Le Cercle Des Immortels

Un monde de destruction entre vampire et démon.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Prisonnière conduite par son bourreau (pv Kazahana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arbagon Naïmphras
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 461
Age : 25
Localisation : Dans l'ombre, là ou on ne peut me voir, guettant ma proie
Maître De : Moi-même
Esclave De : De sa vie
Date d'inscription : 11/09/2007

Feuille de personnage
Aime: Celle qu'il se doit de reconquérir

MessageSujet: Prisonnière conduite par son bourreau (pv Kazahana)   Sam 21 Mar - 17:41

Les voilà enfin arriver devant l'endroit qui était leur destination. Les conversations cessèrent pour refaire place à ce silence qui semblait impossible à briser parfois, la vu de ce bâtiment faisant redevenir un peu morose le démon qui détestait par dessus tout sa vue insoutenable. Sa prison, sa cage, il n'était pas mieux qu'à la foire des esclaves dans ce lieu lui semblait-il. En plus que maintenant il y conduisait Kazahana qu'il s'était juré de protéger quelques années plus tôt. Mais il fallait se rendre à l'évidence que les promesses du démon, autant à lui-même qu'à autrui, ne valait rien. Du moins, ne valait plus rien maintenant. Et la prisonnière qui n'avait ni chaîne ni entrave le suivait, Arbagon en ce moment ce demandait si les bourreau ce sentait comme lui, mal et en proie à un sentiment désagréable, ou si au contraire c'était réellement des âmes perfides et sadique fières d'eux et enorgueillis par leur capture. Le trajet touchait à sa fin et une pointe de regret touchait un peu le démon, comment ne pas en avoir de toute façon quand on conduisait une personne qui avait jadis été tout pour soi à un destin qu'on avait déjà vécu.

Les yeux du démon habituer à ce lieux sombre et noir, en plus de commencer à connaître les environs par cœur, lui permettait de bien se guider, ceux de Kazahana ne devait pas avoir de difficulté vu sa condition de vampire. C'est donc sans embûche qu'Arbagon arriva devant les portes avec la jeune femme, que les vampires reconnurent immédiatement. Pas difficile après la propagande qu'on avait faite pour l'avoir vivante. Un jeunot approcha, mais se stoppa quand une lame se retrouva sur son torse. C'était Arbagon qui l'avait ramené et il n'était pas très partageur, encore moins quand il savait qu'on ne ferait pas attention à la vampire et qu'on serait rude pour le plaisir. C'était suffisant pour qu'on ne tente plus de venir se saisir de la vampire qui de toute façon ne faisait rien de menaçant pour eux. Le bourreau garda sa lame en main et avança pour ouvrir les portes, faisant passer sa captive avant lui pour avoir l'œil et s'assurer qu'il ne lui arrivait rien plus que ce qu'elle pouvait faire. L'entrer était décorer dans un goût de vampire, mais restait simple et ordinaire, n'ayant pas d'argent à perdre dans d'extravagantes parures.


" Va chercher Akazome et ne perd pas de temps. "

Le vampire soupira et partit dans les corridors en marchant pour se rendre au bureau de la tête du groupe, qui serait probablement plus que ravie de l'arriver de son colis. En attendant le démon prit appuie dos contre le mur comme il lui était habitude de faire. Il savait que Kazahana ne ferait aucun problème ici, il n'avait quand même pas oublié tout ce qu'il savait sur elle quand même, il n'avait pas tout effacé. Il prit une grande inspiration, à quoi cela ressemblerait maintenant, il ne savait pas, mais chose sûr, il y aurait de la tension et une discussion entre le démon et sa supérieure obligée, peut-être pas en face de la vampire, tout dépendamment de l'humeur de chacun et de ce qui arriverait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazahana Camarilla
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 346
Age : 28
Localisation : Là ou me porte mes envies ...
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Aime: un amour perdu...

MessageSujet: Re: Prisonnière conduite par son bourreau (pv Kazahana)   Ven 10 Avr - 0:14

C'était la fin, ses dernieres bouchées d'air libre de toutes entraves. Ils arrivaient, Arbagon n'avait même pas eu besoin de lui dire, l'endroit empestait les vampires et n'était guère des plus accueillant. De plus le démon changea quelque peu d'attitude. Il faisait sombre, les rayons de la lune ne perçaient presque pas les nuages, mais ni l'un ni l'autre n'était géné.

Il ne fallut pas longtemps pour que les sentinelles ne la reconnaisent, son visage et sa renommé n'était pas des moindres. Avant même que l'un ne puisse esquisser un mouvement Arbagon tendit sa lame bien décidé à garder son trophé, la vampire préférait tout de même rester près de lui pour le moment. Avec tous les pressentiments et la haine que devaient lui porter ceux qui arpentait les lieux, autant repousser un peu les confrontations. Le démon fit signe et Kazahana comme elle l'avait signalé ne fit aucune vague pour rentrer dans la cours du batiment devant Arbagon qui ne la lachait pas du regard. Après un bref ordre demandant à Akazome de venir, il s'adossa contre un mur...

Kazahana prit une profonde inspiration tout en parcourant l'endroit des yeux. Voila à quoi ressemblerait donc sa prison pour le moment, si bien sur elle pouvait esperer ce traitement. De toute façon que çà soit ici ou ailleur, cela ne changeait pas grand chose. Elle se tourna à nouveau vers Arbagon :


" Tu ne vas pas pouvoir contrôler et me protéger de leurs griffes bien longtemps... Mais merci quand même."

La vampire était tout de même un peu génée et angoissé juste à l'idée de lui faire vivre sa capture de cette façon. C'était lui qui la livrait après ce qui avait pu se passer entre eux et leurs doux rêves de liberté et de voir tomber la Lune Rouge...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akazome Nagasaki
Dirigeante de la Lune Rouge
avatar

Nombre de messages : 33
Age : 25
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Prisonnière conduite par son bourreau (pv Kazahana)   Dim 12 Avr - 1:30

Le vampire qui avait été envoyé pour chercher Akazome ne mit pas longtemps à revenir pour annoncer son arriver prochaine. Arbagon soupira, encore le dos au mur comme le voulait son habitude, qu'il avait depuis si longtemps. Akazome elle avait envoyé des personnes préparer la 'cellule' et la salle d'interrogatoire. Elle se demandait encore comment elle allait faire parler la vampire, se demandant si utiliser le démon pouvait lui rapporter. Elle le verrait en allant la chercher, si jamais elle démontrait encore de l'affection pour le démon, elle pourrait s'organiser, mais bref, c'était encore trop incertain. Mieux valait ne pas se faire de fausse attente et trouver une alternative exploitable, au pire elle ferait patienter la jeune Camarilla quelques temps dans sa cellule, elle ne verrait pas la différence.

Une fois tout le travail donner, elle prit la direction du hall d'entrer pour finalement voir le démon qui attendait patiemment comme un gentil chien devant le nonos qu'il voulait se faire lancer. C'était délectable de le voir courber l'échine ainsi, il avait enfin vu qu'il ne faisait pas le poids, ce qui faisait franchement pitié quand on se disait qu'il avait eu une si grande passion pour la vampire qu'il condamnait. Le démon était bien sa plus belle œuvre, la plus insoumis qu'elle avait contraint à ses règles, et elle s'en enorgueillait sans la moindre retenue. Elle fit un sourire au démon et regarda le beau cadeau qu'il rapportait, une fleur encore à peine éclose. Qu'elle dommage qu'elle soit avec les rebelles, elle aurait bien aimé avoir cette sublime vampire à ces côtés. Cela aurait fait changement des esclaves qu'elle faisait rapporter par moment. Toujours avec le sourire, elle se fit un devoir d'accueillir sa prisonnière, qui restait une vampire à la famille hautement aristocratique.


" Bien le bonjour demoiselle Camarilla, ou madame, disons que votre histoire conjugal n'est pas des plus facile à suivre ces derniers temps. Mais ne vous en faites pas, les hommes ont toujours eu ce problèmes, tous des petits chiens à la mémoire de poisson rouge, mais je vous avais bien prévenu qu'il ne saurait contenir sa virilité si je me souviens. "

Ho que c'était amusant de voir comment le principal concerner semblait aimer tout cela. Mais il n'oserait pas la frapper, pas maintenant, trop dangereux que la vampire qu'il avait baisé avec tant d'ardeur soit endommager. Akazome approcha encore un peu de sa captive et croisa les bras sur son ventre innocemment.

" Après seulement une fleur aux pétales grande ouvert pour se faire épanouir une congénère pleinement. Ne croyez-vous pas Kazahana? Enfin passons, ce sont des détails peu important et j'imagine que le démon ne doit pas être facilitant pour ses conversations. Vous saviez que votre père se mourrait d'envie de vous voir? "


Dernière édition par Akazome Nagasaki le Lun 13 Avr - 3:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arbagon Naïmphras
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 461
Age : 25
Localisation : Dans l'ombre, là ou on ne peut me voir, guettant ma proie
Maître De : Moi-même
Esclave De : De sa vie
Date d'inscription : 11/09/2007

Feuille de personnage
Aime: Celle qu'il se doit de reconquérir

MessageSujet: Re: Prisonnière conduite par son bourreau (pv Kazahana)   Dim 12 Avr - 1:43

" Ne me remercie pas, ce que je t'ai fait ne t'a encore rien causé, attend de voir si tu voudras toujours après avant de le faire s'il te plait. Et même si je suis esclave, je sais comment négocier certaines conditions à cette vampire pathétique. "

D'ailleurs, la voilà qui arrivait vers eux, Arbagon baissa un peu plus la tête pour l'effacer de son champ de vision et éviter pour le moment de croiser ses milles et unes tentatives pour le pousser à bout. C'était rendu le quotidien, il revenait de ses tâches, elle l'énervait, il lui montrait qu'il n'était pas encore une petite souris servile, elle lui éclatait de rire en plein nez et il retournait à sa captivité avec le plus grand des bonheurs. Par mesure de sécurité, il fit disparaître son épée, évitant ainsi qu'elle y voit un affront et lui donne les misères du monde par un moyen stupide. Il soupira, mais pourquoi avait-il rapporté Kazahana ici? Pourquoi ne pas seulement avoir dit ne pas l'avoir trouver? Parce que ça aurait été trop facile ... et la facilité sa vous revenait un jour en pleine gueule pour violemment vous l'éclater.

Mais son sang se glaça presque aussitôt le son de la voix qu'il haïssait tant s'élevait. En plus qu'au fur et à mesure qu'il les comprenait, c'était une lame directement appliqué sur sa gorge. Arbagon serra les poings et regarda les environs pour voir quelques gardes en postes, qui interviendraient s'il tentait quoi que ce soit. Il resta donc immobile en se disant que Kazahana n'était pas menacer et qu'elle était de toute façon capable de se faire elle-même à l'idée avec les propos, malgré les sous-entendus de chacun. Bref pour une des rares fois qu'il l'avait fait, le démon demeura immobile et froid, comme déconnecter, sachant que là en ce moment le contraire n'était pas pour le mieux, même s'il aurait voulu pouvoir juste tout finir et passer à autre chose. Puis un sourire orna son visage, s'il était un chien, alors Akazome serait bien la seule chienne dont il n'approcherait jamais, même pour toute la puissance du monde. La vampire qui dirigeait la Lune Rouge aurait toujours à se contenter de minables esclaves humains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazahana Camarilla
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 346
Age : 28
Localisation : Là ou me porte mes envies ...
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Aime: un amour perdu...

MessageSujet: Re: Prisonnière conduite par son bourreau (pv Kazahana)   Dim 12 Avr - 11:45

L'attente ne fut pas très longue, mais avant qu'Akazome n'arrive Arbagon répondit tout de même à ses remerciements. D'une façon encore un peu négative mais la vampire le savait il était comme ça et pensait déjà à la suite des évènements.

"Je sais ce que j'encoure en étant ici, ce ne sera pas ta faute, j'aimerais que tu te fasses à cette idée. Je suis venue ici de mon plein grès et non par ta contrainte. Donc merci pour le geste de tout à l'heure. Tout ira bien ne t'en fait pas...."

En effet, la chef des vampires arrivait. Kazahana pouvait difficilement l'encadrer et savait pertinement que c'était la même chose pour elle. Les discussions et autres altercations s'annonçaient complexe. Akazome avait le don de planter sa flèche tout de suite dans ce qui faisait le plus mal, elle ne se loupa pas pour son entrée !

"Mademoiselle, mes histoires de coeurs n'étant en aucun cas vos affaires, très chère. Et pardonnez moi de ne pas me prononcer sur le cas de la gente masculine comme vous, surtout lorsqu'on sait comment vous obtenez votre plaisir sexuel personnel..."

Si Akazome pensait que la vampire serait docile dans ses paroles en tant que sa captive elle se trompait grandement. Kazahana avait peut être perdue sa liberté de mouvement, mais tant que cette mégère tiendrait un tel discours, la vampire lui tiendrait également tête.

"Les affaires d'Arbagon ne sont plus les miennes et ne l'ont jamais été, je peu seulement vous dire qu'il a été beaucoup plus bavard avec moi qu'il ne l'a jamais été avec vous, c'est même une certitude !"

Et un autre pic pour elle. Kazahana n'était pas idiote, elle savait pertinement que cette femme aurait aimé ce qu'elle avait pu avoir avec Arbagon. Akazome était soumise à ses désirs et encore plus dure quand ceux -ci ne pouvaient être satisfait, ce qui était le cas avec Arbagon.

"Je serais ravie de le voir également, mais je suppose que ce ne sera pas pour tout de suite, vous n'êtes pas assez docile pour nous accordez ce privilège avant d'avoir obtenu de moi ce que vous vooulez..."

Kazahana jouait dans la cour des grands, vraiment. Mener les rebèles n'était qu'une partie de plaisir en comparaison avec la lutte qui allait s'affronter entre Akazome et elle. Arbagon lui se contentait pour le moment de se taire, et elle le comprenait. Il n'avait pas à souffrir encore une fois de ce qu'elle avait choisi de faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akazome Nagasaki
Dirigeante de la Lune Rouge
avatar

Nombre de messages : 33
Age : 25
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Prisonnière conduite par son bourreau (pv Kazahana)   Lun 13 Avr - 3:48

[Au risque de passer pour un déranger profond ... j'adore jouer ce perso comme je ne l'avais jamais penser ... tu me préviens si je déborde trop hein Smile]

Très bien la vampire savait répondre et là elle venait d'intéresser Akazome. Il y avait bien longtemps qu'on ne lui avait pas répondu et d'une part, cela était un peu divertissant. Son sourire se fit tout de suite un peu plus sincère et elle analysa les réponses. La jeune femme était détacher, mais défendait toujours un peu le démon, elle ne parvenait pas à voir si il y avait encore quelques émotions qui soit entre elle et lui, car elle savait que son toutou était tout sauf déconnecter comme il tentait de le montrer. Il fallait encore pousser un peu plus de ce côté, ce qui risquait de la divertir encore plus. Car son interlocutrice ne semblait pas savoir que les hommes ne l'avaient jamais, mais au grand jamais, intéresser. Si elle prenait son plaisir avec des esclaves de la foire, elle pouvait être certaine que jamais elle n'avait eu le moindre intérêt sur le démon.

" Vous savez jeune vampire, je n'ai en aucun regret du silence de ce démon. C'est comme avec un chien, quand il cesse d'aboyer, on en profite pour laisser ses oreilles se reposer. Et puis ne vous inquiétez pas non plus pour mon plaisir, je suis prête à parier que les jeunes femmes que je peux rencontrer valent bien votre démon sans la moindre fidélité. "

Un sourire para son visage à nouveau, aucune gêne de se dévoiler sous son jour. Pourtant un regard poser sur elle semblait douter, Arbagon la fixait avec incompréhension. Elle lui renvoya son beau sourire qui lui montrait clairement qu'elle avait eu bien du plaisir à le tromper par tous les moyens possible, la rage de ce dernier à s'être fait prendre au jeu visible dans ces yeux. Et oui, tous les contacts et toutes les fois qu'elle avait fait chanter le démon par la culpabilité de ressentir des sensations pour une autre femme était complètement du jeu, jamais elle n'aurait franchit une certaine limite.

" Déçu petit chien? Tu devrais t'abstenir de le montrer devant la femme que tu as déjà trompée non? Enfin, il aurait été bien plus beau et bien plus fort s'il avait été l'union de nos deux races immortelles, quel gâchis qu'une humaine insouciante en est été la génitrice ... je croyais que tu savais mieux choisir tes compagnes après la prise de goût que tu avais démontré. "

Elle ne prit même pas la peine d'écouter la réponse du démon et prit place sur l'un des bancs qui était dans le hall, invitant la jeune vampire à faire de même pour poursuivre la conversation, aimant bien jouer avec la situation entre politesse et domination. Elle ignorait que la vampire n'avait donné aucune résistance d'ailleurs. Elle délaissa le démon qui ne s'était jamais assis en sa présence ou que très peu pour les longs moments. Maintenant agréablement installer, elle détailla la jeune femme devant elle d'un regard à la fois inquisiteur et curieux. Si elle avait réussit à obtenir le démon, elle voyait bien pourquoi. Elle regarda un des vampires présent pour garder les lieux, qui avait pris soin de rester discret. Nathan pourtant ne perdait rien de la conversation et Akazome savait qu'il était près à tuer le démon et sa sœur pour tout ce qui était arrivé depuis quelques années.

" Je ne crois pas que ce soit pour vous prendre dans ses bras que votre père tient à vous voir. Mais si vous avez hâte de le revoir, alors je vous laisserez un peu de temps pour échanger des retrouvailles rapide avec lui, tout comme vos frères et sa femme. Mais faîtes attention à votre pauvre père, il a déjà perdu deux enfants. Vous et un de ses fils, prometteur en plus ce dernier. Vous saviez qu'il avait l'espoir depuis votre enfance de vous remettre sur les bonnes voies de la société vampire? Je l'ai rarement vu échouer. Son fils le plus âgé à pourtant été une si bonne réussite. "

Du coin de l'œil elle observa le frère de Kazahana qui était toujours avec les autres vampires. Mais elle savait que le cœur de ce guerrier n'était que magma en fusion en ce moment et elle savait que son talent n'était pas égalé par beaucoup. Si Arbagon avait pu battre son frère, Nathan était quant à lui un adversaire de taille face au démon et il était difficile de prévoir un vainqueur.

" Enfin, nous avons eu la chance que vos aventures ne nous apporte pas d'enfant indigne, il aurait été dommage de voir les vampires faiblir pour une histoire de catin et de démon en chaleur. Et j'imagine que vous avez placé de l'espoir en l'enfant de votre ... amie? Vous croyez réellement qu'il survivra dans cette mer, c'est touchant. Vous avez au moins évité le plus douloureux qu'est l'accouchement et l'allaitement qui devient rapidement fatiguant. Ce n'était quand même pas un de vos rêve d'avoir un enfant avec ce démon? Vous n'auriez même pas su lui apprendre à ce nourrir incapable que vous êtes de le faire pour vous même. "

Akazome n'était pas dupe, l'enfant avait été une blessure pour la vampire, c'était certain, si elle avait tant aimé ce démon, il n'était pas surprenant que ne pas avoir été la mère de l'enfant l'avait blessé. Et tout couteau était bon pour ouvrir de nouveau une cicatrice ou la raviver. En plus sa réaction en dirait long. Mais une autre chose qui la dérangeait, c'était la présence du démon qui avait fait son travail et n'avait plus raison d'être là.

" Nathan, rapporte le démon à sa chambre qu'il s'y repose un peu et profite de l'adolescente qui s'y trouve. Car voyez-vous ma douce enfant, votre ancien ... mari? Amant? ... amant, n'est pas plus honorable que moi pour son bon plaisir semble-t-il. "

Un rire cristallin franchit ses lèvres et un vampire approcha du démon pour lui faire comprendre qu'il était temps qu'il parte. La haine passa très ouvertement entre les deux êtres et la tension monta. Akazome ne se retourna même pas, elle savait que le frère de la captive ferait le travaille demander et ne ressentait pas la moindre menace. Ensuite elle pourrait discuter librement avec son interlocutrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arbagon Naïmphras
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 461
Age : 25
Localisation : Dans l'ombre, là ou on ne peut me voir, guettant ma proie
Maître De : Moi-même
Esclave De : De sa vie
Date d'inscription : 11/09/2007

Feuille de personnage
Aime: Celle qu'il se doit de reconquérir

MessageSujet: Re: Prisonnière conduite par son bourreau (pv Kazahana)   Lun 13 Avr - 4:07

[Comme j'ai plus trop d'idée et qu'Arbagon n'interviendrait pas trop dans cette situation, je vais le faire partir, si jamais tu veux lui dire un petit quelque chose avant son départ Smile]

Il eu un petit rire amère, tout irait bien, on disait cela à un petit enfant avant qu'il ne se casse la gueule sur son vélo. C'est parole était trop fausse et il ne se souvenait jamais Kazahana avoir eu ce genre de discourt. Elle qui lui avait passé tout un sapin pour son entrer par la fenêtre, qui avait toujours semblez voir leur moment de tendresse comme les derniers. Et maintenant qu'Arbagon l'apportait à la torture, tout irait bien. Il baissa la tête avec l'envie soudaine de tout détruire, tout recommencer, en ce disant que lui s'était vraiment abîmer en tombant en bas de son vélo. Oui, sa débarque à lui avait été assez grande depuis l'attaque manquer sur le manoir. Tout avait changé, tout avait chuté.

Mais bref, l'échange verbale avait semblez amuser la vampire dirigeant ce lieux, vu qu'elle la continuait sans même se sentir vexer. La première révélation de la vampire fit figer le démon, son regard foudroya immédiatement la vampire qui s'était tant amuser à le provoquer dans ce domaine, pour le manipuler plus facilement, sans que jamais il ne puisse maîtriser ce qui faisait de lui un démon. Et à chaque fois, elle n'avait que plus rit de lui! Son regard le fit écoper un peu, les remarques sur le fils qu'il n'avait presque jamais côtoyé ne l'atteignirent pas si durement vu que justement il ne connaissait pas son fils. Mais c'était douloureux qu'on lui rappelle ce qu'il avait jadis convenue avec Kazahana et qu'il n'avait pas su respecter. C'était avec elle qu'il avait voulu son fils, jamais il ne l'avait désiré avec Shizuma, jamais.


" Au moins il n'aura pas eu une mère sans intelligence! Et si j’étais toi petit sotte, j'aurais tremblé à l'idée qu'il eu été de Kazahana, j'aurais tremblé pour ma fin! "

Pourtant la vampire finit par se lasser de lui, elle devait commencer à s'ennuyer de débattre avec lui vu qu'une nouvelle possibilité lui était offerte. Il ne surprit pas qu'elle commande son départ et se retourna vers ce vampire qui rêvait tous les jours de le tuer et ce depuis si longtemps. Les choses n'étaient spécialement amicales entre eux et ce n'était pas difficile de savoir pourquoi, même si depuis le temps, les raisons avaient mutées un peu. Arbagon se décolla du mur et tourna la tête vers Kazahana et Akazome, puis vers le vampire soumis à ce clan minable. Il n'avait pas très envie de laisser la vampire seule ici, mais pas du tout. Il lui avait bien dit qu'il s'organiserait pour la garder à l'œil et réduire les maux qu'elle subirait. Mais il était décisif que Nathan ne perdrait pas cette occasion de lui mettre la raclée s'il pouvait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazahana Camarilla
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 346
Age : 28
Localisation : Là ou me porte mes envies ...
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Aime: un amour perdu...

MessageSujet: Re: Prisonnière conduite par son bourreau (pv Kazahana)   Lun 13 Avr - 22:49

La discussion s'annonçait troublante et surtout de plus plus violente verbalement, mais toujours dans des termes plus ou moins polies. Akazome aimait manier les mots pour qu'ils aillent chercher et ouvrir les plus grandes failles de ses interlocuteurs. Un petit jeu qu'elle pourrait surement faire durer un moment puisque Kazahana était toute disposée à lui tenir tête et ne pas satisfaire son plaisir de se laisser désabuser par ses paroles.

Arbagon ne l'avait donc jamais intéressé, elle dévoilait là une information qui pourrait certe servir un jour, mais aussi petite une faiblesse si jamais on réussissait à trouver comment s'en servir... C'était donc les jeunes femmes...

Puis le sujet qu'elle ne pouvait éviter fut lancer, l'enfant. Ce petit garçon qui portait déjà un lourd passé et tant d'espérance. Et toutes ces histoires de races pures ou parfaites, sans mélange. Un énorme rammassis de connerie oui ! Et ce mépris envers Shizuma. Même si Akazome n'avait pas tout à fait tors sur le fait que cela avait blessé la vampire, Kazahana ne ressentait aucune colère envers ces deux êtres, qu'elle était prête à défendre de sa vie.


"Merci de vous préocupez de ma futur maternité, ou même de ma santé, cela me touche, vraiment vous voyez, autant que si l'un de vos petits vampires de pacotilles devaient vous lecher les bottes ! Laissez Shizuma et Achérit en dehors de nos affaires à régler, ils n'ont rien avoir là dedans. Ce qui a pu se passer entre Arbagon et moi n'étant plus d'actualité et à l'heure d'aujourd'hui du passé. Même si il a pu m'arriver de rêver d'être mère, je me suis très vite rendue compte que cela n'était guère possible avec des garce dans votre genre, me pourrissant la vie !"

Kazahana était vraiment insolente et moqueuse dans sa voix envers Akazome. Qu'importe de toute façon elle était déjà en enfer, ce n'était pas les caprices de cette femme qui allaient lui faire encore plus de tord.

Et ce discours sur son père et sa famille... Kazahana n'était pas aveugle, elle avait senti et remarqué son frère qui les surveillait.


"Quel beau discour de votre part ! Me remettre sur le droit chemin... Mmm comme si c'était moi qui m'en était éloigné... Mais pour vous faire plaisir, je veux bien vous croire et je ferais la petite fille parfaite et repentie lorsque je le verrais, ne vous en faîtes pas pour ça !"

Akazome était idiote, son père ne lui ferait jamais de mal, même si c'est le discours qu'il tenait devant-elle. C'était un homme juste et qui avait, lorsque sa fille c'était engagé sur ce chemin, déjà comprit ses choix, même si il ne les montrait pas et le approvait pas en public. Sa position dans la caste vampire était ainsi faite, et il se devait de la préserver. Kazahana ne lui en voulait pas le moindre du monde, elle aussi l'avait comprit. Au sujet de Nathan cela était plus délicat. La vampire savait qu'il n'avait jamais pu encadrer Arbagon, et cette haine était réciproque entre les deux hommes. A son sujet, elle ne savait pas comment il avait évolué ces dernieres années. Pourtant, au fond de son coeur, elle savait que l'amour entre elle et lui, qui c'était affiné avec tous les moments qu'ils avaient passé ensemble durant leur enfance ne pouvait s'être perdue ou évaporé. Elle eu tout de même une légère angoisse quand celui-ci s'approcha d'eux à la demande d'Akazome et parce qu'il raccompagnait Arbagon mais aussi parce que celui-ci même la laissait désormais seule. Elle avait beau lui avoir dit que tout allait bien ce passer, Kazahana espérait revoir assez souvent ce visage familier et quelque peu réconfortant...

Akazome ne se priva donc pas de ce départ pour y rajoutter une petite réflexion. Que renchérit Arbagon.


"Je crois qu'il mérite tout de même ce repos, IL a réussit à me ramener ici, contrairement à tous ceux qui ont essayé et même contrairement à vous ! Je me trompe ?... Et je crois aussi qu'il a raison, vous auriez certainement avaler tous vos doigts si un enfant était né de nous deux. Les seuls capables de vous résistez et qui vous ont crée tant de tors et de morts !"

Ca c'était pour Akazome, le temps qu'elle avale ces paroles, ceux ci étaient pour Arbagon et même si elle les prononça sur un ton amicale et détendue, ils étaient en réalité un petit appel à ne pas la laisser trop lontemps seule.

"Merci pour la balade et maintenant que nous sommes voisins, n'oublis pas de venir de temps en temps prendre le thé !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arbagon Naïmphras
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 461
Age : 25
Localisation : Dans l'ombre, là ou on ne peut me voir, guettant ma proie
Maître De : Moi-même
Esclave De : De sa vie
Date d'inscription : 11/09/2007

Feuille de personnage
Aime: Celle qu'il se doit de reconquérir

MessageSujet: Re: Prisonnière conduite par son bourreau (pv Kazahana)   Mer 15 Avr - 5:25

[J’ai changé l'ordre pour me faciliter la tâche, je me doute que tu n'y verras aucun inconvénient.]

Il ne pouvait qu'admirer la façon dont Kazahana tenait tête à la dirigeante des lieux, c'était bien la vampire qu'il avait toujours connu même si avec lui elle avait démontré une toute autre personnalité. En plus au silence qui planait, la jeune femme avait prit de cours sa consoeur de race beaucoup plus âgé qu'elle. Arbagon afficha un sourire à celui qui avait été désigné pour le remettre dans sa chambre, affichant une victoire que le duo venait d'avoir sur la Lune Rouge, même insignifiante. La demande de Kazahana fut très bien perçu par le cerveau du démon, qui malgré ses changements, n'avait pas régresser en intelligence, ni complètement fermer sa faculté à penser. Il fixa Nathan dans les yeux, lui parlant directement.

" Tu sais cher beau-frère, tu permets l'appellation? Non, hum ... zut. T'a raison, c'est trop officiel. Tu sais Nathan, avec un peu de chance, ta soeur voudra toujours me ... recevoir! "

Et puis direct la réaction de l'autre, Arbagon explosa de rire. Que ce soit le frère ou non de son ancienne amante, il ne ferait pas dans la dentelle et là, c'était littéralement la raison pour laquelle le vampire le haïssait tant qui était en cause. Décidément l'homme avait très bien compris le sous-entendu, qui n'était même pas sérieux de la part du démon, mais qui l'avait affecté. Le démon releva les mains comme le fait un innocent que la police aborde, son grand sourire. C'était plus divertissant que passer du temps avec des amis, mais plus risquer aussi. Mais il n'avait plus rien à perdre ici, plus rien. Et avant même que son rival ne puisse répliquer, verbalement ou physiquement, le démon quittait la pièce avec un dernier signe de tête pour Kazahana.

" Alors retournons marcher un jour, on s'habitue vite à ses lieux infectes, je te le garanti. Et pas besoin de m'accompagner Nathan, je sais où se trouve ma chambre, mais merci de t'inquiété pour ma mémoire. La journée où j'aurais oublier mon beau-frère, là tu te demanderas si je me souviens de ma chambre. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akazome Nagasaki
Dirigeante de la Lune Rouge
avatar

Nombre de messages : 33
Age : 25
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Prisonnière conduite par son bourreau (pv Kazahana)   Mer 15 Avr - 5:57

[Si tu veux faire agir Nathan, tu peux, après tout ça reste toi la créatrice.]

" Ce n'est pas la peine, dans son état il ne serait même pas un divertissement pour toi Nathan, Attend de pouvoir être satisfait de ton combat avant de le tuer. "

Akazome pour une fois n'avait été aucunement impérative. C'était même doux, un peu comme une mère qui disait à son garçon comment mieux trouver un peu de bonheur. Cela lui permit d'avoir la pleine orgueil du vampire dans la main, lui faisant voir qu'effectivement il n'aurait aucune plaisir et aucune délivrance à le tuer là, alors qu'il semblait avoir le coeur léger et inapte à combattre. Car le démon ne tournait jamais le dos s'il était prêt à combattre à son plein potentiel. Là il lui offrait sciemment tout son dos sans aucune défense. Mieux valait le laisser partir et le finir plus tard, quand l'esclavagisme l'aurait rendu fou, avant même qu'il n'est pu à nouveau souiller sa soeur, car il ne lui laisserait aucun temps pour y arriver, pas encore. Akazome elle fixait la jeune Camarilla avec un mélange de joie et de curiosité, elle ne semblait pas en colère, car elle ne l'était pas. C'était une grande adversaire qui se tenait devant elle et elle avait un certain respect, en plus elle savait comment répondre la petite. Peut-être pourrait-elle la faire tomber comme elle avait tombé à l'usure, lui faire revoir la raison et la faire la grande guerrière de leur peuple. Car elle avait un charisme qui ferait toujours défaut à son frère, c'était visible.

" Tu as une bonne répartit Kazahana, je te l'accorde. Mais ne pense pas que les quelques morts que vous avez faits me font vous craindre. Si vous aviez décimé mes cavaliers, mes fous, mes tours .... mon élite quoi, alors là j'aurais considérer un fils de votre part dangereux. Mais Nathan pourrait vous tenir tête et tu le sais. En fait les pions que vous m'avez mangé sont des sacrifiés, sans valeur véritable autre que de tisser une toile de piège sanglant et invisible. Crois tu vraiment que je laissait aller autant de vie sans avoir trois ou quatre coup de prévu pour répondre aux vôtres? "

Un grand sourire l'illumina, le souvenir de la capture du démon lui revenant en tête, ainsi que les autres. Les vampires avaient craqué, deux intégrer au clans, Evans était encore un élément aléatoire fou et instable. Sa soeur avait un peu trop abusé sur lui, quel dommage. Les humains, mort ou vampiriser. Trop limité et faible sinon. Leur potentiel comme vampire les plaçait à l'élite. Un bon souvenir, que bien qu'elle savait en partit dédier à la chance, n'hésitait pas à bluffer la jeune femme devant elle. Akazome n'était pas réduite au silence pour autant, ça non. Mais elle avait décelé une faille dans l'ancien couple et c'était précisément une des informations qu'elle cherchait à avoir depuis un moment. C'était parfait, elle était heureuse et comptait le rester.

" Et j'imagine que votre ancien amant à encore réussit à vous soumettre? Comment aimez-vous une brute qui passe son temps à vouloir vous dominer par la force dans une foule de combat ... c'est mystérieux pour moi. Mais je dois dire que parmi les traqueurs, ce n'est pas l'amour qui est la plus valoriser, quel idiot de s'être mener à sa propre chute aveuglément. C'Est juste dommage qu'il est entraîner une personne forte prometteuse avec lui. Nathan te crains tu sais? Il sait de quoi tu es capable et même s'il a toujours eu le déçu, il te craint. Tu as un avenir brillant ici ... très brillant. "

Elle se leva du fauteuil et marcha peu pour se dégourdir les jambes. Elle aurait été un très bon élément. Akazome avait réellement une certaine admiration pour Kazahana, après tout elle avait fait des choses remarquables. Mais elle se dressait malheureusement contre eux et là était le hic qui l'empêchait de s'émerveiller devant les réalisations de sa captive. Elle se retourna ensuite et fit le tour de la pièce, regardant le peu de tableaux sur les murs, regardant les gardes en postes, pour finalement arriver derrière la prisonnières. Délicatement elle passa sa main sur l'épaule de la jeune femme, puis sa nuque, ressentant le contraste avec ces humaines chaudes et au coeur faisant résonner des coups dans les veines. La vampire n'était pas ainsi et Akazome prit un moment pour apprécier le contact.

" Vous savez ce qui vous attends ici je ne m'abuse? Votre ancien amant a dû tout vous révéler ou bien l'avait-il déjà fait par le passer. Je crois bien que nous parlerons souvent vous savez demoiselle Camarilla. C'est pourquoi j'aimerais bien que vous soyez sage, autant dans la vie de tous les jours qu'avec vos quelques ... amis ici ... si jamais vous en trouvez. Maintenant je vais tenter de me préparer en sachant qu'une personne de compétence prendra sûrement la place au sein des rebelles et qu'il pourrait être dangereux. " Après cette insinuation sur les compétences de Kazahana, elle se pencha délicatement pour murmurer le reste loin de l'oreille de Nathan. " Soyez discrète avec le démon et demander à la jeune adolescente de l'être autant si jamais elle se joint à vous. Nathan ne semble pas amer que le démon ait des droits qu'il n'a pas. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazahana Camarilla
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 346
Age : 28
Localisation : Là ou me porte mes envies ...
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Aime: un amour perdu...

MessageSujet: Re: Prisonnière conduite par son bourreau (pv Kazahana)   Mer 15 Avr - 15:57

Au moins elle reverait Arbagon, la vampire lui rendit son hochement de tête, après avoir était quelque peu rassuré sur le fait que Nathan ne tenterait rien, du moins pas maintenant. L'entipathie qu'il pouvait y avoir entre les deux hommes était grande, elle le savait et cela ressortirait à un moment ou un autre lors d'un combat...

Akazome ne les considérait donc comme pas si dangereux que cela. Des bonnes cartes entre ses mains, elle avait interêt à en avoir. Mais il fallait lui reconnaître le don de les avoir maintenant tous les deux entre ses murs. Arbagon ne faisait plus rien contre eux, mais ce n'était pas parce qu'elle c'était rendue et qu'elle était désormais prisonnière que Kazahana comptait rester totalement inactive entre ces murs...

Pourquoi revenir encore une fois sur leur relation ? Tous le monde ne semblait ne s'attacher qu'a cela ! Réussit à la soumettre, mais en quoi ? La vampire ne l'avait jamais été, même lorsqu'ils vivaient leur passion, enfin c'est ce qui lui semblait. Les combats... Oh que oui, ils c'étaient souvent affronté, pas toujours en de bon termes, certe, mais cela n'était au final pas des plus désagréable. Comment elle, qui inspirait autant de troubles ne pouvait-elle pas concevoir autant de combats entre eux deux.


"Pourquoi cela vous trouble-t-il autant que nous nous soyons autant battu ? C'est ce qui pourtant fait notre renommé à tous les deux, nos aptitudes dans ce domaine, cela me semble donc logique, non pas à vous ? Mais sachez qu'il ne m'a jamais entrainé ici ou dans quoi que ce soit ! J'ai pris les décisions qui m'ont amené ici toute seule et en parfaite conscience de cause !"

Nathan la craignait, elle ? C'était totalement illogique. Même si la vampire savait qu'elle c'était certainement beaucoup amélioré au combat, elle restait loin d'égaler les performances de son propre frère. Nathan était lui aussi reconnu pour ses talents en tant que combattant. La craindre. Elle avait déjà plus ou moins été à l'origien de la mort d'un de ses frères, elle ne comptait pas vraiment recommencer, à moins qu'il y ait de véritables raisons pour et qu'il ait à ce point changé !

"Il ne me crains pas, vous vous trompez là dessus. Et désolée une fois encore de vos contredire dans vos paroles, mais je ne souhaite nullement avoir un brillant avenir à vos côtés. Contre vous bien enttendu, mais il n'en sera pas autrement. Je ne vous céderez pas, croyez le bien !"

Akazome fit quelques pas, lui fit quelques recommandations avant de s'approcher un peu plus d'elle. Kazahana ne bougea pas d'un pouce lorsque celle-ci la toucha avec sa main se contentant d'écouter.

"Oui rassurez vous, j'ai entendu conté les petites choses que vous faîtes subir à vos pensionnaires. Mais être sage, cela dépendra de mes humeurs et de ceux de vos sbires... Bon courage avec mon remplaçant ! Tout en ne vous en faisant pas pour les humeurs de mon frère, il n'a rien a craindre de ce côté là, dois-je seulement vous rapeller que nous ne sommes plus amant ?!! Ou pas peut être d'ailleur, qui ne vous dit que je ne suis pas ici de mon plein grès pour quelques machinations étranges..."

Kazahana avait fait ses grands yeux, histoire de troubler un peu le serrein d'Akazome et de légèrement la destabiliser. Après tout pourquoi ne pas jouer un peu avec elle aussi ? Nathan se tenait toujours à distance, la vampire espérait pouvoir avoir une discussion avec lui et avec son père sous peu... Mais bon il restait Akazome.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akazome Nagasaki
Dirigeante de la Lune Rouge
avatar

Nombre de messages : 33
Age : 25
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Prisonnière conduite par son bourreau (pv Kazahana)   Sam 18 Avr - 16:56

Un grand sourire barra immédiatement le visage de la vampire, qui eut un petit éclat de rire. Sa main remonta lentement la nuque de Kazahana et parcouru lascivement sa joue avant de poursuivre sa route jusqu'à la quitter pour l'air. * Parce que même si c'est vrai je ne te craindrais pas plus jeune enfant, tu es encore dans l'enfance parmi les nôtres et si tu veux atteindre l'âge mature, tu devras survivre. C'est bien ce que tu cherche à faire non? * De sa démarche légère, elle retourna s'asseoir face à son invité lui proposant à nouveau un siège, son sourire présent, ses yeux visiblement enjoués.

" Et que devrais-je craindre ici? Tu te souviens? Il y a à peine 7 ans, comment ceux qui passe leur vie à s'entraîner pour nous tuer on échouer, sont presque éteint? Combien de fois as-tu pu relever une intervention de l'organisation morte de ton ancien amant ma jolie? Tu permets maintenant que les familiarités sont installées? Enfin bref, tu t'en souviens très bien je ne m'abuse. Tu te souviens comment le démon avait promit de nous frapper de l'intérieur pour faire sortir ses frères d'armes et lui? Combien de frères d'arme lui reste-t-il? Un seul et encore il est complètement fou. Alors dit moi que dois-je craindre? "

Trop confiante, pas du tout, justement, elle était toujours dans le doute et elle restait attentive à son environnement ainsi. C'était le doute qui lui avait permit de se hisser si haut, de rester si haut et aller encore beaucoup plus haut après quand elle aurait la chance. Mais là elle était dans son environnement à elle et elle le connaissait mieux que beaucoup de gens. D'ailleurs en parlant de cela, la vampire serait bientôt trop briser pour même penser à une machination cohérente. Mais bon, sinon elle arrivait très bien à se figurer les combats qui avaient pu survenir entre le couple. Ce qu'elle suivait mal, c'était que la vampire était toujours attacher à ce démon qui l'a rapportait ici malgré ce qu'il savait de la place, de tous les combats où il ne s'était pas gêné pour la blesser. Et elle continuait à l'aimer. Dommage que le bourreau de la vampire ne soit pas capable de lui couper la tête ou un bras, ce devait vraiment être une sensation étrange de mourir de la main de son aimé ou se voir priver d'une liberté autre fois naturel.

" Bien alors, si tu es ici de plein gré une partie est faites dans notre coopération. Alors ma jolie, comment tu trouve l'endroit pour le moment? J'imagine que d'être plus près de ce petit chien te fait un bien que tu avais besoin, c'est pour ça que tu t'es laisser apporter ici? Il te manque avoue. Si seulement il avait été vampire ... en plus que je ne sais toujours pas ce qui te motive à vouloir être avec une personne qui t'apporte à ta déchéance. Tu sais que n'importe quel homme flancherait pour toi, des tendres comme des passionnés "

La discussion, qui était maintenant plus personnelle que formelle comparativement à quelques minutes plus tôt, ne déplaisait pas à la chef du clan. Pas à dire, le démon avait réussit à monter une grande histoire avec Kazahana, et consciemment, Akazome avait envie de voir la fin de cette histoire. Si elle avait bien le talent de manipuler les gens, elle avait aussi des facilités avec la psychologie. Et elle savait que le démon était partager, même qu'en ce moment elle était prête à mettre sa main au feu, ce qui pour un vampire n'était pas pris à la légère, qu'il ne pourrait pas supporter un choix et qu'il n'y survivrait pas. Mais ça n'était strictement pas nécessaire de le révéler vu que son interlocutrice le prendrait pour du bluff à nouveau. Mieux valait laisser le temps faire son ouvrage comme d'habitude.

" C'est à cause de ta mère humaine toute cette histoire? Parce que tu n'es pas comme nous totalement? Finalement ne serai-ce pas de la pitié que tu nourris pour le semi-démon? Ha la la, la pitié et la clémence ne sont pourtant pas de mise à notre époque. Il ressemble à son père de plus en plus à ce qu'on m'a dit. Tu sais que leur tête est recherchée à eux aussi? Sauf que vie ou mort ne change rien dans leur cas. "

Elle posa son regard dans celui de Kazahana, un petit rire comme une enfant à nouveau.

" Ha mais oui, je sais. Si tu veux, dans quelques temps, nous iront faire un tour à l'extérieur et nous la trouverons cette humaine qui t'a ravie le cœur de ton amant. Tu pourras le reprendre enfin sans remords de profiter de sa confiance. Peut-être même que l'enfant te voudra bien comme nouvelle mère. Et là il serait pour toi toute seule, tu n'aurais plus à le partager avec cette ... humaine. Comme le démon est déjà très libre, je le garderais pour son travail sans plus, il pourra être à tes côtés le reste du temps. C'est déjà le début d'une entente non? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prisonnière conduite par son bourreau (pv Kazahana)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prisonnière conduite par son bourreau (pv Kazahana)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cercle Des Immortels :: Les Territoires :: Territoire Des Vampires :: QG de la Lune Rouge-
Sauter vers: