Le Cercle Des Immortels

Un monde de destruction entre vampire et démon.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Tales of Algasiaë

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arbagon Naïmphras
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 461
Age : 25
Localisation : Dans l'ombre, là ou on ne peut me voir, guettant ma proie
Maître De : Moi-même
Esclave De : De sa vie
Date d'inscription : 11/09/2007

Feuille de personnage
Aime: Celle qu'il se doit de reconquérir

MessageSujet: Tales of Algasiaë   Sam 6 Déc - 0:00

Intro : http://www.dailymotion.com/video/k3z8yn8N8Z6egOQLwc

Histoire d'Algasiaë, selon l'Ordre des Anciens

5 novembre 11915

Après une période de guerre aussi longue que meurtrière, il semble qu'une nouvelle ère de paix s'offre à nouveau à nous. Cette dernière guerre avait durée près de neuf cent ans et heureusement, se fut l'intervention de l'Ordre des dragonniers et de leurs élus qui mit fin à ce massacre. A l'heure actuelle, chaque race a envoyé deux représentants qui sont occupés de mettre au point un nouveau traité de paix. Mais peut-on faire une nouvelle fois confiance à ces races malfaisantes? Elles ont déjà trahies deux fois pourquoi ne le referaient-elles pas une troisième fois? Toutefois, nous gardons confiance, en espérant que cette guerre aura été la dernière.

En l'an 11043, après une paix de 3753 années, une nouvelle guerre avait vue le jour, la troisième et dernière guerre. En fait, nous ignorons combien de guerres Algasiaë a connue, tous les écrits qui se rapprochaient au conflit d’avant la première guerre sont actuellement introuvables, dispersés aux quatre vents et sans doute, perdus à jamais.

De nos connaissances, il s'agirait de la troisième. Cette dernière avait totalement chamboulée l'existence des races éphémères d'Algasiaë, éphémères aux yeux des dragons, qui comme racontaient beaucoup de légendes, gardaient et aidaient ces races.

La troisième guerre avait été déclarée la veille du premier jour de l'été de cette année là, en 11043. Nous avons perdu les raisons de ce nouveau conflit mais à nouveau, beaucoup de sang risquait de couler au prix de quoi…? D'une tuerie sans morale et sans but. Les races qui se cloitraient dans les Terres Sombres, petite parcelle de terres détruites sèches où l'air est irrespirable, avaient subitement lancés une attaque sur la grande citée elfe, Lune-d'or, majestueuse citée, qui démontrait que la race elfe était à son apogée. Un assaut peut-être soudain mais vain, en effet, les défenseurs elfes avaient réussis à repousser les nombreux assauts de ces races damnées. Cependant, Lune-d'or ne fut pas la seule à subir les assauts des orcs, des démons, des vampires et des autres races dont je n'ai pas envie de citer les noms. La partie Sud – Ouest et le centre d'Algasiaë furent également assiégés. D'après les survivants, cette horde de meurtriers semblait telle un ouragan, il ne restait rien après leur passage, hormis la désolation. Tous les peuples qui vivaient dans ces contrées verdoyantes durent se cacher dans des lieux parfois inappropriés.

Les humains s'étaient dissimulés dans les montagnes, les forêts, certains parvinrent même jusqu'aux abords de la forêt Celevon ou encore dans les grandes villes humaines du Nord, comme Imiladrise. Les anges s'étaient dissimulés dans cette grande et très ancienne forêt, redonnant ainsi vie à leurs anciennes citées elfes. Les maelis avaient quittés les terres d'Algasiaë pour se réfugier sur l'île, au large des plages, suivit des êtres de l'eau qui se dissimulèrent non loin de celle-ci. Les nains, qui se sentaient fort menacés dans leurs montagnes et leurs mines s'y enfoncèrent d'autant plus, préférant ignorer et être ignorer des races des Terres Sombres.

Cependant, une véritable catastrophe pour le peuple elfe vit le jour, un démon réussit à franchir les défenses elfes de la citée. Comment? Personne ne le sait exactement, même mon Ordre l'ignore encore à ce jour, certains disent qu'il était en réalité un dieu démon dans une enveloppe charnelle mais rien ni personne ne pourra nous prouver les nombreuses hypothèses et théories à propos de ce démon qui réussit à pénétrer dans Lune-d'or. Bien évidemment, tous les elfes, ou du moins une grande partie avaient rejoints leur prestigieuse citée. Les autres qui vivaient bien trop éloignés d'elle avaient rejoints la forêt Celevon, accompagné des anges, comme cité précédemment.

Le peuple elfe tirait son pouvoir et sa puissance d'un puits, nommé le puits Lunaire, un puits plein de mystères dont même les elfes ignoraient véritablement la provenance. Ce puits fut détruit par le même démon qui avait pénétré Lune-d'or. Oh bien sur, comme tout le monde, les elfes pensaient pouvoir se passer de ce pouvoir et cette puissance, c'était sans compter qu'ils baignaient dans ce pouvoir depuis la fondation de leur civilisation. La destruction du puits en tua déjà énormément. Les survivants qui avaient échappés à cette destruction commencèrent à sentir un énorme manque, ils se rendirent bien que trop tard qu'ils étaient devenus dépendants du puits, menant le peuple elfe au bord de l'extinction. Leur roi, attristé par le sort de son peuple, trouva un procédé pour combler cette soif de magie en utilisant la magie des arcanes, qui consiste à utiliser les quatre éléments. Lune-d'or fut ainsi détruite et libre pour les races malfaisantes. Les rescapés de l'explosion du puits et de la soif de magie furent tués à Lune-d'or.

Pendant les 850 premières années, les troupes des races bienfaisantes étaient désorganisées, elles reculaient plus qu'elles ne repoussaient, les peuples d'Algasiaë craignaient que les races malfaisantes prennent définitivement les parties verdoyantes et pleines de vies de ces terres.

Cependant, un humain, un héros comme on le nommerait de nos jours, pour qui cette boucherie n'avait que trop durée, réussit de son épée à rassembler une majeure parties des troupes humaines et à unir les anges, les elfes, les êtres de l'eau et même les nains pour une ultime bataille et ils réussirent à repousser les races malfaisantes dans les Terres Sombres, c'était en 11915. Cet humain réussi même à convaincre une nouvelle fois l'Ordre des Dragonniers à les aider.

Un nouveau traité de paix allait être signé, chaque race avait envoyés un représentant. Il fut signé un 23 octobre de la même année. Sieg décéda dix jours après que le traité ne fut signé.

Les changements d'une attaque aussi soudaine que longue avaient apporté de nombreuses modifications à notre monde. Les races avaient commencées à se séparer, les êtres de l'eau, dont une grande partie avait été tuée lors de la migration vers l'île, restèrent dissimulés au large des côtés d'Algasiaë et avaient commencé à développer de grandes techniques militaires. Les maelis préférèrent rester sur l'île. Les nains restèrent terrer dans leurs mines, espérant cette fois-ci, qu'ils ne seraient plus mêlé à un quelconque conflit. Les humains recommencèrent à se disperser un peu partout dans Algasiaë, reconstruisant leurs anciens villages et anciennes villes. Les anges et les elfes restèrent dans la forêt Celevon, dans une étroite cohabitation.

Notre terre bien-aimée semble pouvoir enfin se reconstruire grâce à la force, au courage et à la détermination d'un seul homme. Bien sur, notre Ordre veille toujours sur les peuples, essayant de réciter l'histoire telle qu'elle se déroule. J'espère ne devoir jamais rouvrir ce livre qui retrace les grandes guerres d'Algasiaë.

~ * ~

2 juillet 12450

Une paix de 535 ans dura après le traité de paix pour lequel un homme avait donné sa vie. Cet homme, nommé Sieg fut classé en héros et son nom était éternellement honoré ainsi que sa descendance.
Mais tout ce que Sieg avait accompli en échange de sa vie semble a nouveau près à se briser. Nous sommes en 12453, une bien triste nouvelle est parvenue de la frontière entre le Sud – Ouest et les Terres Sombres. Un elfe de la haute hiérarchie elfique, plus exactement, le filleul du roi des elfes, vient d'être lâchement assassiné par un vampire. Il semble que l'assassinat avait été commandé par cette race abjecte, les elfes noirs, qui se sont emparés de l'ancienne Citée, Lune-d'or. Une nouvelle fois, Algasiaë risque d'être déchirée par la guerre…Au risque de combien de sacrifices à nouveau?


Lien : http://algasiae.jdrforum.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Tales of Algasiaë
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tales Of Symphonia : Dawn Of The New World
» Pétales de roses cristalisées
» Manga Hero Tales
» Mater's Tall Tales Diecasts
» [ANIME] Tales of Vesperia ~ The First Strike ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cercle Des Immortels :: Hors Rp :: Pub-
Sauter vers: