qu'on se risque à venir l'engager ici. La personne qu'il avait voulu tuée avait prit la fuite et maintenant il parcourait tranquillement la ville dans l'espoir de la retrouvée, car il avait de bonne raison de croire qu'elle était ici, mais bon, c'était une chance assez mince de l'apercevoir en ce lieu quand même. Et puis, toutes ces cages, toutes ces personnes là comme simple bête, c'était quelque chose qui agaçait le démon. Pas qu'il avait pitié des gens dans les cages, la pitié était étrangère souvent au démon, mais il détestait le fait de savoir qu'on avait besoin d'esclave. Si on déchargeait sur un esclave, c'est donc qu’on n’avait pas les habitudes et ne pas avoir assez d'habitude pouvait être mortel.

Enfin, on finissait par s'habituer et ne plus trop remarquer les cages, se désintéressant des marchands qui se voulaient alors moins insistant. Peut-être aussi que le démon n'inspirait juste pas la moindre confiance, qui sait. Il chercha donc un moment, l'ennuie le prenant assez rapidement cependant. Bon, il ne trouvait pas le moucheron ici, alors aussi bien arrêté de le chercher. Si l'individu avait une bonne planque et en sortait seulement que dans des heures, Arbagon perdrait des heures à attendre. C'est donc pourquoi il s'éloigna un peu de toute la zone commerçant, n'allant pas dans la zone résidentielle en n’y ayant rien à faire, marchant doucement un peu dans des endroits éloignés de la grosse activité de la ville, là où il serait possible de chercher la prochaine action à poser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizuma Hanazono
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 538
Age : 27
Localisation : derrière une rapière vengeresse
Maître De : personne
Esclave De : sa vengeance
Date d'inscription : 16/02/2008

Feuille de personnage
Aime: personne... plus jamais.

MessageSujet: Re: Une rencontre comme une autre (pv Shizuma)   Mar 16 Mar - 4:05

Une description physique, une race, une bourse remplie d'or... Shizuma avait enfin une mission à accomplir, voilà des semaines qu'elle attendait ça. Un homme, un humain bien entendu, lui avait proposé de se débarrasser d'un démon qui n'avait eu de cesse de le poursuivre toute la journée. Effrayé mais néanmoins doté de finances plus que raisonnables, il s'était décidé à payer pour une famille de chasseurs qui avait déjà fait ses preuves: la famille Hanazono. Seule survivante, la tache lui revenait de droit.

"Du moment que ce n'est pas un enfant..."

Sa rapière sur la hanche et un poignard sur sa jambe gauche caché par sa robe; la jeune femme était enfin prête pour la chasse au démon. Ses adversaires comme ses alliés s'étonnaient toujours de la voir se battre avec ce genre de vêtements, mais elle s'était toujours sentie plus à l'aise ainsi.
L'homme qui lui avait donné sa mission lui avait indiqué sur un papier imprimé toutes les descriptions utiles pour le retrouver. C'est alors qu'elle dût fouiller le pays de fond en comble pour le retrouver. Au bout de quelques jours, au détour de Raithon, Shizuma finit enfin par trouver quelqu'un qui semblait ressembler à la description.


"C'est toi le poursuivant?"

Un fin sourire se dessina sur ses lèvres alors qu'elle entreprit de le suivre discrètement, attendant qu'il s'éloigne de la ville. Cette partie de son travail, savoir se fondre dans le décor, était primordial pour un chasseur.
Enfin furent-ils éloignés de la population que la jeune femme sortit son poignard et d'un pas de loup, se plaça derrière lui comme une ombre. Là, elle plaça délicatement sa lame près du cou de sa proie, sans un bruit. Le prochain pas en avant qu'il fera lui tranchera alors la carotide.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arbagon Naïmphras
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 461
Age : 25
Localisation : Dans l'ombre, là ou on ne peut me voir, guettant ma proie
Maître De : Moi-même
Esclave De : De sa vie
Date d'inscription : 11/09/2007

Feuille de personnage
Aime: Celle qu'il se doit de reconquérir

MessageSujet: Re: Une rencontre comme une autre (pv Shizuma)   Mar 16 Mar - 5:12

Un adversaire fourbe qui était à ses trousses alors, Arbagon sourit quand il remarqua qu'il n'était plus seul, environ quelques secondes avant de s'ouvrir la carotide sur une lame finement dissimuler. Continuant de marcher avec nonchalance, complètement désarmer comme à son habitude, il plaça la main la plus loin de la personne lui tendant le piège de manière à réussir ce qu'il prévoyait et continua de marcher en invoquant silencieusement une de ses deux épées qu'il pouvait ainsi faire apparaître et disparaître. Il continua donc à avancer et la dague du prédateur qui lui en voulait fut repousser par la lame de son épée, lui permettant de passer et se retirer de la porter d'attaque, son arme à nouveau volatiliser de sa main. La réaction de la jeune femme serait peut-être surprenant, car cela en surprenait souvent plus d'un. Mais la magie était une chose rare en ce monde, les traqueurs la conservaient avec grand soin, mais encore là, petit à petit, elle se perdait. Pas surprenant que les humains longuement dans l'ignorance de bien des choses aillent complètement perdu cet art autrefois pratiquer par les leurs.

" Tuer une ombre en se dissimulant dans l'ombre? Le choix est loin d'être judicieux. "

Il vivait dans le monde des ombres, il était un messager de mort, un guerrier damné et maudit aux ténèbres ... ce n'est pas en se glissant dans le noir qu'on allait venir à bout de le saigner à mort. Était-ce sa cible ou non? Il traquait rarement les humains, mais après tout, autant les démons et les vampires étaient en tord, certains humains poussaient trop loin. Il avait donc prit la trousse d'un membre d'un clan humain qui avait un peu trop déranger. Il se questionnait, les gens faisant parti des clans en problèmes avec les traqueurs savaient que les ombres étaient leur domaine, alors pourquoi le choisir? Mais peut-être que le clan humain ignorait encore l'importance des traqueurs dans le monde? Tant de possibilité.

Son visage couvert d'un voile de noirceur perpétuel, ses sens étaient en alerte maximale et se vision balayait lentement les environs sans tourner la tête, donnant l'impression que le démon était devenu une statue. Une statue sans le moindre stress, sans la moindre contraction musculaire. Arbagon n'allait pas commencer à angoisser pour un petit combat qui en plus pour le moment se voulait à l'intérieur de son milieu de vie, les ombres et la noirceur. Toujours sans aucune arme, le démon prévoyait pour le moment trois choses, l'instinct serait ce qui choisirais l'option, à savoir : bloquer avec une arme apparue à la dernière minute, esquiver le coup s'il pouvait le localiser assez précisément, si en plus il avait le temps de se saisir de la main qui attaquait ou bien de ce qui était menaçant, alors ce serait encore mieux. Et si jamais aucune des trois options n'étaient de mise parce que la personne cherchant sa mort décidais de gentiment venir discutailler pour le plaisir ... il verrait en temps et lieu.

" Je ne sais pas quelle est l'étendu de vos connaissances ... mais elles semblent insuffisantes pour engager le combat. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizuma Hanazono
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 538
Age : 27
Localisation : derrière une rapière vengeresse
Maître De : personne
Esclave De : sa vengeance
Date d'inscription : 16/02/2008

Feuille de personnage
Aime: personne... plus jamais.

MessageSujet: Re: Une rencontre comme une autre (pv Shizuma)   Mar 16 Mar - 23:02

Le pas qui devait couper l'une des artères principales du cou se posa au sol, mais le poignard ne suivi pas la trajectoire qui était prévue. En effet, la lame rencontra une résistance qui se trouvait être la lame de l'épée de son adversaire. Surprise par son apparition soudaine sans qu'aucun mouvement ne soit déployé pour la sortir de son fourreau, Shizuma eut un réflexe de recul.

"Comment?"

L'arme disparut comme elle était apparue entre son poignard et le cou de sa victime. De la magie ? La magie existait vraiment ? La jeune femme n'avait jamais eu l'occasion de voir ce genre de pouvoir, pour elle, la magie n'était qu'une légende que l'on trouvait dans les contes pour enfants.
Prenant ses distances avec son adversaire, celui-ci pris la parole pour se décrire comme une ombre, ce qu'elle put déduire de sa nature de chasseur. Voilà qui était intéressant, sa mission allait se révéler plus difficile que prévu.


"Un chasseur qui chasse un humain qui paye un autre chasseur pour se débarrasser du premier. Quelle situation ironique."

Un sourire satisfait aux lèvres, Shizuma rangea son poignard et sortit sa rapière de son fourreau, prête à engager le combat à tout moment. Voilà longtemps qu’elle n’avait pas combattu un adversaire qui semblait si valeureux, du moins à première vue. Néanmoins, elle expliqua au démon les raisons de son attaque.

"Un homme m’a payé une fortune pour vous voir disparaitre de ma main. Sans doute avez-vous été un peu trop collant avec lui, je me fous des détails de l’affaire. Toujours est-il qu’il me donnera deux fois plus d’argent lorsque je lui rapporterai votre tête."

Elle ne savait pas ce que ce démon avait pu faire et elle s’en fichait bien. Déjà que les créatures démoniaque, vampirique ou lycanne ne méritaient que les flammes de l’enfer mais qu’en plus on la payait pour les tuer, c’était un véritable plaisir pour elle. Un plaisir malsain qui mettait parfois en doute l’humanité de son esprit.
Shizuma étudia la situation. L’attaque surprise n’était plus possible, d’autant plus que les angles morts des démons étaient très restreints. Il ne bougeait pas, il attendait son attaque, exprimant le fait qu’elle ne serait pas de taille. De toute façon, qu’avait-elle à perdre ? La vie ? Franchement, quitter ce monde ne lui faisait ni chaud ni froid depuis la disparition de sa famille. Mais tant qu’à faire, elle préférait mourir de la main d’une des créatures qu’elle chassait, à condition que celle-ci est une force bien plus grande qu’elle. Peut être que son faucheur d’âme était ce démon ? Il y ressemblait en tout cas.


"Tu devrais sortir tes armes, je ne te laisserai pas partir facilement."

Shizuma courut dans sa direction, prête à porter son attaque vers la tête de son adversaire, puis à la dernière seconde, se baissa pour lancer la pointe de son épée dans le genou du démon pour lui faire perdre l’équilibre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arbagon Naïmphras
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 461
Age : 25
Localisation : Dans l'ombre, là ou on ne peut me voir, guettant ma proie
Maître De : Moi-même
Esclave De : De sa vie
Date d'inscription : 11/09/2007

Feuille de personnage
Aime: Celle qu'il se doit de reconquérir

MessageSujet: Re: Une rencontre comme une autre (pv Shizuma)   Mer 17 Mar - 16:27

" La magie qui jadis étaient courante, maintenant oubliée. "

L'effet de surprise avait tiré un sourire au démon. Les humains ne croyaient plus à cette force de la nature dont il avait perdu l'art de l'utilisation. Et il n'avait pas peur de donner les explications et la vérité, si jamais elle se mettait à prêché que la magie était réelle, ce serait elle qui passerait pour une folle. Il avait beau avoir été formé et conditionner à remplir ses tâches efficacement et sans vraiment 'jouer' avec cela, mais parfois un petit effet du genre était toujours amusant à créer et observer. Et oui, il restait un démon, déboussolé les gens et provoquer une petite angoisse, même l'espace d'une seule seconde, était pour lui un grand amusement. Dommage pour la jeune humaine qui allait avoir à y passer, mais heureusement pour elle, sa vie n'était pas en jeu. Arbagon tuait ceux qu'il devait tuer, il ne se salissait pas les mains pour le plaisir de se les salir.

Vint ensuite l'explication précédée d'un petit commentaire impulsif. Une chasseuse donc. Mais, pas une chasseuse de son style, une de ces tueuses de 'monstre' ou bien une mercenaire. Ça pouvait devenir un petit problème, car si certains étaient de simples petits guerroyeurs, d'autres avec du talent et sinon vous traquait en permanence jusqu'à votre mort. En plus que la motivation était l'argent et que l'argent poussait ce genre de contractuel à se surpasser. La voix féminine aussi donnait une série d'information. De plus en plus, les femmes se lançaient dans ce genre de travail, ce qui était plus rare avant quand même, mais bon, il aurait donc une adversaire en vitesse et en agilité, probablement une arme qui s'accommodait bien à cela. Intéressant donc. Pas de peur, sûre d'elle, visiblement en confiance de ses moyens et pas trop rebutée à l'idée de mourir. Adversaire de mérite ou suicidaire stupide, un des deux.

Toujours immobile, analysant l'information, il entendit la jeune femme lui conseiller de s'armer en prévision du combat. Un rire répondit à ce conseil. Lui, s'armer pour un combat contre une chasseuse? Pour le moment il voulait un peu s'amuser pour passer le temps, alors pourquoi avoir recours à ses épées immédiatement? Non, non, non. Et puis, en même temps, cela montrerais à la jeune femme de bien faire attention à l'avenir, car il valait mieux parfois prendre plus de temps pour vraiment connaître sa proie. Visiblement, elle ne savait rien de lui et donc fonctionnait à l'aveuglette en improvisant.

" Quand je sentirai un peu de menace je m'armerai ... pour le moment j'attends encore d'avoir la moindre crainte avant de les utiliser. "

Pour une fois, un combat qui n'était pas pour l'ordre, un petit entrainement stimulant, alors il pouvait se permettre d'être provoquant et de s'amuser. Toujours immobile, il attendait, encore et toujours, laissant à la jeune femme la chance d'attaquer la première. D'ailleurs, cette dernière ne se fit pas attendre et sortit des ombres avec sa rapière dans une superbe attaque à la tête. Le démon leva la garde un peu et une fois dans les temps, il évita l'attaque à la tête. Ce qu'il n'avait pas prévu fut la douleur de son genou, rien de bien stressant à sa perception, toujours entrain d'évaluer et tester son adversaire. " Dommage. " Et ses paroles s'accompagnèrent d'un solide coup de poing au visage de la jeune femme qui avait du entrer dans la zone d'attaque du démon pour son attaque. Son arme qui n'était pas prête encore à la défendre suite à son attaque récente. Quant à son genou ... pour le moment la douleur se tolérait bien, il avait connu bien des durs combats. Une fois son coup de poing terminé, il reprit un peu de distance, le masque de ténèbres face à la jeune femme, sous lequel les yeux du démon l’observaient avec amusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizuma Hanazono
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 538
Age : 27
Localisation : derrière une rapière vengeresse
Maître De : personne
Esclave De : sa vengeance
Date d'inscription : 16/02/2008

Feuille de personnage
Aime: personne... plus jamais.

MessageSujet: Re: Une rencontre comme une autre (pv Shizuma)   Mer 17 Mar - 20:19

Ainsi, la magie était une chose courante que le temps avait effacée. Enfin, c’est ce qu’il disait, ce démon pouvait tout aussi bien se moquer d’elle. Après tout, sa surprise avait semblé l’amuser plus qu’autre chose, mais Shizuma n’allait pas se vexer pour ça. Qu’importe si cet art était réel ou non, ce n’est pas ce qui allait l’empêcher de faire son travail. Même si ce démon pouvait voler, se téléporter ou quoique ce soit d’autre ; elle le poursuivrait jusqu’au bout. Le travail se faisait rare en ce moment, surement la race humaine perdait espoir et ne faisant plus confiance à sa propre nature. Preuve en est, les humains préféraient confier leurs vies à des lycans plutôt qu’aux mercenaires de leur espèce.

Agilité et vitesse étaient ses points forts ; force et résistance ses points faibles. Restait à voir quels étaient ceux de son adversaire. Étant un démon, homme qui plus est, celui-ci devait surement avoir l’inverse de ses caractéristiques, plus lent mais plus fort. Enfin, ce n’était que des prévisions, la jeune femme pouvait encore se tromper. La peur ne l’effleurait même pas et elle sentait bien que s’était aussi le cas de sa proie. L’un comme l’autre avait confiance en leur propre force au combat, promettant que leur petit combat pourrait trainer en longueur.

Le démon semblait la sous-estimer, en tout cas, c’est ce qu’elle put en déduire de son rire un rien agaçant lorsqu’elle lui proposa de prendre ses armes. Celui-ci préférait les utiliser à la dernière minute. Suicidaire ? Un pari avec lui-même ? C’était bien les hommes ça, toute race confondu, la vantardise les personnifiaient.

Son attaque portée n’avait pas eu l’effet escompté. Certes il avait bien cru que son attaque serait portée vers la tête, elle l’avait bien touché au genou, sans que son mouvement ne soit dévié, mais Shizuma n’avait pas pensé que son adversaire avait une telle résistance à la douleur. Le démon n’avait même pas cillé, il n’avait pas perdu l’équilibre comme prévu. En guise de réponse, Arbagon lui envoya son poing dans la figure. La jeune femme eut le temps de se décaler légèrement, mais se pris tout de même le coup dans la joue. Sous l’effet de la douleur, sa mâchoire eut le réflexe stupide de se fermer, se mordant la gencive jusqu’au sang.


"Tch."

Un gout métallique dans la bouche, elle s’élança d’un bon en arrière pour éviter de se prendre un nouveau coup. Lui aussi avait repris ses distances. Shizuma se releva, voyant qu’il attendait la suite des événements. Peut-être qu’attaquer la première n’était pas la bonne solution avec lui, trouver un point non-protégé lors d’une de ses attaques seraient plus facile. Massant légèrement la rougeur sur sa joue, elle reprit la parole.

"Vous résistez bien à la douleur, ça me change de la vermine qui vole les commerçants qui font appelle à moi. Peut-être devrais-je vous suivre et attendre que vous baissiez votre garde ?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arbagon Naïmphras
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 461
Age : 25
Localisation : Dans l'ombre, là ou on ne peut me voir, guettant ma proie
Maître De : Moi-même
Esclave De : De sa vie
Date d'inscription : 11/09/2007

Feuille de personnage
Aime: Celle qu'il se doit de reconquérir

MessageSujet: Re: Une rencontre comme une autre (pv Shizuma)   Jeu 18 Mar - 15:52

" Me suivre? Pensez-vous réellement que vous serez capable de me retracer? " À nouveau Arbagon eut un rire. Il n'était plus tellement ce traqueur de discipline et de froideur, laissant un peu son amertume de ce monde s'écouler. " Je ne suis plus, je n'existe plus, je peux disparaître totalement si je le veux. Ne penser pas que je suis un chasseur, vous vous tromper. Je suis un guerrier damnés, un messager maudit de mort ... ce que vous appelez la faucheuse. "

C'était ainsi que les traqueurs se voyaient. La faucheuse était détester et dite maléfique, mais pourtant fortement nécessaire en ce monde. Mais elle ne comprendrait sûrement pas les allusions. Guerriers damnés et Messager maudit étaient deux des noms donné aux traqueurs dans le temps où ils n'avaient pas à se cacher. Maintenant que l'ordre vivait dans le secret en fantôme, on ignorait bien souvent leur existence sur ce monde. D'un coup sec, deux ailes jaillirent de son dos, plus noires que la nuit, se montrant imposante et totalement déployées. Son genou meurtrit, il se dit que les ailes pourraient peut-être se révélé utile en plus de servir à faire un petit numéro. Mais, il restait toujours désarmer. Mieux encore, il montra sa main gauche et la ferma, pour la mettre dans son dos, adoptant une posture de combat qui évitait de mettre le poids en entier sur son genou droit blessé. Le combat pour le moment l'intéressait plus ainsi, un petit défi si on voulait. Mais pas parce qu'il était démon ou homme, mais parce que sa vie de traqueur n'avait été que meurtre et sang. Tuer cette humaine était trop facile.

* Tu n’es pas seulement ce tueur froid et insensible *

Les paroles d'une vampire qui avait eu beaucoup d'influence sur sa vie. Hélas, les choses n'avaient pas été toujours pour le mieux, bien qu'il reconnaissait qu'elle avait raison. Il épargnerait cette humaine qui faisait ce pour quoi on l'avait payé, mais pas sans lui faire comprendre son erreur de tenter de lui retirer la vie. Elle semblait avoir décidé d'attendre ses attaques, comme si sa première tentative venait de la décourager d'attaquer la première. Bon ... comment réussir à entrer dans la zone de combat sans ses armes, car il n'avait pas envie de les utiliser déjà. Il devait aussi ne pas trop faire de geste qui solliciterait des efforts excessif de son genou, sous peine de s'handicaper lui-même à la longue. Il ferma les yeux quelques secondes pour se focaliser, toujours immobile et semblable à une statue d'ombre.

Puis il les ouvrit. Elle n'avait pas remarqué le manège, après tout son visage n'était vu que par ceux que le démon voulait, en ce moment la jeune humaine n'était pas parmi ceux-ci. Comment le voyait-elle? Un guerrier brute épaisse comme on voit toujours tous les démons? Un fin stratège en vu des quelques trucs qu'il avait déjà fait? Une cible aléatoire à laquelle elle devait s'adapter? C'était une information importante pour décider de son prochain mouvement. Tant pis, il fallait essayer et voir le résultat. Le démon baissa son centre de gravité, avant de s'élancer vers l'humaine prêt à frapper de son poing droit en uppercut. Le regard sur les épaules de son ennemie, il pouvait ainsi voir le moindre de ses mouvement, que ce soit le haut ou le bas du corps qui bouge. C'était une chose que les gens voulaient éviter, la charge était vue comme l'instrument de sa propre défaite, mais le démon lui n'en n'avait cure. Si cela pouvait renforcer son image de guerrier sanguinaire démoniaque sans intelligence ... se serait au mieux pour lui.

Il entra donc finalement dans la zone d'attaque de son adversaire, étant à porter d'un coup de rapière. Il fallait attendre le bon moment avant de faire esquive ou quoi que ce soit, la fraction de seconde ou elle penserait l'avoir déjoué. Le combat était un art compliqué. Bref, quand il cru le moment bon, tentant de faire durer le suspense jusqu'à la dernière seconde possible, il baissa à nouveau son centre de gravité pour faire un prodigieux bon, s'aidant de ses ailes pour passer par-dessus la jeune humaine et atterrir accroupie derrière elle. En se retournant, il envoya un crochet de la main droite dans la cuisse de cette dernière et la faucha du derrière de sa jambe gauche, serrant les dents en sentant la blessure dans son genou droit. De ses ailes, il se remit ensuite en zone plus sûr.


" Voulez-vous réellement que j'ai recours à de quelconques armes? Votre vie vous importe si peu? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizuma Hanazono
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 538
Age : 27
Localisation : derrière une rapière vengeresse
Maître De : personne
Esclave De : sa vengeance
Date d'inscription : 16/02/2008

Feuille de personnage
Aime: personne... plus jamais.

MessageSujet: Re: Une rencontre comme une autre (pv Shizuma)   Sam 20 Mar - 1:59

Shizuma sourit également. Elle le poursuivait en tant que chasseur, son travail, traquer les gens était une matière facile pour elle. Elle ne faisait pas ça pour le plaisir, quoique... C'était parfois une bonne manière de se défouler et d'oublier ses malheurs. Alors oui, elle se sentait bien capable de le retracer. Le démon prétendait ne plus être de ce monde, être la faucheuse. La faucheuse ? La jeune femme ne compris pas l'allusion, elle l'a pris même de travers. Restant silencieuse quelques instants, le regard surpris, elle se demandait s'il était la mort qu'elle cherchait. Shizuma se secoua légèrement la tête, quelle bêtise, ce n'était pas qu'un démon, pas une entité de légende.

"Vous n'existez plus ? Alors qui est-ce que j'ai en face de moi si ce n'est pas vous ? Je vous parle, je vous ai touché, vous saignez, vous pensez... Vous êtes vivant et bien existant de ce monde. Et je vous combattrai jusqu'à que vous vous sentiez vivant, car je sais que ce combat vous amuse. "

C'est alors que deux ailes apparurent dans le dos de son adversaire. Ça, ce n'était pas une chose qui l'étonna plus que ça, bien que tous les démons ne fussent pas dotés d'ailes, il lui était déjà arrivé d'en rencontrer. Néanmoins, Shizuma avait toujours trouvé ces ailes magnifiques, faisant ressembler cette créature à un ange déchu. Mais elle ne devait pas se perdre dans sa contemplation, ils étaient tout de même en plein combat. Bien qu'il ait déployé ses ailes surement pour éviter de s'appuyer sur son genou meurtri, Arbagon resta malgré tout sans arme. Pire, il en mit une de ses mains derrière son dos. Ce dernier geste irrita légèrement la jeune femme.

"De quoi ? Tu ne me prends pas au sérieux ?"

Il la prenait pour une faible créature ou quoi ?! Shizuma ne supportait pas ce comportement qui ressemblait à du dédain à ses yeux. Quel affront ! Très bien, pour la peine, elle ne prendra plus en compte sa douleur. Il fallait qu'il sache, il vivait, son sang tapait dans ses artères comme dans celle de l'humaine. Peut être pas à la même vitesse, mais son premier défi était qu'il prenne enfin ses armes contre elle. Pour une fois, la motivation de l'argent n'arrivait qu'en second plan.
Son adversaire s'immobilisa quelques secondes avant de se baisser légèrement. La jeune femme connaissait cette pose, il allait s'élancer. Se préparant mentalement à une attaque rapide, le démon bondit près à frapper de son poing restant. Elle calcula chacun de ses mouvements, aucun à l'avance, toujours à la dernière minute pour éviter les retournements de situation.

Enfin dans sa zone d'attaque, les mouvements devaient maintenant se faire rapides et précis ; sans qu'aucune erreur ne soit commise. Sa rapière partit en direction de son épaule droite, mais par le bon qu'il fit alors, avait du seulement l'effleurer. Au mieux, la lame l'avait coupé sur quelques centimètres de profondeur dans la chair. En vue de l'élan qu'il avait pris et sa trajectoire, elle devina assez rapidement que celui-ci allait arriver derrière elle. S'il ne voulait toujours pas utiliser ses armes, le mieux pour lui était de lui faire perdre l'équilibre. Trop facile à deviner, Shizuma fit un saut sur le côté pour éviter son attaque. Mais le temps de se décaler, elle sentit une brulure sur sa cuisse. Le crochet l'avait griffé sur son passage. Le temps qu'elle mit à se retourner, son épée put rencontrer le torse de son adversaire. Une chance car sa blessure au genou l'avait un peu ralenti sur son recul.


"Qu'en avez-vous affaire de ma vie ? Je ne pense pas qu'elle soit importante pour vous, n'est-ce pas ? Allez ! Laissé moi vivre de ce combat et de votre douleur ! Moi je n'ai conscience d'exister et ne ressens que dans ces moments."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arbagon Naïmphras
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 461
Age : 25
Localisation : Dans l'ombre, là ou on ne peut me voir, guettant ma proie
Maître De : Moi-même
Esclave De : De sa vie
Date d'inscription : 11/09/2007

Feuille de personnage
Aime: Celle qu'il se doit de reconquérir

MessageSujet: Re: Une rencontre comme une autre (pv Shizuma)   Sam 20 Mar - 19:35

Maintenant à nouveau à distance raisonnable, une petite entaille peut profonde sur le torse, le démon était toujours aussi calme. Son mouvement de retrait avait été un peu trop lent, mais cela ne l'inquiétait pas, la blessure au genou ne pouvait être sans effet. Quant à la prévisibilité de l'attaque, il n'était pas pour faire ses bottes cachées directement au début du combat. Le combat était un art, il fallait faire les choses d'une certaine manière, si son adversaire maîtrisait bien cet art, alors le tout ne serait que plus intéressant. Le fait était aussi qu'en ce moment, le démon n'était pas dans une situation offensive. Ayant été attaqué en premier et s'amusant à réduire ses armes possibles, il était plutôt dans un mode de défense.

" Chercher la preuve de mon existence sur ce monde et jamais vous ne la trouverai, pour ce monde je suis un fantôme, je n'existe plus. M'amuser, en effet, ce combat m'amuse, mais je reste un fantôme dans les ombres. "

Elle prenait décidément tout au pied de la lettre la jeune femme. C'était quelque peu amusant. Et par dessus tout, elle ignorait complètement qui était son adversaire, la pauvre. Sa conviction de pouvoir le suivre était complètement ridicule pour le démon, les Traqueurs qui passaient leur temps à traquet et être traquer par leur ennemi, savait complètement se volatiliser au besoin et savait encore plus ne jamais se faire suivre jusqu'à leur quartier maître. Elle perdrait donc indubitablement sa trace quand il retournerait voir ses confrères et consœurs.

" Plutôt que de tenter de me suivre, je vous conseillerais de vous informez sur votre ennemi jeune humaine. Car, il semblerait que mon Ordre ne vous soit pas connu. L'Ordre des Traqueurs seraient une bonne chose à connaître avant de décidé de me retirer la vie. De nos jours il est rare de trouver des informations qui soient valables sur nous, mais si vous vous entêter autant que pour ce combat, qui sait ce que vous trouverez. "

Il fléchit de nouveau les jambes et ouvrit sa main droite, les doigts toujours replié un peu pour présenter ses griffes de démons à l'avant. Comme ça, la chasseuse ne vivait que par les combats. La pauvre, elle avait donc eu un passé tragique. Et si elle pensait que ce combat serait ce qui lui ferait sentir la vie couler en elle, c'était une présomption intéressante. Un combat n'était pas que physique, non pas du tout, alors Arbagon pouvait très bien tenter de faire couler le poison de mort dans les veines de la jeune femme dans un affrontement mental dont il avait des armes et non elle. Que pouvait-elle employer contre lui? Elle ignorait tout de lui, même à savoir son dessein dans le monde. Qu'elle le croit un chasseur si elle voulait, mais c'était une grave erreur.

" Ne vous en faîte pas, mes engagements vous protège de moi, je ne peux en aucun cas mettre fin à votre vie. Par contre, rien ne m'oblige à un pacifisme total, alors tant qu'à livrer un combat où je ne peux tuer ma cible, autant le faire durer un moment, normalement mes combats sont plutôt courts. "

Et oui, ses engagements de traqueur ne lui interdisait pas de la tué, mais disons que cela serait assez mal vu quand même. Les traqueurs tuaient pour rétablir l'équilibre harmonieux de ce monde, cette humaine n'avait pas à être retirer comme tel de la balance, à moins qu'elle vienne à vraiment devenir trop dangereuse pour le démon. Et puis, que dirais Kazahana si jamais il tuait l'humaine? C'était un autre détail qui lui importait et qui était difficile à évaluer. Elle revenait de 10 ans d'exclusion et avait changé, donc Arbagon ignorait pas mal de chose sur ce qu'elle était devenue. C'était donc une chance pour l'humaine que pour le moment, tout pour le moment lui 'interdise' de la tuée. Cela ne voulait pas dire qu'il ne se battrait pas pour autant.

Et puis soudainement, un sourire se à nouveau sur son visage. Elle voulait qu'il se batte à arme égale? Il pouvait le faire, pourquoi n'y avait-il pas pensé avant. Et puis, il avait un peu envie de voir la réaction qu'elle aurait une fois son idée accomplie. Gardant sa position de combat, le démon approcha tranquillement de la jeune femme qui toujours ne désirait visiblement plus attaquer la première. Un choix judicieux, mais un peu ennuyeux pour le démon. Donc, elle avait un poignard et une rapière, le poignard devait avoir été remis à son étui. Et puis au pire, il n'aurait qu'à refaire une manouvre du genre plus tard. Il fit enfin le pas significatif, le pas qui le faisait entrer dans la zone d'attaque de la chasseuse.

Le programme était simple. Il commença par des esquives et attaques de son poing droit, bien qu'il savait que pour le moment il ne la toucherait pas et que ses esquives lui étaient la pièce tournante pour s'en tirer. Puis à travers le combat, une ouverture ce fit dans une maladresse au niveau du torse. Voilà le moment précis qu'il cherchait, car l'ouverture qu'il subissait était bien une maladresse volontaire, ne restait plus qu'à saisir le bras ou la rapière sur les plats de la lame. Puis ensuite serait donner un coup de poing au visage ou dans une zone possible à atteindre pour assommer ou créer une douleur quelque part et pouvoir ensuite désarmer la jeune chasseuse de sa dite rapière. Pour cela, il utiliserait ses deux mains, mais c'était la tentative du démon néanmoins, pour en venir à un combat à arme égale comme le souhaitait tant l'humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizuma Hanazono
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 538
Age : 27
Localisation : derrière une rapière vengeresse
Maître De : personne
Esclave De : sa vengeance
Date d'inscription : 16/02/2008

Feuille de personnage
Aime: personne... plus jamais.

MessageSujet: Re: Une rencontre comme une autre (pv Shizuma)   Dim 21 Mar - 3:35

Le démon ne semblait toujours pas changer d’avis. Il n’existait pas et s’amuse quand même ; une contradiction aux yeux de l’humaine. Ou peut-être que non, peut-être y avait-il un double sens à ce qu’il venait de dire. Après tout, Shizuma se savait naïve et le restait malgré les années et les litres de sang qui passaient devant elle. D’un côté, elle voulait le rester. Pourquoi ? Parce que si elle avait trop conscience de ce qu’était ce monde de désespoir, jamais elle ne pourrait profiter des plaisirs de la vie comme se battre. Oui, se battre était un plaisir, un moment qui lui faisait oublier les tristes souvenirs de sa vie passé, au point que son désir était que ses combats s’éternisent à jamais.

"Vous racontez vraiment n’importe quoi. Vous avez une identité, vous ressentez, vous existez. Où peut-être n’avons-nous pas la même définition de l’existence."

Pour elle, ne plus faire parti du monde était synonyme de mort. Seule la mort pouvait nous faire disparaitre du monde car votre esprit ne pouvait plus concevoir quoique ce soit.
L’ordre des Traqueurs… Effectivement, elle ne connaissait pas du tout ce groupe qui ressemblait à un groupe de chasseurs à première vue. Mais s’il était vrai qu’ils pouvaient « disparaitre » à volonté, ses recherches avaient de grandes chances de se solder par un échec.


"Une organisation de démons je présume. En quoi pourrait m’aider des recherches sur votre groupe? Je me fiche bien de savoir d’où vous venez, je veux m’amuser et gagner ma vie."

Bon, peut-être fera t-elle des recherches plus tard, histoire de l’occuper un peu entre deux missions. Mais mise à part le bouche à oreille, elle n’allait surement pas trouver de documents écrits sur eux ou très peu détaillés et fondés sur des rumeurs ; la jeune femme s’en doutait bien.
Le démon fléchit à nouveau les jambes, signe qu’un mouvement rapide pouvait être porté vers elle. En voyant sa position, Shizuma se mit en position défensive, de profil et son épée placée en biais devant son adversaire.
Ainsi, même s’il la combattait, il n’attenterait pas à sa vie. La jeune femme en fut bien déçue, pour elle, cela signifiait qu’il ne se battrait pas sérieusement. Dans ce cas, elle aurait préféré qu’il garde ça pour lui. Mais son objectif restait malgré tout le même, lui faire prendre ses armes, qu’il se batte sérieusement au point d’oublier ses règles qui lui interdisaient de la tuer.

Finalement, l’attaque rapide qu’elle attendait ne se fit pas. A l’inverse, il s’approcha tranquillement, donnant l’impression d’être vraiment sûr de lui, sûr de gagner. Cela eu encore une fois le don de l’énerver, mais la jeune femme se força à se calmer, sinon, ses mouvements pourraient se ralentir ou être perçus à l’avance.
Entrant enfin dans sa zone d’attaque, Shizuma ne perdit pas de temps et fit partir sa première attaque vers la tête de son adversaire. Son point droit déplaça sa lame puis fit partir le coup vers sa poitrine. Le problème est qu’en esquivant et attaquant d’une même main, ses mouvements étaient ralenti par deux. Alors aussi bien son attaque avait pu être esquivé, autant la jeune femme eut largement le temps d’éviter le coup porté. Une ouverture sur le torse, la jeune humaine n’eut pas le temps de réfléchir s’il s’agissait d’un piège ou non, elle en profita pour porter son coup vers la zone ouverte à son attaque. C’est à ce moment qu’Arbagon se saisit de son bras. D’une réaction provoquée par l’adrénaline du moment, sa main libre se préparait à accueillir son attaque. Le poing en direction de son visage se fit accueillir par la paume de sa main libre, mais son autre bras était toujours prisonnier de la prise du démon.


"Ahah, vous utilisez enfin vos deux mains."

Mais les armes n’étaient toujours pas d’actualité. Et en plus, elle était coincée. D’un côté son bras en prise et de l’autre sa main tenant le poing de son adversaire. Dans l’impossibilité d’utiliser ses mains, elle lança un coup de pied en direction de l’estomac du démon. Deux choix se posèrent dans son esprit, soit il évitera le coup en la lâchant et en reculant, soit il accueillera son coup et en profitera pour se décrocher et porter un coup de rapière. Mais peut-être avait-il d’autres solutions en poche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arbagon Naïmphras
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 461
Age : 25
Localisation : Dans l'ombre, là ou on ne peut me voir, guettant ma proie
Maître De : Moi-même
Esclave De : De sa vie
Date d'inscription : 11/09/2007

Feuille de personnage
Aime: Celle qu'il se doit de reconquérir

MessageSujet: Re: Une rencontre comme une autre (pv Shizuma)   Dim 21 Mar - 7:13

Futé la petite, elle avait réussit à attraper sa main, le démon ne mettant pas assez de pression pour la faire continuer dans son visage. Il avait voulu n'utilisez qu'une main, alors il utiliserait la deuxième au minimum quand même. Il avait ce qu'il voulait de toute façon, il avait changé le mal de place comme on disait. Ce fut pourtant un geste instinctif qui répondit au coup de pied de la jeune femme, à savoir qu'il mit d'un mouvement sec le bras qui tenait la rapière entre son estomac et le pied, la jeune femme se frappant elle-même donc dans le mouvement et l'impact arrivant sur Arbagon étant amoindrie au point de ne seulement que le faire plier un peu. Après tout, elle avait du sous la surprise diminuer la force pour ne rien se casser elle-même, réflexe biologique de préservation. Un petit rire se fit entendre et le démon tira un coup sec sur le bras pour frapper sa main sur la garde de la rapière et désarmer la jeune femme, faisant glisser l'arme plus loin.

" Alors, contente maintenant? Nous sommes enfin à arme égale, comme vous le souhaitiez. "

Il savait très bien que la jeune femme n'avait pas voulu cela, mais la narguer un peu ne pouvait faire de mal. Et puis bon, c'était amusant en même temps. Se redressant comme avant le coup de genou, le démon prit une grande inspiration en prévision de la suite. Elle voulait savoir pourquoi il ne prenait pas d'arme, elle verrait. Pour le moment, la situation était ni bonne ni mauvaise, elle lui tenait un bras, il lui en tenait un aussi. La main gauche qu'elle avait capturée se saisit de son avant-bras pour le tordre violemment, histoire de la retourner de profil. De sa main droite maintenant libre, il donna un coup de coude rapide et sec dans les côtes de son adversaire, la seconde d'après tirant violemment sur son bras pour la faire tomber sur le côté et lui asséner un puissant coup d'épaule. Cela se termina ensuite par un coup du genou gauche dans sa cuisse face à lui et d'un uppercut dans le ventre pour tirer sur sa main pour la libérer de la prise de la chasseuse et d'un nouveau coup d'aile se placer plus loin hors de la zone d'attaque.

" C'est vous qui ne me prenez pas au sérieux je pense. "

Elle qui s'offusquait qu'il se moquait d'elle en restant désarmer, il ne comprenait pas pourquoi elle ne voyait pas la chance qu'elle avait. Elle aurait déjà peut-être des membres en moins s'il avait utilisé son épée. D'ailleurs il était juste devant la rapière, histoire qu'elle ne la récupère pas si facilement. Cependant, sa respiration se faisait profonde, son torse se soulevait à ses inspirations. Adrénaline? Fatigue? Blessure? Il fallait dire qu'elle l'avait quand même touché de son arme au torse, au genou et lui avait infligé un certain coup de pied au ventre. De plus, le style de combat du démon était exigeant. C'était des attaques qui demandaient des explosions de puissances à des moments précis, mais en général, cela mettait les cibles en déroutes rapidement. Il avait toujours les jambes fléchit, les mains en posture de combat, le poids sur sa jambe gauche pour ne pas sollicité le genou droit blesser. Ses ailes remuaient tranquillement pour ne pas s'engourdir.

" Pourquoi cherche sur mon Ordre? Parce que si vous voulez avoir une chance de me faire assez craindre pour prendre mes armes et si vous voulez avoir une simple chance de me pister, vous devrez en savoir plus que présentement. C'est une organisation composé de toutes les races de plus, alors j'imagine que vous pourrez finir par trouver quelques bride, je vais avoir la gentillesse de ne pas vous laissez croire que seulement les démons sont concernés. "

Une organisation de démon? Pas du tout, elle avait été créée par les quatre races depuis son début et serait toujours aux quatre races. Même les démons qui avaient affaire à eux ne les aimaient pas. C'était pas pratique quand même, parce qu'en tant que traqueur, aucune race ne pouvait vraiment vous appréciez. Quoique ce point était très peu important. Mais le démon trouvait amusant la rapidité à laquelle la jeune femme avait conclu que c'était une organisation de démon. Elle serait probablement même étonné de savoir que les démons l'avais maudit toute son enfance et qu'ils le maudissaient encore aujourd'hui. Mais bon, il ne fallait pas trop en demander à une humaine, encore moins une chasseuse, qui devait avoir une haine envers sa race, voir les autres aussi. Les chasseurs étaient toujours si haineux.

" Identité et ressentir les choses ... c'est faux. Les fantômes ont une identité et ressente des choses, mais n'existe pas. Vous ne me trouverez ni parent, ni passé, le monde ne saurait témoigner de mon nom, les gens dirait de vous que vous êtes folle parlez de mon existence. Je ne suis ni dans les mémoires, ni dans les esprits, je disparais à ma guise de ce monde et tel la faucheuse, rien ne saurait influencer la tâche que les forces supérieurs m'ont donné à faire. "

Il laissa mourir sa voix doucement, la regardant de ses yeux rouges comme le sang qu'elle ne voyait même pas. La force supérieure à la faucheuse était dans les religions, le ou les dieux, qui avaient un agent de la mort pour préserver l'équilibre, la faucheuse n'avait pour seul maîtresse que la vie, dont elle était le noir nécessaire. Arbagon aussi ne répondait qu'à la force supérieur de la vie, il œuvrait pour elle, à travers les idéaux qui la caractérisait. Il prenait la vie, certes, mais pour seulement pour prendre la vie et pas sans respecter les critères donner, comme la faucheuse que les gens craignaient tant. Respirant toujours profondément, l'ardeur de la bataille dans ses veines et son cœur, l'adrénaline et l'extase du sang bouillant, Arbagon était décidé à ne pas employer les armes. Il était démon et pouvait encore s'en sortir, comparativement aux humains de son organisation qui n'aurait pu faire une telle chose, mais qui avec leur arme aurait vite mis hors d'état la jeune femme.

" Mais je présume que vous êtes liés à la faucheuse non? Vous avez une vengeance contre elle n'est-ce pas? Seulement, en sachant que vous ne pouvez la vaincre, votre destiné est de vous suicidé dans une grande scène orchestrer comme un meurtre de sa part, vous enlevant ainsi les remords de prendre ce qui est le plus sacré sur ce monde. C'est pour cela que l'extase de la bataille vous fait vivre, car pour vivre, vous devez approcher de votre mort et chaque fois est une déception, la déception de ne pas avoir eu le talent de vous suicider convenablement. Et vous traîner tout cela avec vous. La faucheuse vous a pris énormément, sans prévenir et vous fuyez la réalité. Faiblarde et pleurnicheuse, vous avez besoin de vous dire que ce n'est pas vous et vous vous donnez la belle image en bataille ridicule. La faucheuse est omnisciente ma chère. "

Était-il omniscient réellement? Bien sûr que non, le démon ignorait la vie de la jeune femme de A à Z, mais il avait assez vécu la sienne et aussi assez d'expérience dans le domaine de la psychologie pour savoir les grandes lignes par sa personnalité. Elle était un cas classique et tant qu'il restait général, qu'il n'entrait pas dans les détails qui différenciaient chacun des cas généraux, il allait pouvoir entamer le combat mental contre la jeune femme. Et malheureusement pour elle, ce combat serait plus féroce et dévastateur, car elle semblait encore très fragile mentalement. Bien sûr qu'il savait que la colère et la rage prendrait part de la jeune femme s'il touchait juste, mais pour combien de temps avant qu'elle n'éclate en morceau? Il était bien sûr de pouvoir lui tenir tête durant ce moment, car généralement ce n'était pas long. Malheureusement pour elle, ce soir elle n'avait pas choisit le bon adversaire. Il reprit un peu plus de vigueur dans sa posture défensive.

" J'imagine aussi que la rapière est intimement lié à ce qui vous a été volé par la faucheuse, sa perte ne serait être acceptable. C'est pourquoi je tiens à vous prévenir que la reprendre n'est pas une chose à faire. Si vous tenter de la reprendre, vous pouvez être assuré que je me chargerai de la faire disparaître comme il en va de mes armes et que l'avoir à nouveau sera une chose durement envisageable. Donc, je pense qu'elle appréciera grandement le sol pour le temps du combat, à moins que vous désiriez qu'un guerrier damné vous retire à nouveau un pilier de votre existence pour cause que vous n'êtes pas capable de les défendre adéquatement dans une faiblesse qui vous restera toujours. "

Pouvait-il réellement faire disparaître la rapière de la jeune chasseuse? Qu'elle tente de la reprendre pour voir, parce que sérieusement, le démon n'allait pas lui révéler toutes ses capacités non plus. La magie avait dans les histoires de nombreuses possibilités, à quel point le démon la maîtrisait ... mieux qu'elle c'était certain. Par contre, ce qu'elle pouvait être sûr, c'est qu'aucune menace du démon ne devait être prise à la légère, qu'il soit en moyen immédiat de la réaliser ou non. Restait plus maintenant qu'à savoir comment sa carapace pourrait prendre avant d'éclater et les réactions qu'elle aurait face à ses assauts mentaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizuma Hanazono
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 538
Age : 27
Localisation : derrière une rapière vengeresse
Maître De : personne
Esclave De : sa vengeance
Date d'inscription : 16/02/2008

Feuille de personnage
Aime: personne... plus jamais.

MessageSujet: Re: Une rencontre comme une autre (pv Shizuma)   Mar 23 Mar - 2:35

Shizuma ne savait pas s'il retenait sa force, mais c'était fort possible. La plupart des démons avait été gâté de la nature d'une force surhumaine qui dépassait par définition la sienne. Et étant une femme, le rapport de force était d'autant plus important. Arbagon s'était bien pris son coup de pied, mais d'un mouvement sec, dirigea le bras armé de la jeune femme à se blesser elle-même. Le mouvement rapide la blessa à la cuisse. Réduisant sa force pour éviter de se casser l'os, il en profita pour la désarmer d'un coup. L'arme glissa un peu plus loin, hors de porté de l'humaine.

"A arme égale ? Vous avez vu la taille de vos bras comparés aux miens ?!"

Sans armes matérielles, Shizuma n'était pas de taille face au démon. Alors parler d'arme égale était bien se moquer d'elle. Ça l'amusait, ah ! Si elle était née homme et d'une autre race, surement ses difficultés auraient été moindres.
La jeune femme perdit sa concentration quelques instants sur son ennemi, cherchant une solution pour récupérer sa rapière. Grosse erreur, son adversaire se libéra de sa prise en s'accrochant à son avant-bras pour le tordre. Pour éviter de se casser le bras, la jeune femme se tourna avec le mouvement. En même temps, ce mouvement libéra son bras gauche. Mais pas le temps d'agir de cette main maintenant libre que le démon lui assena un coup dans les côtes. Sous l'effet de la douleur, Shizuma fut dans l'incapacité d'agir aux différents coups donnés par la suite dans l'épaule, la cuisse et dans le ventre. Tous ces coups firent lâcher la prise qu'elle avait sur son interlocuteur qui en profita pour reculer. Elle profita aussi de la distance pour se remettre des coups qu'elle n'avait pas pu éviter, passant une main sur son ventre où la douleur avait été la plus forte et pour reprendre sa respiration qui s'était coupée un instant.

Le souffle haletant, légèrement penchée, son regard passa une nouvelle fois sur son épée. Il fallait la récupérer, coute que coute. Mais lui était trop proche de son arme, la récupérer maintenant lui vaudrait un nouveau coup et surement l'échec de sa tentative. Au moins avait-elle réussit aussi à lui infliger quelques dégâts. Voyant bien qu'il restait en position d'attaque, elle fit de même, se mettant de profil et les mains ouvertes prêtent à accueillir les poings du démon. Car c'était bien l'une des seules choses qu'elle pouvait faire pour le moment, sa force de frappe étant trop faible. Ses jambes en revanche pouvaient assener des coups d'une bonne puissance.


"Oh, ainsi votre groupe ne met pas à part les humains ? C'est tellement rare. Pour la peine, je chercherai. Et si vous m'échappez alors, je vous retrouverai. Votre « existence » ne disparaitra pas longtemps pour ma petite personne, nous nous recroiserons alors si nous n'en finissons pas maintenant. "

Shizuma avait dit tout cela avec le sourire, malgré la douleur à différents endroits de son corps qui lui réclamait de se poser quelques instants. Mais il était hors de question de lâcher l'affaire, elle ignorait bien comment aller se terminer ce combat. La jeune femme avait encore du mal à faire la différence entre traqueur et chasseur. Les traqueurs faisaient partis d'une sorte de... secte ? Bref, elle s'en fichait bien pour le moment, ses recherches futures pourront peut-être l'aider à voir plus clair.

Ces races contre nature qu'étaient les démons, les vampires et les lycans l'insupportait. Surtout les vampires pour des raisons personnelles, car cette race avait particulièrement détruit sa vie. Pour les autres, il s'agissait surtout d'une guerre pour que l'esclavage des humains n'ait plus cours, qu'ils soient cessés d'être considéré comme une race faible condamnée à vivre comme du bétail. Mais il y avait aussi une autre raison de sa haine, un peu plus égoïste. En effet, Shizuma portait une jalousie maladive à la force de ces créatures plus qu'à leur longévité. Les humains étaient bien plus faibles et fragiles de corps, plus aptes à attraper des maladies et à voir arriver la mort plus vite. On aurait dit que les autres races étaient l'évolution de l'humanité alors que celle-ci était appelée à disparaitre.


Les fantômes ? Vous croyez aux revenants ?

Bien sûr, il s'agissait peut-être d'un exemple quelconque d'Arbagon sur ses arguments quant à son existence disparue. Néanmoins, la jeune restait bornée et persuadée qu'il n'était pas inconnu de tous.

"Peut-être votre âge a eu raison de vos traces. De l'époque où vous étiez encore connu de tous, il ne doit pas rester d'humains vivants. Sachant que je ne mène pas vraiment de conversation avec les autres races, ma recherche s'avérera surement plus difficile. Enfin, ce ne sont que des suppositions."

Oui, après tout, elle n'avait aucune idée de son âge de ce qu'il avait vécu. Elle n'avait jamais été très douée pour lire les pensées de ses interlocuteurs. Surement parce que la jeune femme avait déjà du mal à décrypter les siennes.
Son regard doré, brillant de nature, restait figé sur son adversaire. Elle entendait son souffle autant que le sien qui n'avait pas reprit un rythme normal à cause de ses douleurs diverses. Il avait reprit la parole et donna l'impression de lire en elle comme dans un livre ouvert. Une vengeance sur la faucheuse qui lui avait tant pris, un suicide en se laissant tuer par un membre d'une race ennemie, le désir de trouver enfin cette bataille finale, un adversaire assez fort pour lui ôter la vie...


"Faiblarde et pleurnicheuse ? Pourtant, se sont bien mes adversaires qui se sont traîné à mes pieds en pleurant pour que je leur laisse la vie sauve, pas moi. Et même si vous deviez être plus fort que moi, jamais je ne l'admettrai. Je me battrai jusqu'au bout, sans verser une larme, sans aucun regret !"

Shizuma avait élevé la voix sans le vouloir. Se rendant compte de son saut de colère, elle se mit à respirer plus lentement pour retrouver son calme. Ne pas réagir au quart de tour était un atout qu'elle voulait contrôler mais n'y parvenait que très peu. Un caractère de tête brulée qui était pourtant fortement proscrit chez les chasseurs.
Mais comment avait-il su tout cela ? Surement avait-il étudié la psychologie pour une variante de combat qui ne nécessitait pas de violence physique. Il fallait faire attention de ne pas se laisser prendre dans son jeu.

Il reparla de son arme, donnant un lien entre sa vengeance et celle-ci. La jeune femme n'y répondit pas, passant son regard de sa rapière au démon alternativement. Il n'avait tout de même pas l'intention de la casser... Si ? Non non, à quoi cela pourrait-il lui servir, hein ? Shizuma essayait tant bien que mal de se rassurer sur ses intentions. Soit son arme était réparable chez le forgeron fidèle à sa famille, mais fissurer cette arme revenait à fissurer son cœur, alors la faire disparaitre...


"..."

Mais son adversaire ne devait rien savoir, rien. Elle s'efforça donc à garder un visage stoïque comme si le sort de son arme importait peu. Cependant, s'il tentait de la ramasser, son joli poignard se fera un plaisir de se loger dans son crâne. Et s'il l'approchait, la jeune femme partira à vive allure pour récupérer son bien. Pour elle, tant que le démon ne tentait rien de physique, sa propre attaque resterait figée, restant immobile face à ses flots de paroles plus ou moins déstabilisant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arbagon Naïmphras
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 461
Age : 25
Localisation : Dans l'ombre, là ou on ne peut me voir, guettant ma proie
Maître De : Moi-même
Esclave De : De sa vie
Date d'inscription : 11/09/2007

Feuille de personnage
Aime: Celle qu'il se doit de reconquérir

MessageSujet: Re: Une rencontre comme une autre (pv Shizuma)   Mer 24 Mar - 4:50

L'un et l'autre des adversaires se regardait, s'analysait, restait attentif. L'organisation l'intéressait, bien, qu'elle cherche alors. Peut-être verrait-elle des détails qui l’éclairaient un peu mieux sur ce qui allait advenir de la suite. Retrouver sa trace, il en doutait, mais aussi bien la laisser rêver. Après tout, si même les clans influents de vampire ne trouvaient pas le repère et les caches des traqueurs, une chasseuse n'allait pas les mettre à mal non plus. L'humanité et son espoir. Cette qualité très utile devenait si vite un grand gouffre dysfonctionnel chez eux. Mais bon, il n'avait plus rien à dire et continuer à parler du sujet n'allait rien changer, la jeune femme se cantonnait beaucoup trop dans ses espérances futiles.

Existait-il? Était-il stupide au point de croire au fantôme? Peut-être, peut-être pas, qui savait à part lui. Mais, visiblement, cette humaine pataugeait à tenter des explications et des solutions au dilemme. La pauvre, Arbagon était bel et bien mort pour ce monde, il n'existait bel et bien plus et les seuls personnes qui pouvait briser cela n'était pas accessible à cette humaine. Aucun traqueur ne dirais exister ou qu'un des leurs existe, Kazahana ne révélerait probablement rien sur lui, même avec la torture et finalement, ses cibles ne seraient sûrement pas très bavarde avec la chasseuse et dirait de lui bien des illusions que le prestige leur donnait. Chose sûr, jamais elle ne pourrait prouver son existence hormis le fait qu'elle voit, l'entende et le touche ... ce qui pour Arbagon était dérisoire.

Vint ensuite la réaction à ses attaques mentales. Elle était éloquente, Arbagon avait frappé directement dans les bonnes cartes. Pouvait-il pousser encore plus son jeu? Tenter sa chance sur certaine mise et prendre le risque de pouvoir tout perdre sur un coup du hasard? Oui, il pouvait, il avait tout à gagner et rien à perdre en fait. Le silence sur la rapière en dit long quant à lui aussi, elle était importante pour la jeune femme. À quel point? Ça il l'ignorait, mais elle était importante. Arbagon toujours immobile ne voyait pour le moment aucune nécessiter de continuer la joute verbale, laissant ses forces revenir et sa guérison naturellement plus rapide prendre place durant ce temps.


" Et à chaque fois qu'un adversaire vient vers vous en pleurant, en suppliant d'avoir la vie, le dégoût de vous voir dans un miroir déchire votre être, cela vous insupporte. Et chaque fois, vous retirez la vie de cette limace qui est vous-même, rageant de voir que si votre image est morte, vous n'avez toujours pas votre suicide. Et vous enchaînez suicide d'image sur suicide d'image, vous mentant d'une grande force que vous savez-vous même fausse. Et la faiblesse revient en dehors des combats, encore et toujours. "

La voix du démon était celle du narrateur d'une histoire. Froide et désintéresser, Arbagon continuait de jour son rôle de la faucheuse, de cette idole omnisciente. Il était toujours dans le général, dans le banal. Les chasseurs répondaient tous à cette règle normalement, les traqueurs bien souvent aussi, mais bon, Arbagon continuait à voir une différence entre les chasseurs et les traqueurs. Faisant à nouveau un rapide calcul de probabilité et de statistique, il estima une série de variable pour improviser une suite logique. C'était là que tout passait ou tout cassait, la suite à cela serait à voir en temps et lieu.

" C'était un être extraordinaire n'est-ce pas? Attentionné et toujours présent lors de besoin, capable de réchauffer un lit qui aurait été froid de solitude. Il a été fauché sans pouvoir se défendre et sans aucune chance de survivre, son heure avait plus que sonné. Et une fois son départ bel et bien accomplit, vous avez tous balancez pour rendre justice à ce monde horrible. Un choc épouvantable qui vous a retiré toute force réelle, vous forçant ainsi à vous bercer d'illusion pour augmenter votre orgueil de force alors que vous aviez une pitié maladive de vous, au point de vous rendre malade de vous voir aussi bas. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizuma Hanazono
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 538
Age : 27
Localisation : derrière une rapière vengeresse
Maître De : personne
Esclave De : sa vengeance
Date d'inscription : 16/02/2008

Feuille de personnage
Aime: personne... plus jamais.

MessageSujet: Re: Une rencontre comme une autre (pv Shizuma)   Jeu 25 Mar - 21:47

Shizuma était en plein travail sur elle-même. Trop impulsive, surtout pour le travail qu’elle faisait, il fallait qu’elle se calme presque à chaque mot que prononçait le démon. Le problème était qu’il ne lui laissait pas le temps de digérer ces analyses plus que gênantes. Pourvu qu’elle trouve par la suite quelque chose sur lui, n’importe quoi pour le retracer. La jeune femme y croyait bien, elle ne lâcherait rien. Les humains étaient plus tenaces que les vampires ou les lycans dans ce genre de situation, c’est décidé, elle allait lui coller aux basques !

Arbagon n’avait même pas pris la peine de répondre à sa question au sujet des fantômes. Mais ça ne l’intéressait pas vraiment après tout et il devait bien l’avoir compris. Il s’agissait de toute façon d’une moquerie plus que d’autre chose.
Il n’existait pas, s’était vraiment se foutre du monde. Pour quelqu’un qui n’appartenait pas à cette terre, il frappait drôlement fort. Ce type devait avoir des relations, des anciens camarades de son groupe, de la famille, voir des amis…Quoique pour ses proches, Shizuma n’aurait surement des informations que par la force. Mais ils ne devaient pas être tous de sa carrure, elle arrivera bien un jour à ses fins.

Il fallait qu’elle reste attentive au moindre mouvement de son interlocuteur, éviter de passer trop souvent son regard sur sa rapière pour qu’il ne sache pas que cette arme était importante pour elle. Mais peut-être l’avait-il déjà deviné, la jeune femme s’attendait maintenant à presque tout de cet étrange traqueur.
Du côté de ses douleurs, elles commençaient à passer, doucement. Mais elle savait qu’un mouvement trop brusque pouvait raviver ces sensations plus que désagréable. Elle pensait même s’être cassé une côte, mais elle n’allait pas vérifier maintenant, il ne devait rien savoir.

Arbagon continuait sa petite joute verbale, une description psychologique de la jeune femme faite en deux trois mouvements. Pas vraiment appréciable, très gênant même, surtout que ses analyses étaient d’une justesse incroyable. Mais il ne devait rien savoir, rien. Shizuma afficha un sourire un peu crispé, pas vraiment douée en tant qu’actrice.


"Ah, je ne me dégoûte pas, cessez donc de me comparer à une limace. Je n’y peux rien si je tombe trop souvent sur des proies faibles. Mais c’est mon travail après tout, ça l’a toujours été, il faut bien que je gagne ma vie. Je ne cherche pas une mort théâtrale de la main d’un adversaire plus fort que moi."

Faux, faux, faux… Cela sonnait vraiment faux, même pour elle. Elle n’avait pas appris à mentir, elle n’en avait jamais eu besoin, jusqu’à aujourd’hui en tout cas. Ce qu’elle pensait être un défaut en moins lui manquait cruellement pour une fois.
Son adversaire commença alors à parler de quelqu’un et pas n’importe qui. « C’était un être extraordinaire n’est-ce pas ? », cette phrase résonna dans sa tête quelques secondes, lui affichant l’image de son aimé comme une claque en plein visage. Son visage reprit une apparence dure, le corps semé de frissons incontrôlables, se retenant avec une grande difficulté de ne pas lui sauter dessus et de l’étrangler.


"Assez ! Qu’est-ce que tu en sais ? Pourquoi tu me parles de ça ? Tu ne sais rien de moi et tu n’as rien à savoir ; rien à dire. Arrête donc de vouloir sonder mon esprit, ça ne te mènera nulle part."

Le vouvoiement avait disparu, Shizuma ne voulait plus perdre de temps en politesse avec un être qui se mêlait de la vie privée de son adversaire. Il fallait qu’elle échafaude un plan, même avec un pourcentage de réussite faible, tant qu’elle parvenait à le faire taire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arbagon Naïmphras
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 461
Age : 25
Localisation : Dans l'ombre, là ou on ne peut me voir, guettant ma proie
Maître De : Moi-même
Esclave De : De sa vie
Date d'inscription : 11/09/2007

Feuille de personnage
Aime: Celle qu'il se doit de reconquérir

MessageSujet: Re: Une rencontre comme une autre (pv Shizuma)   Dim 28 Mar - 5:44

Son jeu commençait à se montrer assez gagnant, les cartes jouées étaient les bonnes et son bluff avait en plus été garant de vérité, cela se voyait juste à la réaction de la jeune femme. On lui avait donc prit son mari, son amant, son amoureux, peut importe comment on pouvait l'appeler. Démon, vampire, humain, lycan? Peut importe, c'était du pareil au même à la fin. Probablement pas humain, sinon elle n'aurait sûrement pas décidé de traquer les immortels. Et puis, elle avait assez mal mentit sur les propos d'avant, il avait donc un parfait portrait psychologique de la jeune femme. Il en sourit. Peut-être que le démon aurait pu prendre pitié de Shizuma en s'imaginant la douleur de la perte de Kazahana, mais hélas, il était un traqueur. Il faudrait plus pour nuire mentalement au démon dans le combat de ce genre d'émoi fortement humain.

Arrêter de lire son esprit? Dommage, il aimait bien les histoires, mais bon, il allait consentir à la demande de l'humaine, histoire de toujours jouer un peu plus avec les circonstances et ce qui se présentait à lui. Il baissa un peu la tête, ayant toujours la jeune femme dans son champ de vision, pour élever une main tranquillement. Il porta ensuite un doigt sur ses lèvres pour faire le signe du silence, puis ensuite fit le signe si répandu dans la religion humaine dominante de ce monde pour signifier un vœu de silence, toujours histoire de s'amuser. Il ne cherchait pas à choquer, il savait que bien des humains se détachaient de la religion n'aurait rien eu à faire de voir le démon ainsi s'approprier des 'rites religieux' sans le moindre sérieux. Il était clair pourtant que la jeune femme était mal en point. Il resta donc là en attendant la suite.


[Désolé du temps de réponse, j'ai été occupé. Désolé de la réponse un peu chiante, mais je vois pas vraiment de réaction de la part d'Arbagon dans la situation ... si jamais c'est trop peu inspirant, préviens moi et je tente de modifier.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizuma Hanazono
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 538
Age : 27
Localisation : derrière une rapière vengeresse
Maître De : personne
Esclave De : sa vengeance
Date d'inscription : 16/02/2008

Feuille de personnage
Aime: personne... plus jamais.

MessageSujet: Re: Une rencontre comme une autre (pv Shizuma)   Lun 29 Mar - 23:13

D’un signe de croix, il fit vœu de se taire. Mais de la part d’un démon, cette promesse n’avait aucune valeur pour la jeune femme. Quant au signe lui-même, il ne la choqua pas plus que ça. Arbagon avait semble t-il consenti à arrêter de parler de son passé, de son vécu. Ah, si seulement elle pouvait lui rendre la pareil ! Mais la psychologie était une science que la jeune femme n’avait jamais réussi à maitriser, même pas pour elle-même. D’un naturel à chercher le conflit, Shizuma posa ses mains sur ses hanches, l’air faussement intéressé, un sourire au coin des lèvres.

"Mais je suppose que vous, vous n’avez aucune relation. Vous vivez seul, sans ami, sans amour… Bien sûr, si vous étiez réellement seul, vous chercheriez une manière de quitter ce monde. Un peu comme moi s’il on veut. Mais si je ne vous retrouve pas mais retrouve l’un de vos proches, hn ? Sachez que je peux être un vrai poids pour vous comme pour eux."

Elle avait une petite idée en tête, elle n’était pas sûr de réussir, mais elle pouvait toujours tenter le coup, elle n’avait rien à y perdre. Sa priorité était restée la même depuis le début : récupérer son épée. Shizuma n’avait que partiellement retrouvé son calme, encore à vif, ses gestes d’attaques risqueraient forts d’être désordonnés quoique plus rapides.
La jeune femme, bien que sur ses gardes, s’approcha du démon et lui tendit sa main, paume face à lui.


"Rendez-moi ma rapière. De toute façon, je ne serai pas de taille contre vous-même si je l’ai en ma possession. C’est bien ce que vous pensez non ?"

L’humaine était prête à retirer sa main si celui-ci venait à essayer de lui trancher ou l’attraper. Mais à moins que sa vitesse dépasse la sienne, ce qu’elle doutait fortement, Shizuma aura le temps de reculer si nécessaire.

"Promis je n’utiliserai pas mon poignard si vous me la ramassez. Et c’est une parole d’humain, elle a plus de valeur que la votre."

Une petite pique, peut être une de trop. Mais contrairement à elle, le traqueur ne semblait pas du genre à prendre la mouche à la moindre petite remarque. Il n’empêche qu’elle ne mentait pas, la jeune femme n’avait pas l’intention d’utiliser son poignard s’il venait à ramasser et lui rendre son arme, même si c’était vraiment tentant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arbagon Naïmphras
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 461
Age : 25
Localisation : Dans l'ombre, là ou on ne peut me voir, guettant ma proie
Maître De : Moi-même
Esclave De : De sa vie
Date d'inscription : 11/09/2007

Feuille de personnage
Aime: Celle qu'il se doit de reconquérir

MessageSujet: Re: Une rencontre comme une autre (pv Shizuma)   Mer 31 Mar - 3:08

Intéressant, elle semblait vouloir se lancer à ce petit jeu elle aussi. Une psychanalyste en herbe? Elle pouvait lui offrir une thérapie? Ce pourrait être bien, parce qu'il se sentait réellement différent des autres mentalement. D'ailleurs, Shizuma lança une attaque contre les proches d'Arbagon qui le laissa de marbre. Si elle voulait s'en prendre à des traqueurs, elle pouvait, mais qu'elle se souvienne d'une chose, Arbagon n'était pas du tout parmi les plus puissants... alors gare à elle. Ceux moins puissants seraient eux aussi un défi assez incroyable pour la jeune chasseuse, il n'en doutait pas le moins du monde. Kazahana? Il ne s'inquiétait pas du tout pour elle, jamais Shizuma ne parviendrait à la tuer, il le savait, Kazahana n'était pas sans ressources et membre d'un clan de vampire bien organisé... enfin, à moins que les changements des derniers temps est tant empirer les choses.

Elle lui demanda ensuite sa rapière. Arbagon haussa les épaules, qu'en avait-il à faire après tout de la rapière. Rien. Et elle ne l'avait pas assez blessé pour qu'il craigne lui redonner. Alors, pourquoi pas accorder son désir, même si apparemment sa parole de démon à lui n'était qu'une chose de pacotille. C'est qu'elle ignorait vraiment tout la petite, une parole de traqueur c'était béton, bien plus que celle de la majorité des humains. Il y avait tellement d'humains, autant que de vampires et de démons et de lycans qui ne savaient pas respecter leur parole. C'était décidément la preuve que les immortels avaient quelques choses à jouer dans le meurtre du mari de la jeune femme. Ainsi, Arbagon fléchit les jambes, on ne baissait jamais le tronc devant un ennemi, pour se saisir de la rapière par la lame et lui faire parcourir l'air pour qu'elle se rende dans la main de sa propriétaire.

Allait-elle encore tenter des attaques contre lui? Ba, il continuerait à faire mumuse avec elle si jamais elle voulait continuer, lui il se lassait difficilement des choses amusantes. Mais bon, revenons à la menace sur ses proches. Ainsi, s'il avait été seul, il voudrait quitter ce monde. Mais quel charabia sans sens. Il avait vécu un peu plus d'un siècle sans amour, sans aucun amour, puis une fois trouver, s'en était passé pendant 10 ans sans même un signe de sa part. Il avait les traqueurs, mais avant de joindre les traqueurs, il avait eu son chemin de solitaire, avant qu'on lui offre un tel pouvoir. Mais il avait hâte de voir ce que se disait l'humaine, ce qu'elle s'imaginait de lui. Ainsi donc, il sauta dans les airs pour reculer à nouveau et prendre place contre une clôture d'un champ, qui serait sûrement remplie de vache une fois le soleil lever. Arbagon fit un simple mouvement de main empli d'une seule signification possible : allez, continue sur mon histoire, je suis curieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizuma Hanazono
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 538
Age : 27
Localisation : derrière une rapière vengeresse
Maître De : personne
Esclave De : sa vengeance
Date d'inscription : 16/02/2008

Feuille de personnage
Aime: personne... plus jamais.

MessageSujet: Re: Une rencontre comme une autre (pv Shizuma)   Ven 9 Avr - 22:01

Arbagon n'avait pas vraiment réagit à ses différentes piques. Dommage, mais elle se doutait que le résultat ne serait pas concluant. Elle ne doutait pas que ses camarades pouvaient être plus forts que lui, mais Shizuma pensait bien aussi savoir qu'il y en avait des biens moins forts. Peut-être pas réellement faible, mais à qui elle pourrait faire du tort sans trop de problèmes.
Au moins, cela n'avait pas été inutile, la jeune femme avait récupéré son arme, bien que le démon ne semblait pas non plus faire confiance en sa parole. Pour preuve, son adversaire avait fléchit les jambes pour ne pas la quitter des yeux, en cas d'attaque. Shizuma haussa les épaules, si ça pouvait le rassurer... En fin de compte, elle se fichait bien qu'il ait confiance en elle ou non.

D'un bond, le démon recula contre la clôture d'un champ. Un champ... Pas de cultivassions ici, en territoire neutre, la paix y était bien trop fragile. Surement ce terrain servait à la chasse aux humains à longue porté. La jeune femme s'imaginait très bien des prisonniers courir avec l'espoir d'atteindre la forêt à l'autre bout du champ... Pour finalement se retrouver avec une balle ou une flèche dans la tête, figeant la naissance d'un sourire d'espérance sur le visage de la victime qu'il soit homme, femme ou enfant.
Son mouvement de main la fit sortir de ses pensées toujours plus noires et éreintantes. A continuer ainsi elle allait vieillir avant l'heure, déjà que les humains ne vivaient pas longtemps...


"Je suis sûr qu'il y a une femme dans votre vie. Pourtant, les démons sont connus pour ne pas être fidèle, profitant même de la moindre occasion d'ajouter une quelconque personne à son palmarès de conquêtes éphémères. Peut-elle dormir sans se tracasser avec ça, chaque nuit que Dieu fait ?"

Citer ses compagnons en général n'avait pas eu l'air de fonctionner, aussi l'humaine s'était dit qu'il fallait attaquer quelque chose de plus précis. Shizuma cherchait une réaction, n'importe laquelle, du moment qu'il ne restait pas de marbre. Trouver une brèche... Si parler de son amante ne faisait pas effet, elle pensait s'attaquer à sa famille par la suite. Et si ça ne fonctionnait pas... Surement perdra t-elle patience. Mais personne n'était dénué de tout sentiment, même pas lui. N'est-ce pas ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arbagon Naïmphras
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 461
Age : 25
Localisation : Dans l'ombre, là ou on ne peut me voir, guettant ma proie
Maître De : Moi-même
Esclave De : De sa vie
Date d'inscription : 11/09/2007

Feuille de personnage
Aime: Celle qu'il se doit de reconquérir

MessageSujet: Re: Une rencontre comme une autre (pv Shizuma)   Jeu 15 Avr - 3:43

La conversation se poursuivait tranquillement. La chasseuse aborda le sujet d'une compagne dans sa vie, affirmant qu'elle ne pouvait concevoir qu'il n'y en ait pas. Arbagon souriait toujours, se retenant de rire devant ses affirmations. Ainsi, elle voulait s'en prendre à Kazahana? Ce serait décidément amusant comme rencontre si jamais elle venait à se tenir. Et en plus, il voyait un moyen de chambouler encore plus la jeune femme sentimentalement, en ne faisant que parler de lui. Une fois que Shizuma eut terminé son éloquent discours, Arbagon resta contre sa clôture silencieusement. N'avait-il pas dit qu'il n'allait plus parler? La parole d'un traqueur n'était-elle pas béton? Tranquillement, le traqueur apporta un doigt sur ses lèvres et fit un simple geste de main pour poser la question de son droit de parole. [et non, il lève pas la main xD] Une fois que la chasseuse lui donna, le démon fit résonner sa voix dans l'air.

« Je ne sais pas, je ne suis pas dans ses pensées, mais vous pourriez allez lui demander? Vous n'avez qu'à chercher chez les vampires, si jamais vous la trouvez, j'espère pour vous qu'elle ne vous fera pas trop de mal en se défendant. Sinon, j'attends encore le jour où je pourrai vanter un harem qui meuble ma vie. N'oubliez pas une chose, je ne suis pas un démon, je suis un guerrier maudit. »

Et oui, la fonction était plus importante que la race pour Arbagon et pour beaucoup de traqueurs. Mais bon, maintenant, il ne restait plus qu'à attendre de voir la réaction de la jeune femme à sa révélation. Après tout, un couple démon-vampire ne laissait que très rarement indifférent. Et quand bien même que tous les immortels étaient des monstres pour les chasseurs, même eux savaient reconnaître la folie d'un tel geste et aussi toute l'étendue de la moralité des gens le posant. Pas pour autant qu'on les épargnait, ce serait trop facile, mais généralement ce pouvait changer des détails.

« Et ayant le droit de parole, je vais aussi vous donner quelques conseils pour mes collègues. Après tout, je ne veux pas qu'un poids traîne sur les talons de mes collègues. Donc... par où commencer... j'ai deux collègues : un vampire, une humaine. Le reste des guerriers damnés me sont des inconnus. Je dirais que 90% du temps, nous sommes les trois ensembles en permanence. Nous sommes seuls soit quant nous avons des cibles mineures comme je cherchais aujourd'hui ou bien pour aller voir les quelques contacts que nous avons pour nous donner les renseignements nécessaires à nos tâches. Donc, maintenant que vous avez parlé au loup à la fourrure de sang, il vous manque à voir le lion à la toison d'or et l'aigle au plumage d'acier. »

Le lion à la toison d'or : Evans, vampire de 145 ans à la sagesse et aux exploits que même Arbagon admirait. C'était ce vampire qui avait introduit le démon dans le monde des traqueurs et c'était Evans qui lui avait permis de tolérer la perte de Kazahana durant 10 ans, par sa grande sagesse et sa volonté d'aider. L'aigle au plumage d'acier : Nomia, humains de 26 ans joints au duo initial depuis quelques années et qui avait appris rapidement, bien qu'encore un peu trop enfermé dans les codes et les interdictions. Mais, il ne s'inquiétait pas pour elle. Premièrement, elle avait le talent de faire face à Shizuma, il n'en doutait pas. Deuxièmement, Nomia étant encore à ses débuts, elle était toujours avec Evans ou Arbagon par protocole de l'organisation.

« Vous voulez savoir autre chose sur mon entourage? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizuma Hanazono
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 538
Age : 27
Localisation : derrière une rapière vengeresse
Maître De : personne
Esclave De : sa vengeance
Date d'inscription : 16/02/2008

Feuille de personnage
Aime: personne... plus jamais.

MessageSujet: Re: Une rencontre comme une autre (pv Shizuma)   Dim 18 Avr - 2:53

Elle rangea son épée dans son fourreau, ne trouvant pas l'utilité de la garder en main pour le moment. Arbagon continuait de sourire au grand désespoir de la chasseuse, la situation stagnait et ne la menait nul-part. Un doigt sur les lèvres de son interlocuteur avait marqué le fait qu'il avait bien des idées derrière la tête et semblait donc d'être à même d'imaginer la suite des évènements sans vraiment de difficultés. Elle ne comprit pas la réelle nécessité de lui demander son droit à la parole, elle n'était après tout pas en mesure de lui couper la langue. Mais soit, elle lui accorda son tour, comme un débat qui s'éternisait avec une personne confiante et polie alors que l'autre était plus nerveuse et égoïste.

Au moins avait-elle touché juste, il y avait bien une femme dans sa vie. Et pas n'importe quelle race puisqu'il s'agissait des vampires, étrangeté puisqu'il s'agissait d'un groupe bien différent de celui des démons, mais pas vraiment dérangeante aux yeux de la jeune femme. Non, le problème était le nom même des vampires... un frisson de dégout parcourra Shizuma. Sur tous les bannis de Dieu, cette race était celle qu'elle avait le plus en horreur. Pas pour des broutilles évidemment, puisque la réelle cause de son dégout était qu'un groupe organisé de vampires avait détruit sa famille.


"Ainsi elle fait partie des vampires. Ces choses... Que je tombe sur elle ou sur un autre, je n'espère que leur extermination. Je n'y arriverai pas seule bien sûr, mais je connais déjà un bon nombre de chasseurs prêt à se rallier pour cette cause. Cependant, je ferai une exception pour celle qui a votre cœur, je la réduirai en cendres moi-même si cela peut vous atteindre."

Ses poings s'étaient ouverts et refermés deux fois de suite ; une manière de se calmer en rapport au sujet de cette communauté qu'elle voulait voir bruler vif. Les autres chasseurs en question avaient pour la plupart également perdu un membre de leur famille ou un ami par leurs mains. Cependant, d'autres entraient dans ce groupe par simple soif de violence. Mais ça, l'humaine s'en fichait bien.
La conversation continua sur la polygamie reconnue chez les membres de la race des démons dont faisait partie son adversaire.


"Vraiment ? Vous ne pouvez pas vous vanter sur les femmes qui ont croisé bien plus que votre chemin ? Soit vous vous moquez de moi, soit vous êtes une créature bien étrange. Pour le reste, guerrier maudit ou autre, vous restez un démon car vous êtes né ainsi. Avec les caractéristiques qui sont propres à votre peuple."

La jeune femme marqua alors une pause, ses yeux dorés fixant les mains du démon, surveillant le moindre mouvement suspect. Car bien sûr, elle ne lui faisait pas confiance, rien de plus normale pour ce qu'elle considérait comme une proie à traquer.

"Pour vous, en revanche, je vous prends plutôt pour une affaire personnelle, une sorte de défi, une barrière à franchir à force d'entrainement..."

Une humaine dans son groupe ? La raison qui l'avait mené à faire partie de l'équipe de ce type lui échappait totalement. Un travail comme un autre avait-elle supposé, mais vu qu'il s'agissait d'une humaine plus que d'une cible qu'on ne lui avait pas réclamé, elle n'y touchera pas. Arbagon avait donné sans une once d'inquiétude ou d'hésitation des informations sur ses collègues de races différentes. Voulait-il les trahir ou pensait-il que l'humaine devant lui était d'une faiblesse risible ? La deuxième solution lui semblant la plus plausible, ses nerfs commencèrent à flancher sérieusement. D'un élan que seule sa colère avait dirigé, elle attrapa le col de son ennemi pour le baisser à son niveau.

"Mais alors quoi ?! Vous allez réagir ?! Ne prenez pas vos airs supérieurs! Mais plus que tout, votre sang froid m'exaspère ! Qu'est-ce qui pourrait bien faire disparaitre ce sourire insupportable de votre visage ?!"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arbagon Naïmphras
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 461
Age : 25
Localisation : Dans l'ombre, là ou on ne peut me voir, guettant ma proie
Maître De : Moi-même
Esclave De : De sa vie
Date d'inscription : 11/09/2007

Feuille de personnage
Aime: Celle qu'il se doit de reconquérir

MessageSujet: Re: Une rencontre comme une autre (pv Shizuma)   Jeu 22 Avr - 4:12

Un peu de vent était présent. Était-ce le vent qui avait déplacé son capuchon ou bien la jeune femme avait-elle seulement anticipé son sourire à cause de ses rires? Il ne se savait pas, mais ce n'était pas grave, le plus qu'elle pouvait avoir vu était ses lèvres et son menton, ce qui ne trahissait en rien son visage. En effet, malgré le fait que leur visage était si près et qu'Arbagon avait ses yeux au niveau des yeux de Shizuma, l'épais masque d'ombre devant le visage du démon était toujours présent.

« Ce que vous devez faire? Pourquoi pensez-vous en avoir la chance? »

Il rit à nouveau. Bon, il semblait qu'il y avait encore des choses à mettre au clair avec l'humaine. Premièrement, elle venait de contredire une de ses paroles. Loin d'être frustré, même amusé, le démon resta un moment silencieux, avant d'envoyer un uppercut à nouveau dans le ventre de l'humaine sans la ménager, puis attrapa une épaule pour envoyer la femme s'étaler sur le sol.

« Premièrement, je suis un guerrier maudit, libre à vous de me voir comme une créature étrange, ne faite pas l'erreur de me dire un démon. Le démon que j'ai pu être avant est mort, l'Ordre la tuer et m'a fait renaître pour faire de moi un guerrier maudit. Ma naissance fut une naissance sans mère et sans père. »

À nouveau, il s'appuya contre la barrière et croisa les bras en regardant la jeune femme qu'il venait d'étaler sur le sol. Il était loin d'avoir perdu son sourire et loin de la frustration même. Il était plus amusé de voir l'esprit limité de son interlocutrice qui ne pouvait comprendre ce qu'il disait. En plus, sa confiance de lui faire perdre son sourire était une chose qui alimentait son sourire.

« Vous pensez que je vous ai autant dit parce que je vous considère pitoyable? Eh bien, soit, ce n'est pas la vérité. Je vous ai révélé les informations sur mes collègues parce que le lion est plus puissant que moi et que je dois m'incliner devant ses performances même. Pour l'aigle, elle est toujours accompagnée du lion ou du loup, moi. »

Commençait-elle à comprendre maintenant? Si déjà lui, le loup, était un défi de force pour elle, le lion serait sa mort et l'aigle serait inaccessible à cause de leur présence. Si elle voulait tuer des traqueurs, qu'elle le fasse, Arbagon ne connaissait pas les autres. Voyait-elle à quel point ses menaces étaient ridicules et pourquoi elles ne l'affectaient pas.

« Trouvez la femme qui accapare mon esprit si vous voulez, mais encore une fois rien ne m'effraie. Cette femme est importante pour un clan de vampire qui est dans l'intérêt des humains, pour le moment du moins, donc ils ne la laisseront pas être ennuyé par une chasseuse. Rallier des chasseurs? Son clan se ralliera avec elle. Et je peux aussi vous assurer que les loups et les lions sont des alliés précieux qui apporteront leur aide. Donc encore une fois, ce que vous menacer sera la cause de votre mort... pourquoi devrais-je ne pas être amusé? »

Il rit de nouveau. Donc, voulait-elle encore faire de futile menace contre son entourage? Pas à se demander pourquoi il avait encore son sourire après tout. Mais bon, elle devrait bien finir par comprendre qu'elle ne se faisait que du mal en voulant autant lui faire la peau et le traquer. Ne voyait-elle pas à quel point il la combattait sans difficulté désarmée?

« Je ne perdrai pas mon sourire, pas même devant la mort. Comme le phénix, j'ai plongé plusieurs fois dans le monde inconnu pour en revenir. Vous n'êtes pas la personne qui peut me le faire perdre, mais si vous voulez savoir comment, je peux vous référer une des personnes qui vous l'apprendra. Chercher la dirigeante du clan de vampire nommée la Lune Rouge. Un peu extrémiste comme clan, mais bon. »

Il regardait les réactions de la jeune femme, se doutant qu'elle ne prendrait pas son conseil bien évidemment. À moins que sa haine de ce qu'il était soit assez forte pour lui faire profiter des 'conseils' de la vampire avant de se donner comme mission de la tuer? Mais bon, la Traîtresse n'était pas n'importe qui non plus. Il se contenta donc de rester là à attendre la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shizuma Hanazono
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 538
Age : 27
Localisation : derrière une rapière vengeresse
Maître De : personne
Esclave De : sa vengeance
Date d'inscription : 16/02/2008

Feuille de personnage
Aime: personne... plus jamais.

MessageSujet: Re: Une rencontre comme une autre (pv Shizuma)   Jeu 29 Avr - 1:30

La curiosité faisant partie de la nature des humains et en particulier la sienne ; Shizuma aurait bien profité de ce rapprochement pour voir son visage. Pas vraiment pour le traquer puisqu'elle imaginait bien qu'il ne montrait pas son visage à tout le monde, mais seulement dans un intérêt personnel. Mais la seule chose qu'elle avait pu voir jusque là, ce fut son sourire, ce sourire si exaspérant. Sa réponse ne lui plus guère et son rire lui fit grincer des dents ; elle en était prête à s'arracher les cheveux. Dire qu'elle s'était entraînée un nombre incalculable d'heures pour garder son sang froid à n'importe quelle circonstance. Mais son naturel était revenu au galop, et ça, seules les personnes plus fortes qu'elle en avait le pouvoir.

"Je vous jure que je mettrai tout au point pour vous arracher votre sourire, quitte à m'associer à des êtres que je ne peux supporter de voir respirer."

Cet instant de silence dont elle avait profité pour proférer ses menaces fut suivi par un coup dans l'estomac. La jeune femme eut juste le temps de contracter les abdos pour que le coup ne soit pas trop douloureux. Par contre, elle fut attrapée à l'épaule et jeté au sol sans ménagement ; mais elle ne demandait pas un traitement de faveur après tout, elle préférait être un ennemi à abattre qu'une demoiselle sans défense. Shizuma resta couchée au sol quelques instants.

"Tss... Tu as fait un pacte avec Lucifer ou quoi ?"

La question était plus à prendre pour une moquerie plus qu'une réelle interrogation. L'humaine ne croyait pas en ces histoires de pseudo guerrier maudit sans parent qui avait pris naissance après la mort de sa condition de démon. Ce type était un démon insupportable, c'est tout.
Arbagon donna la raison pour laquelle il avait donné des informations sur ses collègues et affirma que ce n'était pas parce qu'il la trouvait pitoyable. Il ne la trouvait pas pitoyable ? Ou bien si, mais ce n'était juste pas les bonnes raisons qui l'avait amené à lui dire tout ça ? Shizuma plaça ses mains sur ses tempes, elle ne devait pas s'embrouiller avec ça puisque la réponse lui importait peu au final.

Et puis, qu'importe ses camarades, c'est lui qu'elle voulait torturer de n'importe quelle manière, lui et lui seul ! Oui, peut-être se fera t-elle alors traquer par ce lion et cet aigle, mais elle en avait cure du moment qu'elle avait ce qu'elle voulait. Dans tous les cas, ce n'était pas ces deux-là qui allait pouvoir l'aider, il fallait trouver quelqu'un d'autre. Arbagon insista sur le fait que la femme vampire si proche de lui était hors de sa portée et que chacune des tentatives envisagées jusque ici la mènera à la mort. Mais qu'importe ce voyageur des enfers tant qu'elle parvenait à atteindre son but avant son dernier souffle. D'ailleurs, contrairement à ce que l'on pouvait penser, son objectif premier n'était pas cet être prétendant être maudit, mais une vengeance sur ce clamp de vampire qui avait détruit sa vie. Lui ne passait qu'en deuxième, bien que cette place restait « de choix ».


"Je trouverai, je trouverai..."

L'humaine se releva d'une manière peu élégante, mais qu'importe, elle n'était pas là pour faire des chichis. Et de toute façon, les bonnes manières n'avaient jamais vraiment fait partie de son éducation. Ses parents avaient toujours insisté pour que si elle désirait quelque chose ardemment, la jeune femme n'aille pas par quatre chemins. C'est pourquoi la diplomatie lui faisait aussi cruellement défaut.
Ainsi, un clan de vampire avait en son pouvoir un moyen de lui faire du tord. Mais pourquoi lui dire une telle chose ? Parce que sous prétexte qu'il s'agissait de vampires, elle n'irait pas à la pêche aux informations, voir plus ? Certes, devoir s'approcher de vampires pour ce but la dégoûtait, mais tant que Shizuma pouvait avancer pour réaliser son but, qu'importent les embûches qu'elle devra supporter.


"La dirigeante du clan vampire de la Lune Rouge hein ? C'est noté. J'irai la trouver, tant que je parviens à mes fins, peu importe les créatures méprisables que je devrai rencontrer. Je te ferai mordre la poussière."

Sur cette phrase, la jeune femme lui tourna le dos et elle partit en direction de la frontière du territoire des vampires. Toujours sur ses gardes s'il lui venait l'idée de l'attaquer par surprise.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arbagon Naïmphras
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 461
Age : 25
Localisation : Dans l'ombre, là ou on ne peut me voir, guettant ma proie
Maître De : Moi-même
Esclave De : De sa vie
Date d'inscription : 11/09/2007

Feuille de personnage
Aime: Celle qu'il se doit de reconquérir

MessageSujet: Re: Une rencontre comme une autre (pv Shizuma)   Jeu 29 Avr - 16:26

« Pas Lucifer, non, la mort elle-même, je vous l'ai déjà dit. »

À interrogation moqueuse, réponse moqueuse. Arbagon avait bien évidemment répondu avec le plus grand sérieux, bien qu'il savait parfaitement que l'interrogation de Shizuma n'allait pas dans le sens de sa réponse. Pour le reste, elle l'avait écouté silencieusement en restant au sol, visiblement en pleine réflexion quant à ce qu'il lui révélait. Le fait qu'elle veuille s'entêter à trouver Kazahana ne le dérangeait pas. Après tout, elle savait qu'une vampire avait un lien avec lui, mais elle n'avait aucune information pour la différencier. Alors la seule méthode que la jeune femme avait, c'était de faire une enquête. Elle pouvait aussi tuer toutes les vampires qu'elle croiserait, mais elle finirait par tomber sur plus fort qu'elle et se ferait tuer, ce serait donc stupide.

Par contre, sa dernière information sembla grandement l'intéresser. Arbagon secoua la tête lentement comme pour faire un petit 'non' de la tête, n'en croyant pas ses oreilles. Puis à nouveau, un faible rire s'éleva. Était-elle stupide? Elle croyait réellement que la Lune Rouge l'accueillerait les bras ouverts, l'aiderait à arriver à ses fins et la laisserait partir avec toutes les informations qu'elles auraient pour ensuite la laisser revenir les exterminer? Quel phénomène cette humaine... qui ne le serait plus longtemps si elle se rendait à la Lune Rouge pour vrai. Quand elle trouverait le clan de vampire, elle mourrait ou perdrait son humanité à coup sûr, si jamais on la laissait humaine, ce serait pour mieux la manipuler et l'attirer dans le piège. Mais bon, c'était elle qui faisait ses choix de vie, elle était assez grande non? Non, pas vraiment, mais bon, ce n'était pas lui qui viendrait lui dire que ses choix étaient mauvais. Il l'avait fait et au final ce n'avait pas donner grand chose. Mais alors que Shizuma avait le dos tourner à lui et qu'elle partait, une humaine surgit d'une cachette à 10 mètres devant Shizuma et pressa le pas vers eux.


« Ma foi, tu es stupide! »

Son regard ne semblait pas ravi particulièrement et elle dépassa Shizuma sans réellement se montrer hostile envers elle ou bien prendre le temps de s'occuper de sa présence, s'assurant juste de ne pas se faire attaquer. Une fois dépasser Shizuma, l'humaine fit apparaître une lance dans sa main qu'elle planta devant le démon, qui lui n'avait toujours pas bougé ou parlez.

« On t'a baptisé loup pour ton silence et ta capacité d'analyse! Sérieusement, pourquoi l'as-tu envoyé carrément se faire tuer par des vampires sans moral? Je te signale qu'on met notre énergie à les tuer, tu devrais assez les connaître pour savoir que c'était une condamnation! »

Le démon se remit sur ses pieds, plus grand que l'humaine, sans la moindre hostilité, son regard se posant dans celui de cette dernière. Elle était vêtue d'un habit plus qu'ordinaire, elle aurait très bien pu passer pour une humaine normale.

« - Et toi, tu es impulsive, ce que nous devons éviter. Fais disparaître ta lance, elle ne sera d'aucune utilité pour converser et si tu le veux bien, nous discuterons ailleurs qu'ici. C'est lui qui t'a apporté ici?

- Oui, il allait s'occuper d'un cas plus précaire. » Dis la jeune femme en faisant disparaître sa lance « Quant au reste, j'avoue que je suis déçu.

- Tu as encore beaucoup qui te relie à ton passé, tu es encore jeune. Tu as toujours ce lien aux humains... c'est bien cela? Ce n'est pas tant ce qui arrive qui te touche, mais que cette humaine est obstinée a allée dans les sentiers de sa mort? »

Doucement, la jeune femme baissa la tête. Arbagon déposa une main gantée sur l'épaule de sa coéquipière et la laissa se reprendre. En effet, elle était encore jeune, cela faisait uniquement 6 ans qu'elle était avec eux, elle était d'ailleurs entrée dans l'Ordre assez tard pour une humaine. Comme le disait Arbagon, il n'était plus un démon, il était un traqueur. Pour Nomia, le processus n'était pas encore complété, elle avait encore en elle cette compassion et cette 'maternité' pour les humains. Ce n'était pas en soi mauvais, dans la mesure où elle pouvait continuer à faire ce que son devoir lui demandait de faire. Et donc, à leur tour, le duo se mit en marche pour quitter la place avant que le jour ne se lève et que des gens commencent à passer par là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une rencontre comme une autre (pv Shizuma)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une rencontre comme une autre (pv Shizuma)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [requete]logiciel streaming video comme sopcast sur pc
» Shonen No Rakuen
» La Tristesse
» Que se passera t-il le jour de l'anniversaire de naruto?
» un rc pas comme les autre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cercle Des Immortels :: Les Territoires :: Territoire Neutre :: Raithon-
Sauter vers: