Le Cercle Des Immortels

Un monde de destruction entre vampire et démon.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Arbagon Naïmphras, le loup à la fourrure de sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arbagon Naïmphras
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 461
Age : 25
Localisation : Dans l'ombre, là ou on ne peut me voir, guettant ma proie
Maître De : Moi-même
Esclave De : De sa vie
Date d'inscription : 11/09/2007

Feuille de personnage
Aime: Celle qu'il se doit de reconquérir

MessageSujet: Arbagon Naïmphras, le loup à la fourrure de sang   Ven 5 Fév - 23:45

Nom : Naïmphras

Prénom : Arbagon

Surnom : Le loup à la fourrure de sang (surnom que seul son ordre et ceux à qu'il l'a révéler le connaisse)

Âge : 125 ans

Sexe : Masculin

Sexualité : Hétérosexuel

Description mentale : Arbagon est un démon assez particulier. Contrairement au sien, il a beaucoup de sang froid et de calme, et s’il aime comme les siens faire souffrir les gens, il canalise cela uniquement sur les gens qui mérite son courroux. Très froid et détaché des gens et des choses, recevoir et infliger la douleur reste les deux choses qui sont le plus facile à voir comme ‘source de bien-être’ chez lui, quoique par moment et avec les bonnes personnes il parvienne à se défaire de son masque d’être toujours indifférent à tout. Mais malheureusement cette partie de lui ne sera pas décrite dans la fiche volontairement … à vous de la découvrir en RP, car il serait fort peu probable qu’elle soit vu par beaucoup.

Comme dit plus haut, il n’est pas effrayer par la souffrance, au contraire, faite le souffrir et il rira de joie en vous en redemandant bien souvent. Quant à son sadisme … il le contrôle généralement bien. Mais lors de combat, quand il n’a pas restriction et la possibilité, il peut imposer un vrai calvaire à ses ennemis uniquement pour combler son envie de sang et de souffrance … certains vous dirait l’avoir déjà vu boire le sang d’une de ses victimes, d’autres vous raconterons qu’il se fait un plaisir d’arracher le cœur de la personne vivante … mais encore faut-il qu’une personne l’ayant vu vous en parle. Malgré les années d’endoctrinement de son ordre, il garde sa nature démoniaque.

Arbagon n’aime pas parler pour rien dire, bien souvent silencieux, il préfère de loin l’action. Quant il parle, soyez sûr que ce n’est pas pour rien et pas dit à la légère. Soyez aussi sûr qu’il ne dit pas un avertissement deux fois non plus. C’est avant tout un Traqueur, il n’a donc aucun partie dans les guerres qui opposent les différentes races, il est complètement neutre et n’exécute que sa mission … traqué et mettre hors d’était de nuire la Lune Rouge, regroupement de vampire voulant instaurer la suprématie de la race vampirique. Et dans sa mission, il est plus que loyal et dévoué à ses confrères et consœurs d’arme, que ce soit les Traqueurs de la Lune Rouge ou d’un autre clan divers. Très à cheval sur l’honneur et le respect des règles, c’est un Traqueur inflexible et qui brime souvent ses considérations morales pour ‘le bien de tous’.

Description physique : Arbagon est un démon et donc, à un physique qui s’impose très bien. Haut de 1m95 pour un poids de 85 kg, sa force musculaire va en conséquence. De loin, ceux qui peuvent le voir dans leur vie sont souvent frapper par son allure. Il est vêtu d’une grande ‘robe’ faisant penser à celle des magiciens de l’époque médiévale, dont le capuchon est presque toujours rabattu sur sa tête pour cacher son visage, qui n’est qu’un masque d’ombre permanent. Son habit est noir comme une nuit sans lumière et sans être un chiffon, n’est pas non plus neuf. Il a aussi deux ailes noirs qui jaillissent de son dos et se rétracte, noir comme la nuit, pouvant sortir de sa tunique par deux ouvertures dans son dos conçu à cet effet. Il les masques normalement au besoin, mais aime mieux éviter de les ‘cacher’.

Son visage, quand il apparait, est un visage des plus ordinaires, mais bien rarement autrement que froid et sévère. Ses yeux rouges de démon sont un miroir de souffrance et de maux qui l’accable ou qu’il inflige aux autres, sauf quelques moments d’exceptions. Il laisse une légère barbe et moustache sur son visage, car de sa vision, être imberbe ne lui va pas bien. Ses cheveux noir son court en permanence. Son corps quant à lui est signe visible de son endurance et de sa puissance de démon, qu’il a en plus entrainé depuis son entrer chez les Traqueurs, bien qu’il reste marquer de cicatrices très nombreuses qui sont soit la cause de ses affrontements ou soit des souvenirs de ses parents. Ses bras étant habituer à porter chacune une épée, il sont donc eux aussi doter d’une bonne force, les ongles garder court comparativement aux démons qui en font des griffes en général.

Autre détail, sa voix est généralement jugé désagréable, car elle est terne, monotone et platonique. Assez grave aussi, elle semble parfois venir d’outre-tombe sous le masque noir que produit son capuchon impénétrable. Finalement, il traine avec lui un sac qui est en fait utilisé pour le transport de son portable, qui est nécessaire pour plusieurs trucs dans l’ordre et aussi qui lui permet de trimballer du matériel qu’il peut avoir à transporter avec lui. Ce sac est conçu pour ne pas nuire à ses envols, est rembourré un maximum et est assez résistant.

Histoire : Il est né dans une famille de démon et est donc un démon de son sang. Seulement, le petit fut parmi ses rares démons à chercher plus loin que la violence et le sang, à se questionner et à chercher. Et rapidement, l’enfant en vint à la résolution que la guerre entre les peuple était une chose très mauvaise, qu’elle n’avait pas lieu d’être. Il rejeta complètement la haine envers les autres races qu’on tentait de lui faire entrer dans la tête, s’y refusant tout simplement. C’est ainsi qu’il se fit neutre dans ses pensées et ne soutint pas vraiment sa race dans les combats. Ces parents furent donc très déçus et en voulurent à l’enfant bien évidemment, qui était comme un fils indigne. Mais ils comprirent aussi que de le forcer à changer sa mentalité serait inefficace et donc, ils devinrent tout simplement intolérant à ses échecs, intransigeants envers lui, cruel et coupèrent énormément le soutient qu’ils lui donnaient. Ainsi donc, avant même l’adolescence, le climat de la famille s’installa et fut assez peu agréable pour Arbagon, qui devint habile à cacher ses erreurs pour s’éviter les tortures de ses parents.

Sa vie fut un quotidien routinier, il n’y aurait absolument rien à décrire de sa vie dans son village de démon, ne serait-ce peut-être qu’un des supplices lui ayant été infligé pour donner l’idée général de ce que pouvait être sa relation avec ses parents. Donc, il devait avoir 14 ans, se promenait dehors tout banalement, quand un groupe de jeune de son âge le croisa. Étant neutre, peu accepter par ses parents et les figures d’autorités, pas à dire qu’on ne l’appréciait pas non plus dans les gens de son âge. Et comme Arbagon n’attaquait pas, se contentant de rendre les coups qu’on lui donnait, ce fut lui qui se reçut la première vague des 4 démons. Mais, quand même fier et déterminer, il ne s’enfuit pas, fit face et combattit sans grand succès, n’ayant aucunement les capacités à tenir face à ce groupe en surnombre, qui finalement le délaissa une fois qu’il fut abimer à leur goût. Son retour pourtant ne fut pas source de réconfort, son père à la maison le regarda de bas en haut, une mine fortement contrariée sur le visage.

- Qu’est-il arrivé?
- Quatre imbéciles qui voulaient se battre.
- Et?
- Et tu en pense quoi? Ils étaient quatre, j’ai perdu.
- Déshonneur, perdre un combat.
- T’aurais plus de visage toi à quatre contre …
- Suffit!
- La vérité te fait peur?
- Tu penses? Moi dans ma jeunesse …
- Je m’en balance, je ne suis pas toi et je le serai jamais, c’est pour le mieux
- Tu connais la conséquence des échecs! En plus tu te permets de m’affronter?


Arbagon ne broncha pas en voyant son père approcher, il n’allait pas démontrer de peur devant son père, pas question. Quand l’homme arriva près du démon, il y eu un démêler, que le père remporta vu sa force physiquement hautement supérieur à celle de son fils, celui-ci empoignant sa progéniture par le cou pour l’apporter dans une salle spécialement aménager pour ce qui allait suivre. Avec les liens maintenant familier, Arbagon se retrouva attacher contre le mur, alors qu’il restait calme, affrontant ce qui allait suivre avec sang froid, ne voulant pas donner le plaisir à son père de voir sa peur. Son père se saisit d’un fouet dont la lanière de cuir aurait fait blêmir plus d’un … surtout à la vu des pointes qui allait frapper directement le corps du supplicié. 1, 2, 3, 4, 5 … le fouet claquait et claquait, peut-être une vingtaine de fois en tout, son père toujours plus enrager de voir son fils en redemander, de le voir lutter pour masquer la douleur qui était visible, alors qu’il aurait dû l’implorer. Si seulement il n’y avait eu que ça … sa mère pourtant décida de rentrer à ce moment précis, venant voir ce qui se passait, comprenant juste en voyant la scène de par la porte. Pas besoin de savoir la raison de l’échec, juste savoir qu’il y en avait eu un était suffisant. C’était excessivement rare qu’on le punisse deux fois pour la même erreur, mais en ce jour il semblait que c’était ce que le destin lui avait décidé. Après un échange tendre … tendre version démon bien sûr … le père partit, laissant le fils avec la mère qui approcha.

- Tu sais, nous t’avons prévenu, tu ne veux pas rejoindre les démons pour leur gloire, alors montre toi digne d’être supérieur aux tiens et de ne pas connaître l’échec pour en critiquer notre société. Nous ne souffrirons pas déshonneur sur déshonneur à cause de toi.
- Autant de stupidité est la preuve que j’ai réussi à m’élever au-dessus de vous! Vous me punissez pour des fautes qui auraient été votre et vous clamer justice!
- La vie n’est pas juste mon fils, apprend-le. Tu as fait tes choix, assume les conséquences.

Et sans ménagement il put sentir des griffes ouvrir ses chairs, marquant sa peau avec férocité, parfois ses ailes, des coups lui faisait serrer les dents, des morsures lui valait presque de voir sa chair arracher à son corps. Bien évidemment que ses cris résonnèrent durant un long moment dans la pièce, la douleur lui laissant presqu’une folie permanente, ayant toujours en quelque sorte préférer le fouet de son père au traitement bestial et brutal de sa mère. Puis après un certain moment, sa notion du temps complètement perdu, sa mère défit les liens et le corps sans force du démon chuta au sol. Ainsi, il fut abandonné sur le sol froid, y passant la nuit, alors qu’il récupérait ses forces, sachant qu’il avait encore des années à envisager avant de pouvoir faire changer les choses.

Comme dit plus haut, son quotidien serait inutile à décrire. C’est donc un bon nombre d’années qui passèrent, jusqu’à ce que le démon soit assez fort pour partir de chez lui sans avoir à y revenir. Il avait attendu ce moment depuis longtemps, ayant depuis toujours décidé que le moment où il quitterait, il ne reviendrait pas, c’était sa condition à sa ‘fuite’ … enfin, il ne reviendrait pas pour retourner sous le joug de ses parents. C’est à ses 70 ans qu’il leva les voiles de chez lui, partant en errance sans aucune destination et aucun objectif, avec la seule envie de survivre et de devenir le seul maître de sa vie. Cinq ans s’écoulèrent, avant qu’il n’apprenne la mort de ses parents. Ses parents avaient montré un peu trop d’envie sanguinaire, sûrement la perte de leur exécutoire préférer, et sa mère en avait subit les conséquences quand des vampires l’avaient tué en se défendant de son attaque. Son père par la suite avait été tué en essayant de venger la mort de sa femme … bref, rien qui n’attrista réellement le démon. Il en profita pour rendre visite à des anciens démons qui lui avaient pourris la vie, en tuant quelques-uns en les prenant seul à seul bien sûr. Une fois la tâche accomplie, le démon reprit son errance sur le monde, quittant définitivement ce village où il se promit de ne jamais retourner.

C’est à ses 75 ans, la même année que son départ définitif, qu’il croisa un humain qui venait de mettre fin à la vie d’un démon. Impressionner, le jeune homme approcha l’humain avec pacifisme et calmement, finissant par gagner assez l’estime de l’homme pour se faire intégrer dans le clan des Traqueurs. Bien sûr, il fut mit au courant de tout ce que cela comportait, il accepta quand même. Ainsi, pendant 20 ans on le prit comme apprenti, ayant seulement à mettre au point son entrainement qui était déjà pratiquement équivalente au apprenti plus jeune, lui apprenant les méthodes des Traqueurs, la façon de travailler, lui faisant voir par technologie la mort comme tous les apprentis pour qu’il puisse la trouver banal, peu importe la façon. Pour le démon, les différentes mort n’était ni repoussante, ni dégoûtante, pour lui tout n’était plus que banal. Il apprit des rudiments d’informatiques pour remplir les rapports et les fiches propres à son ordre aussi. Son test final fut bien sûr un combat contre un Traqueur d’expérience qui lui fit voir sa mort de très près, de quelques secondes, l’apprenti restant calme, ce qui lui permit de devenir un Traqueur et de délaisser son rang d’apprenti.

C’est donc à 95 ans qu’il commença à être opérationnel dans l’ordre et il choisit de traquer la Lune Rouge. Ce clan était redouter et peu osait les prendre comme proie, mais le démon voulait du défi. Il se joignit donc à Evans, un vampire, et Naomi, une humaine, qui était pour leur part aussi sur le dos du clan. Pas à dire que ses ennemis s’accumulèrent durant ce temps. Son avantage, il était un fantôme, il n’existait plus aux yeux de personne, autres que celles ayant affaire à lui. Le trio découvrit que c’était une ancienne Traqueuse qui dirigeait le clan de vampire, désormais leur cible fut la dénommée ‘Traitresse’ pour faire tomber le clan. Il croisa aussi une vampire avec qui le contact se passa bien … enfin après peut-être un début un peu mouvementer … mais bref, ce fut une alliée dans cette mer d’ennemi, qui malheureusement ne pouvait être vu sur une bas régulière. Pourtant rien ne changea de cela le fait qu’il établit un vrai lien avec elle, lui qui normalement n’avait aucun contact avec autre personne que ceux de son ordre. C’est donc une vie de chasseur et de gibier qu’il mène, en constante rivalité avec les vampires qu’il pourchasse.

Arme : Je sais que c’est une, mais mon perso avait sur l’ancien forum à 2 épées bâtardes, une dans chaque main, qui était directement liées à son histoire et qui serait un changement assez important à devoir faire. Étant des armes magiques, il pouvait les faire apparaître et disparaître.

Code d’inscritiption (voir règelement) : Validé Fenrir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arbagon Naïmphras, le loup à la fourrure de sang   Sam 6 Fév - 1:20

Salut Arbagon! Oui enfin ta fiche est ok et pour les armes ne t'en fait pas c'est ok. alors je te valide!
Revenir en haut Aller en bas
Markus Reeves
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 36
Age : 24
Localisation : là où mon destin me guidera
Maître De : moi-mème
Esclave De : Personne
Date d'inscription : 02/02/2008

Feuille de personnage
Aime: personne

MessageSujet: Re: Arbagon Naïmphras, le loup à la fourrure de sang   Sam 6 Fév - 2:27

Cher Arbagon rebienvenue je valide avec une joie immense de ton retour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vampire-rpg.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arbagon Naïmphras, le loup à la fourrure de sang   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arbagon Naïmphras, le loup à la fourrure de sang
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Loup [Inspiré du poème de charle baudelaire ]
» Tutoriel chevelure et longue fourrure.
» [Dessin] Loup ailé
» Amour, vampire et loup-garou
» loup

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cercle Des Immortels :: Pour Commencer :: Présentation :: Présentation Des Démons :: Fiche validée-
Sauter vers: