Le Cercle Des Immortels

Un monde de destruction entre vampire et démon.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Lismé/Émsil Deikan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lismé/Émsil Deikan
Chef des Dames de Sangs
avatar

Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 27
Localisation : Au bout de la lame qui ce plante dans ta gorge.
Maître De : La prison démoniaque, viens me voir mon petit.
Esclave De : Du maitre...et de lui seul.
Date d'inscription : 01/02/2008

Feuille de personnage
Aime:

MessageSujet: Lismé/Émsil Deikan   Lun 8 Fév - 2:31

Nom : Deikan

Prénom : Lismé/Émsil

Surnom : Dame de sang

Âge : ( 16 ans min.) : 26 ans

Sexe : Féminin

Sexualité (hétéro, bisexuelle ou homosexuelle) : Homosexuelle

Description mentale (4 lignes minimums) : Le réalité, c’st souvent une notion que les gens imagine fixe et sans la moindre trace de fantaisie. Lismé est affecté d’une folie plutôt étrange qui donne l’impression qu’elle est totalement déconnecté du monde. Elle voit le monde comme une chose de démesurément belle. Un endroit ou le mal lui-même n’existe pas et ou les gens ne veulent que le bien. Elle est aussi naïve qu’une enfant de cinq ans, même si elle a en faites une redoutable intelligence et un potentiel d’apprentissage élevé. Néanmoins son esprit reste encore et toujours fermé à toute idée que des gens puissent vouloir faire souffrir ou s’enrichir sur son dos ou celui d’un autre. Émsil pour sa par voit à l’ opposé un monde totalement mauvais dans lequel on ne peut avoir d’ami ou de confident. Elle n’a confiance en personne sauf en elle-même. Émsil ne comprend pas la plupart des émotions humaine, sauf celle qui les fait souffrir et elle tire plaisir de cette souffrance. Comme la douleur n’a plus aucun secret pour la dame de sang, elle sait toujours trouver la faiblesse d’une personne.

Description physique (4 lignes minimums) : Lismé comme Émsil on un physique plus qu’agréable a regarder. Elle on toutes les deux une grâce que l’on peu qualifie de hors norme. Avec ses longs cheveux blonds comme le blé, Lismé a un visage d’ange qui semble toujours souriant et a l’abri de toute forme de malheur. Sa bonne humeur se reflète dans ses yeux gris qui semblent toujours recelé des merveilles. Avec sa silhouette longue et élancé et son visage à l’abri de toute forme d’imperfection, elle donne l'impression de descendre directement du paradis. De son côté son alter-égo, Émsil possède une beauté plus proche de celle des reines de glace. Le genre de trophée normalement hors d’atteinte de quiconque. Une forme froide d’un monde ou l’amour en lui-même n’existerait pas. Un regard toujours de glace dans lequel on ne peut lire que de la haine entre coupé d’un désir fou de vengeance. Ses long cheveux noir, allant jusqu’au niveau de ses reins et son visage dénué d’âge fit frémir bien des homme. De même que ses vêtements qui laisse paraître ses formes généreuses. Ces derniers sont faites quelque bout de tissu noir. Pour Lismé, il s’agit d’une grande robe blanche avec des nombreuses encolures dorées. De plus Lismé a de grande ailes blanche et Émsil des noirs sous leurs formes démoniaques.

Histoire ( 8 lignes minimums) :
Le foyer du monde démoniaque. Un monde qui est de lui-même mauvais a travers toute les couches de ça société. On ne trouve ici pas la moindre trace de bonté ou de joie. La souffrance est reine dans tout les coins pour le peux que l’on sache voir par delà les apparences. Ces apparences que les démons mette en œuvre pour que tous puisse voir leur supériorité. Après tout qu’elle façon plus simple que de cacher le vice pour que dans l’ombre il n’en soit que plus apparent. Après tout le monde des démons n’avait pas réellement changé depuis plus de temps que la mémoire puisse se rappeler. Il était resté source de tout le mal que pouvait contenir le monde. Ici il n’y avait pas une forme de malheur qui ni était pas représenté. Il suffisait de cherché un t’en soit peux pour comblé ses plus noirs désirs.

Dans ce monde noir et sans la moindre lumière pourtant il arrive certaine fois que des enfants naisse avec ce que l’on nomme Shuko ou une prédétermination pour le bien. Ce type de démons est plutôt rare et les autres membre de leur race les voient comme des être défectueux. De gentil démon quoi de plus idiot. Néanmoins certain leur on trouver une utilité. C’est de ces êtres nés pour être bon que sont apparues les dames de sang. Après un dressage rigoureux, ces gentils démons devenaient des êtres aussi perfides que mauvais. Leur esprit plus horriblement détruit que celui de n’importe qu’elle prisonnier.

Lorsqu’une personne ayant le shoku est trouver la famille reçois ordre de s’en occupé comme s'il s’agissait d’un enfant humain. Une grande mascarade se mets ensuite en branle pour faire croire a cette enfant que le monde est beau. Question de lui donner un semblant de rêve de beauté pour pouvoir le détruire ensuite. Dns l’esprit de l’enfant, la joie, le plaisir de vivre et l’amour de ses parents deviens une réalité qu’il ne peut se résoudre à perdre. Personne ne sait ce qui arrive lorsque les jeune shoku disparaisse, mais bien des années plus tard, l’enfant reviens et alors on les appelle les dames de sang… voyons un peux comment les plus habile tortionnaire existante son créé. Pour ce faire nous allons suivre la création de l’une d’entre elle en commençant à sa naissance.

Lismé Deikan, déjà lorsqu’elle sortait a peine du ventre de sa mère nous savions qu’elle en serait une. Elle avait ce regard qui semble plein de bonté, donc de faiblesse. Avant même qu’elle est rentré chez elle, on avait déjà tout mis en œuvre pour le futur de cette pauvre petite. Un terrain spécialement formé pour créé la plus impie des dames de sangs. Plus la joie serait présente, plus la douleur serait forte et plus elle deviendrait puissante. Ainsi, avec des ressources illimitées, nous avons créé une sorte de reconstitution d’un petit village humain. A l’intérieur de ce dernier, nous avons ajouté de véritable famille humaine pour qu’elle est l’impression d’être des leurs.


Le plan a parfaitement marché durant toute la jeunesse de la petite fille. Jamais nous n’avions mise en place une si belle mise en scène, mais le jeu en valait la chandelle. Lorsqu’il fut venu le temps de la cueillir, la jeune Deikan s’était accroché à sa mère en pleurant. Son petit visage angélique couvert de larme, ah mon cœur en est encore tout emplis de satisfaction. La faire souffrir allait être un plaisir si grand que mon exaltation ne pouvait qu’être a son plus haut. La vie de cette enfant allait devenir bien pire que le plus noirs des enfers. Ce n’était pas ma première création, mais elle serait la plus spécial.

Dès son arrivé dans ma modeste salle, je commençai mon travail. Pour créé une dame de sang, on devait la brisé trois fois. La première fois, on la brisait en en brisant sa mère devant elle. Pour brisé quelqu’un c’était simple, il suffisait de le faire souffrir suffisamment pour qu’il s’imagine que la seul façon que son malheur arrête est de vous obéir au doigt et a l’œil. Pour ce faire, nous utilisons les colliers. Il s’agit d’un instrument que seule les dames de sang possèdes. Un cadeau de notre maitre, que nous n’avons pas droit de nommé. Ce collier est étrange. Même s’il semble n’être fait que d’un simple acier, il est plus solide qu’un mur de béton armé. Insensible au feu, a l’eau, au choc et au attaque magique. Le matérielle de base de toute bonne tortionnaire.

Brisé la mère de la petite n’as pas été très long. Après un ou deux mois, j’y suis arrivé. Je dois avouer que même moi je trouvais cela pénible. Devoir supporter tout les jours de si étrange pratique. La torture a l’Atrech est facile et m’aide à me détendre, mais le genre de chose que j’ai fait subir a sa mère était hautement plus traumatisant et risquait d’avoir un meilleur effet a long terme sur l’enfant. Ce genre de chose reste pour toujours gravé dans la mémoire et rien ne peux l’empêché. Vous pouvez me croire..rien.. Pas même la folie.

Après avoir assisté à de si horrible chose, avoir vue sa mère rampé dans son propre sang, et violé par plusieurs centaine de personne et de différente façon, c’était maintenant a la fille de subir ce genre de chose. Si elle n’avait alors que dix ans, elle n’en restait pas moins beaucoup plus résistante que je l’aurais cru. J’ai passé des semaines a l’empêcher de manger et a la frapper avec l’atrech et jamais elle ne ma supplier d’arrêté. Même lorsque je lui introduisais a l’intérieur d’elle. Certaine fois elle chantait. Même si je la frappais elle continuait de chanter. Elle avait une voix douce, mais trop tendre a mon gout. Comme si tout ce qui arrivé ne l’affectait pas. S’en était énervant. A telle point que sa me donnait encore plus envie de continué. Lorsqu’elle commença a être suffisamment formé pour devenir intéressante, je l’est envoyer nue dans la ville. Elle ne portait qu’un écriteau ou était inscrit ‘’ne pas tuer, ni démembré, dois être revenu pour dix neuf heure demain. Toute incartade est sévèrement puni par les dames de sang, sinon faite lui ce que vous voulez.’’ Ce n’était pas la première fois que nous utilisions cette technique et elle avait presque toujours l’effet escompté. Elle amusait les gens en ville et comme tous avait une peur effroyable des dames de sang, on nous la rapportait toujours au bon moment.

Même cette technique n’eu aucun effet. La jeune Deikan était toujours aussi chantante. On eux dit que sa joie n’avait aucune limite. Violé et mutilé, mais joyeuse comme un nouveau née. Elle était un mystère total pour moi. Finalement après cinq ans je réussis. Si la plupart des Dame du sang avait été longue a formé, celle la serait la plus longue de toute. Personnellement, cette partit n’avait a peine duré que quelque mois. Néanmoins, la dernière partit était la plus corsé, car il s’agissait de la formation principal. Le moment ou la jeune Deikan deviendrait comme moi.

Malheureusement malgré l’emprise que j’avais sur elle, Lismé refusa de blesser son père. La mauvaise herbe qu’était sa bonté devenait de plus en plus énervante. Pour mettre fin a ce petit monde qu’elle s’était créé, je fit venir cent enfant de son ‘’village natal’’ Puis un par un, je les égorgea devant elle. J’entends encore ses cries et toute sa folie monté en elle. Finalement, je vis la chose la plus étrange de ma vie. La naissance d’un monstre bien pire que ce que j’avais connu.

Je tien a me présenté directement, j’ai vue Yliandra écrire dans ce journal durant chacune de nos séance, mais je ne l’avais jamais lut. Je suis Émsil Deikan, dame de sang depuis a peine quelque instant. Je suis contente de savoir enfin tout ce que l’on ma fait subir avait un but. Je dois avouer que ce but me plait bien, mais je ne compte pas m’arrêté la. Ce soir, j’ai tué Yliandra pour retiré le pouvoir qu’elle avait sur moi. Sa a marcher a merveille. Elle ma tellement bombardé de douleur que finalement je n’ai presque pas sentit celle du collier. C’est drôle de pensé a ce que j’aurais pu lui faire subir par vengeance…dommage. Hors je vais terminer ma formation. Dans quelque heure j’aurais finit de dressé cette homme j’en suis sur. Après quoi, je pourrais vraiment utiliser mon titre.

Bon finalement prendre le rôle de dirigeante dans les dames de sang fut plus facile que prévu. Sans doute parce que personne ne voulait l’être. Après tout être si prêt du maitre est dangereux. De toute façon il voulait aussi que je vienne a ce post. Il avait envie de gouté ce fameux corps que je possède. Sa ne m’affecte pas de toute façon. L’important maintenant c’est que de toute les dame de sang je suis la plus importante et que tout me doive obéissance.

Arme ( une seule) : Atrech : Instrument de torture des Dame de sang. Il s’agit d’une tige de cuir rouge qui tenu dans al main donne l’impression que votre bras explose. Les tortionnaire des enfers son apte a utilisé ces armes puisque pour le faire, il faut avoir une résistance a la douleur plus qu’inhumaine. Le fait de la tenir dans la main est un supplice, si l’on ne fait que la glisser sur un corps. Ce dernier aura l’impression que viens de lui planté un couteau le long du trajet de l’arme. Si l’on vous frappe avec une force moyenne ‘ vous aurez l’impression que l’on vient de vous broyer les os et votre peau se fissurera, de plus un bleu impressionnant apparaitra. Finalement si l’on vous frappe avec une grande force et que l’on continu a appuyer, vous aurez l’impression que votre corps est en train d’explosé littéralement. Cet arme est potentiellement mortel si elle est placé a un endroit vital.

Code d’inscription (voir règlement) : Validée par Ayame

_________________
Tente de crier la gorge coupée.


Dernière édition par Lismé/Émsil Deikan le Lun 30 Avr - 18:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Markus Reeves
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 36
Age : 24
Localisation : là où mon destin me guidera
Maître De : moi-mème
Esclave De : Personne
Date d'inscription : 02/02/2008

Feuille de personnage
Aime: personne

MessageSujet: Re: Lismé/Émsil Deikan   Lun 8 Fév - 2:57

Jolie fiche, pour ce qui est des Dames de sang j'accepte, alors je te valide avec une grande joie *lui donne une idée pour son histoire tiens*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vampire-rpg.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lismé/Émsil Deikan   Lun 8 Fév - 5:49

Validée!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lismé/Émsil Deikan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lismé/Émsil Deikan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tank à gaz intelligent
» Hyper 10 TT de Mahikan.
» Petit inventaire des moteurs modélisme.
» Recherche de documentation
» Mes Figurines ( eldars, sm, smc, tyty ..... )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cercle Des Immortels :: Pour Commencer :: Présentation :: Présentation Des Démons :: Fiche validée-
Sauter vers: