Le Cercle Des Immortels

Un monde de destruction entre vampire et démon.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Des retrouvailles...(Arbagon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kazahana Camarilla
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 346
Age : 28
Localisation : Là ou me porte mes envies ...
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Aime: un amour perdu...

MessageSujet: Des retrouvailles...(Arbagon)   Dim 27 Jan - 2:01

Kazahana était adossée à un arbre, une jambe replié appuyé sur le tronc. Elle patientait, elle avait dans ses fines mains blanches sa longue chaîne en or... Elle attendait que quelqu'un de bien précis sorte à son tour de la maison devant laquelle elle était...


Cela faisait quatre jours qu'elle se turlupinait la tête à trouver un moyen de le retrouver. Pas simplement lui faire passer un message, non de pouvoir le rencontrer en personne, sans qu'il en soit prévenu avant. La jeune femme craignait que si elle demande à l'avance à le voir, il le lui refuse vue leur dernier tête à tête. Retrouver la trace d'un traqueur, dont la plus grande des précautions était justement de ne pas en laisser s'annonçait ardue. Kaza avait tenté de voir vers les repères habituels de La Lune Rouge, sans trop se montrer, étant donné les différences d'opinons qu'ils entretenaient. Mais aucune trace. Nul part et personne n'avait vu ou entendu parler d'une de leur action en ce moment. Cela ne l'arrangeait guère...
Comment faire pour trouver quelqu'un d'introuvable ? Il y avait forcément une minuscule faille quelque part.
Elle venait de trouver, celui à qui elle avait confié une lettre pour Arbagon ! Mais bien sûr, il savait obligatoirement où les trouver puisque sa lettre lui était parvenue ! La jeune femme se dirigea là bas. Elle ne pouvait pas se présenter à lui et lui demander de rêveler ce petit renseignement.
Par chance, si on pouvait apeller cela comme ça, celui-ci sortit bien vite de sa taverne avec une liasse de papier à la main et vagabonda en térritoire neutre pour finalement déposer ces papiers dans les mains d'une autre personne. Kazahana le suivant d'assez loin, ne distingua pas nettement cet individu. Mais il continua sa route pour finalement entrer dans une maison, tout à fait banal quelques rues plus loin. Elle observa ce qui pouvait bien se passer à l'intérieur pour savoir en premier si elle venait bien de trouver ce qu'elle cherchait. En plus il n'était même pas dit que si cet endroit était bien un point de chute aux traqueurs, qu'Arbagon se trouve ici. Au moins elle distingua une tête connue, Nomia venait de passer devant la fenêtre.
Bon maintenant comment allait-elle faire pour aller lui parler ? Sonner et la porte, la demander et faire comme si elles étaient de bonnes copines ? Non, elle risquait fort de se faire embrocher. Kazahana réalisa soudain, qu'une des personnes de la maison venait de l'appercevoir. Aïe, cela allait se compliquer. La porte s'ouvrit à la hâte et laissa entrevoir plusieurs silhouettes. Une féminine se distingua, murmura quelque chose aus autres et sortit de la maison en refermant la porte derrière elle pour se diriger en sa direction. Il s'agissait bien de Nomia.

"Comment nous as-tu retrouvé ? Non ce n'est pas la question, que fais-tu ici, plutôt, c'est nous mettre en danger autant toi que nous de te présenter à notre porte !"

"Personne ne me suit, rassure toi, je ne suis pas là pour vous causer des problèmes. Je cherche Arbagon, sais-tu où il est s'il te plait ?"

Elle sembla hésiter un instant, elle regarda tout de même autour d'elles deux avant de lui répondre brièvement et repartit en direction de la maison :

"Attends là, je vais le prévenir que tu es ici..."

Kazahana lui murmmura un "merci" autant sur le ton soulagée que légèrement angoisséé. Cela lui semblait assez difficile de pouvoir de nouveau l'avoir en face d'elle, en devant rester parfaitement neutre sur ses sentiments, puisque c'est ce qu'ils avaient décidé dans leur 'ntérêt commun'...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arbagon Naïmphras
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 461
Age : 25
Localisation : Dans l'ombre, là ou on ne peut me voir, guettant ma proie
Maître De : Moi-même
Esclave De : De sa vie
Date d'inscription : 11/09/2007

Feuille de personnage
Aime: Celle qu'il se doit de reconquérir

MessageSujet: Re: Des retrouvailles...(Arbagon)   Dim 27 Jan - 5:22

Il faisait une partie de dés avec quelques traqueurs pour passer le temps. Les quelques morts que la Lune Rouge avait subit avaient eu un effet calmant pour le moment. Peut-être se réorganisaient-ils pour les tuer la prochaine fois ? Allez savoir, pour le moment, il se concentrait sur les nombres que les dés attribuaient à chacun. Rien n'était mis en pari, c'était seulement les moqueries qui accueillaient le perdant, parfois une joute de bras de fer pour prouver sa valeure, bref, des gars qui passaient du temps ensemble. Pour une fois, on entendait quelques rires et des paroles, mais il fallait bien que cela arrive un jour non.

" Je vais voir "

Il se retourna en voyant Nomia passer. Elle n'avait pas l'air normale.

" - Que se passe-t-il?
- Quelqu'un devant la maison qui nous observe, je vais voir c'est qui
- Tu veux que je vienne?
- Non non "

Puis elle repartit aussitôt. Il se concentra à nouveau sur le jeu, il n'était ni chanceu, ni malchanceu, il ne s’en tirait pas trop mal. Il lança les dés, soupirant sous le score qu'il venait d'avoir. Il balaya les sourires du regard, puis fit un signe nonchalant de la main. C'était le hasard après tout, rien de plus, rien de moins. Et pourtant, il reprit les dés sous les rires de ses compagnons, celui d'Evans ressortant plus que les autres comme d'habitude. D'un regard il provoqua son collègue, qui accepta immédiatement le défi. Le vampire était fort, le défi serait intéressant, les autres dégagèrent la table. Les deux placèrent leur coude sur la table et le bras de fer commença.

Arbagon entendit la porte s'ouvrir et se fermer, Nomia revenait de voir qui était là. Ni lu ni Evans ne prenait l'avantage, les deux étaient de force égale. Les pas se rapprochaient d'ici, elle venait sûrement assister au match, bien quand général elle n'était pas folle de ce genre d'affrontement stupide pour elle. Il vu brièvement son visage passer la porte, la moue qu'elle fit lui dit qu'elle n'était pas la pour les regarder s'amuser, mais pourquoi était-elle ici alors?


" - Pas encore entrain de jouer à ça?
- Et oui Nomia, faudra t'y faire Nomia, Evans et moi on aime bien faire ça
- Oui, mais tu devrais arrêter ...
- Recommence pas Nomia, laisse nous finir Arbagon et moi. La voix d'Evans était moqueuse.
- Elle est là, elle t’attend.
- QUOI? "

Sous la surprise, sa main heurta violemment la table. Il serra les dents, se relevant tout de suite. Pourquoi était-elle ici ? Tenait-elle tant à mourir ? Pensait-elle que les traqueurs étaient cléments? Il remercia dieu que ce soit Nomia qui y soit allée, sinon c'est son cadavre qu'on lui amènerait à voir. Il lui avait déjà dit que les traqueurs étaient prudents et elle avait bien vu que tuer pour eux était une chose banale, non?

Il sortit par une porte derrière et fit le tour de la maison. Dans la forêt, il ne fit absolument aucun bruit, se rapprochant dans le dos de Kazahana. Il se doutait que ce genre de surprise n'était pas sa préférée, mais peut-être comprendrait-elle mieux le danger de venir ici. Il s'arrêta de respirer, pour ne pas trahir sa présence, il souhaitait vraiment lui faire peur, il fallait qu'elle ait cette peur pour comprendre. Dans une rapidité surprenant, il plaqua une main sur sa bouche, un couteau sur la gorge, la maintenant contre lui et l'empêchant de voir derrière. Il l'apporta un peu plus loin dans la forêt, dans une clairière. Là, il la relâcha, se reculant pour la laisser se retourner. Malgré lui, il ne pu contenir les paroles qui franchirent ses lèvres.


" Tu es inconsciente, tu tiens tant à mourir ? Même les plus fous ne se risquent pas à venir ici ! Imagine que ce n'aurait pas été Nomia qui serait venue te voir ! Ce que tu viens de vivre, aurait pu être semblable si un autre traqueur avait été plus rapide qu'elle, c'est ton cadavre qui resterait de toi à cette heure ! Par quelle folie est tu venus ici, le moyen je n'en ai rien à faire, mais quelle folie t'a conduite ici? "

Il remarqua soudainement qu'il s'était encore laisser emporter contre elle, la dureté des propos qu'il venait de dire. Il serra les poings et tourna la tête. Il sentait sa rage bouillir en lui, contre elle, contre lui, contre la vie, contre qui, contre quoi ? Un bruit envahit ses oreilles, un cri, son cri à lui. Son poing s'abattit sur un arbre avec force et pourtant, il ne semblait même pas avoir ressentit la moindre douleur. Puis se fut une larme qui perla sur sa joue, puis une autre et encore d'autres. Il savait à qu'elle point elle venait de tenter la mort, il savait qu'elle avait eu un petit miracle pour être en vie et il ne voulait pas la perdre.

" Pourquoi tu es ici ? Je t'aime et je ne veux pas que tu meures. Je ne veux pas te perdre, mais quand je vois comment tu viens de frôler la mort. Pourquoi n'as tu pas seulement fait parvenir un lettre pour me demander de venir, au moins j'aurais pu assurer ta protection, ici le terrain nous appartient et c'est privé, on peut tuer qui on veut sans avoir à expliquer pourquoi, tout ceux qui ne sont pas des traqueurs sont une menace. Je t'aime ... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazahana Camarilla
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 346
Age : 28
Localisation : Là ou me porte mes envies ...
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Aime: un amour perdu...

MessageSujet: Re: Des retrouvailles...(Arbagon)   Dim 27 Jan - 13:18

La jeune femme s'impatientait, personne n'était encore sortit de la maison... Une de ses pires craintes semblait assez proche de ce réaliser. Il ne voudrait pas la voir. Kazahana c'était retournée, et se trouvait maintenant debout à côté de l'arbre., se disant finalement qu'il aurait peut être mieux fallu qu'elle ne vienne pas... Sans qu'elle n'eut rien remarquer, quelqu'un l'attrapa dans le dos, en lui plaquant la main contre sa bouche et lui plaça un couteau sous la gorge tout en l'entrainant plus loin. Sur le coup, Kazahana s'inquiéta vraiment et commença à se débattre, pourtant deux secondes après elle se laissa totalement faire. C'était Arbagon qui se tenait derrière elle, son odeur, ses mains, il n'y avait pas de doute. Il la lâcha et elle se retourna vers lui pour le dévisager, d'une manière qui laissait dire qu'il aurait largement pu lui faire un autre acceuil même si il ne souhaitait pas la voir !

Il ne releva même pas, les paroles qu'il prononça ressemblait plus à une sacré engueulade qu'a autre chose. Si il avait pu la massacrer sur place avec ses paroles, il l'aurait fait. Arbagon semblait vert de rage. Kazahana ne s'attendait pas vraiment non plus à un très bon acceuil de sa part... Elle ne broncha pas, le laissant finir. Restant le plus impassible possible face à toutes ses reproches. Quand il eu finit, Kazahana s'appreta à lui parler mais elle fit un grand sursaut quand celui-ci cogna avec son poing dans l'arbre juste à côté. Avant même qu'elle ne puisse réouvrir la bouche il continua, sur un ton...étrange, celui d'une personne à qui on vient de faire une grande frayeur et qui se sent presque comme soulagé que vous soyez devant lui. Elle fut à la fois étonnée, que ce soit lui qui lui témoigne ça, touchée, mais cela compliquait à nouveau les choses entre eux. C'était lui qui lui avait demandé de mettre ses sentiments de côté pour un temps et c'était lui, qui ici même faisait tout le contraire. La jeune femme ne s'était pas attendu à ça, elle qui avait prévu un entretien froid et assez distant...

Elle ne savait plus trop quoi dire, mais sur un ton un peu hésitant elle se lança :

"Excuse-moi...pour tout ça, mais il fallait que je te vois et en personne. Je n'étais pas certaine qu'avec une lettre tu viendrais...vue comment nous nous sommes quittés la dernière fois... Mais merci de te faire autant de soucis pour moi et pour ma sécurité, ça me touche... mais Arbagon la mort me cours après presque tous les jours... Tu ne peux pas t'assurer que je sois toujours en parfaite sécurité, tu en as déjà fait assez pour que je vive un peu plus longtemps la fois dernière..."

Ce qui dans le fond n'était pas faux, si il n'avait pas était là, lui et les autres traqueurs, la petite dernière des Camarilla ne serait certainement plus de ce monde, même si les conséquences de ces actes avaient été plus tragique pour d'autres...
Elle détestait ces moments, ce sentiment de mal être entre eux deux... C'était quand même fou, ils s'aimaient, cela à en crever les yeux, mais ils étaient toujours là à compliquer les choses ! Et puis tant pis, Kazahana se rapprocha de lui et de ses mains qui tremblaient lègérement lui saisit les siennes pour y déposer un doux baiser, avant de se serrer contre lui.

"Je suis désolée de t'avoir fait si peur, mais tu ne peux pas non plus me demander de m'éffacer du monde juste pour que je m'expose moins au danger... Tu comprends peut être aussi ce qu'il m'arrive parfois de ressentir pour toi, dans des situations semblable..."

Cela faisait un si grand bien d'être à nouveau dans ses bras, enfin si il ne se décidait pas arrêter tout ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arbagon Naïmphras
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 461
Age : 25
Localisation : Dans l'ombre, là ou on ne peut me voir, guettant ma proie
Maître De : Moi-même
Esclave De : De sa vie
Date d'inscription : 11/09/2007

Feuille de personnage
Aime: Celle qu'il se doit de reconquérir

MessageSujet: Re: Des retrouvailles...(Arbagon)   Mar 29 Jan - 1:17

Il ne se préoccupait plus vraiment de la présence de Kazahana derrière lui, il avait lamentablement craqué sous les contradictions qui s'opposaient en lui. Il n'avait pas pu tout contenir, pas après là si mince ligne qui avait séparé la vie et la mort de cette dernière. Il ne pouvait arrêter de voir le cadavre de celle-ci qui traversait son esprit, car les conséquences auraient été si grande. Il n'aurait pas pu pleurer, les traqueurs l'auraient très mal vu. Il n'aurait pas pu blâmer celui qui aurait accomplis son travail et aurait dû tout refouler en lui. Aurait-il seulement pu continuer en sachant que celui qui l'avait tué était son allier?

Il entendit la voix familière de Kazahana briser le silence, elle lui semblait hésitante. C'était bien une des rares fois où il se souvenait quelle hésite, mais dans le moment, quoi de plus normal? Il comprenait ses craintes pour la lettre, mais au moins, il aurait été avertit. Et puis, il accepterait toujours de la rencontrer si cela valait la peine, ce qui voulait dire bien des choses dans le cas de Kazahana. Pour ce qui était de sa sécurité, il savait bien qu'il ne pouvait pas la protéger à tout moment, mais dans celui présent, il aurait pu lui éviter de jouer avec la mort ainsi.


" Ce que tu dis est vrai, beaucoup de choses se sont fait ressentir lors de notre dernière rencontre. Seulement, je ne te refuserai jamais une rencontre qui est nécessaire et puis, sans vraiment me demander mon avis, j'aurais au moins été prévenu. Quant à ta sécurité, je me suis fait à l'idée que je ne pouvais te garder de la mort tout le temps, mais j'aurais très bien pu garantir cette dernière dans ce moment. "

Il se retourna en entendant un mouvement, les pas qui se rapprochaient. Dans la circonstance, il n'aurait même pas été surpris si cela aurait été pour le frapper, il le méritait après tout. Il la regarda approcher, sa respiration accélérant légèrement, pourquoi les choses n'allaient jamais comme elles le devraient, ou plutôt, comme il le voulait? Quand il sentit la douceur de la peau de la jeune femme sur ses mains, il fut un peu surpris. Il ne comprenait pas vraiment la réaction qu'elle avait, après tout ce qui avait été fait et dit. Quand elle eut fini de déposer le baiser et de se serrer contre lui, il baissa les yeux, ne trouvant plus la force de là regarder dans les siens. Il passa un bras autour de ses épaules après une rapide hésitation et un autre à sa taille. Écoutant toujours les paroles qu'elle lui disait, il ferma les yeux.

" Je ne veux pas que tu t'effaces. Tu sais comment nous sommes, tuer se fait sans hésitation, sans remords et surtout, sans poser de questions pour nous. Je sais bien que je ne suis pas toujours mieux, mais tu connais mon mode de vie. N'oublie pas, je t'ai prévenu la dernière fois que je suis venu te voir en territoire dangereux. "

Il savait bien que celui qui lui avait apporté la lettre avait été un traître, mais au moins il l'avait prévenu non? Enfin, il ne savait plus quoi penser, elle avait quand même raison qu'il n'était pas mieux. Il garda les yeux fermer, la tête légèrement baisser, il se contentait de la serrer contre lui, de profiter de ce moment rare et de délivrance, sachant très bien qu'il soit limité et qu'il faudrait longtemps avant que cela se reproduise. Depuis qu'il avait passé une nuit dans la cachette de son ordre, il ne l'avait plus tenu dans ses bras et cela remontait à si longtemps, trop longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazahana Camarilla
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 346
Age : 28
Localisation : Là ou me porte mes envies ...
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Aime: un amour perdu...

MessageSujet: Re: Des retrouvailles...(Arbagon)   Mar 29 Jan - 2:02

Kazahana fut rassurée lorsqu'il passa ses bras autour d'elle. Cela était si appaisant et agréable. Il avait beau être entrain de la prévenir à nouveau, elle s'en moquait et profitait simplement du fait qu'elle puisse le serrer dans ses bras. Il lui manquait tellement...comme elle aurait aimé pouvoir lui dire qu'elle pouvait rester ici, sans aucune contrainte. Maleureusement il en était tout autrement.

Toujours blottit dans ses bras, elle entama :

"Ecoute, je suis là pour vos offrir une chance de connaitre ou d'affirmer que certains grands seigneurs vampires sont bien des membres de la Lune Rouge..."

Pour une fois que c'était elle qui abordait ce sujet et qui allait lui livrer presque sur un plateau doré une brochette de ces ennemis.

"Mais avant tout, je veux que tu me promettes que quoi qu'il ce passera là bas et à ce moment là, quoi qu'ils puissent faire, dire, tu ne feras rien, ni toi ni ceux que tu emmèneras avec toi si tu ne veux pas y aller seul... Si on vous remarque ou même que l'on ne fasse que vous soupçonner d'être là, les conséquences pourraient être lourde..."

Elle se dégagea de ses bras pour se mettre dos à lui, les bras croisés avant de continuer.

"Dans deux jours, il va y avoir dans la deumeure de ma famille, une sorte de grande réunion des plus anciennes familles vampires. Une réunion mondaine seulement dans ses apparences. De nombreux membres assez discrets de la Lune Rouge, pourtant pas des moindres pour sa direction seront présent. Il va y avoir de nouvelles nominations...suite aux récents décès qu'a subit le clan..." Sa voix venait lègérement de prendre un autre ton. " J'y suis invitée, enfin si invitée est bien le mot approprié, je vais être obligée de me rendre là bas... Il pense que si jamais il y avait une de vos attaque, je pourrais largement servir de moyen de pression. De plus, tu imagines une pareille occasion de me faire un affront en public... Je ne suis pas censé être au courant, seulement c'est une opportunité qui pour vous ne risque pas de se représenter d'aussîtôt. Tu pourras approcher le manoir sans grande difficulté en étant discret et invisible comme tu sais si bien le faire. Tu auras tout le loisir d'observer qui va se présenter à nos portes, et de les poursuivre plus tard. Si tu ne fais ne serais-ce qu'intervenir, je ne ressortirais pas vivante de cette maison et les nombreux autres esclaves non plus. Ils ont prit leurs précautions, le sang ne les gêne pas, tu les sais bien mieux que moi de quoi ils sont capable sur ce point..."

Elle c'était retourné vers lui, voilà c'était dit, une partie de ce pourquoi elle était là venait de sortir et pas la moindre ou la plus facile à entendre. Kazahana le concevait parfaitement, comment allait-il pouvoir rester dans un coin à contempler ses ennemis, les laissant encore une fois filer dans la nature.

"Je sais que ce que je te demande n'est pas facile, si tu n'étais pas déjà d'ailleurs au courant de cette réunion. C'est une sorte de piège qui ne possède que des portes de sorties pour eux. Ils commencent à vous redouttez de plus en plus et ils ne laisseront rien passer dans deux jours..."

Voila, comment mettre encore plus la pression dans un couple. Annoncer où trouver une des choses que votre amant souhaite savoir en lui interdisant de s'en approcher sous peine de votre propre mort. Très simple comme situation.
Kazahana voyait bien que ce qu'elle venait de lui dire avait plongé Arbagon dans de profondes réflections. Mais comment faire autrement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arbagon Naïmphras
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 461
Age : 25
Localisation : Dans l'ombre, là ou on ne peut me voir, guettant ma proie
Maître De : Moi-même
Esclave De : De sa vie
Date d'inscription : 11/09/2007

Feuille de personnage
Aime: Celle qu'il se doit de reconquérir

MessageSujet: Re: Des retrouvailles...(Arbagon)   Mar 29 Jan - 5:05

Il aimait qu'elle soit ainsi, dans ses bras, il était sûr qu'elle était en vie, en sécurité et cela calmait pendant un temps ses conflits intérieurs. Il avait toujours la tête basse, les yeux fermés, pourquoi le courage lui faisait défaut? Il ne le savait pas lui même, les choses étaient trop compliquées, ce serait ainsi tant que leur vie à chacun étaientt ce qu'elles étaient. Leur amour serait pareil si jamais les choses changeaient? Il ne pouvait le savoir, il ne le savait pas du tout. Il respirait lentement, comme il aurait voulu qu'elle reste, pouvoir profiter du bonheur et de la chaleur qu'elle lui conférait par sa simple présence.

Quand elle parla, il ouvrit les yeux, levant un peu la tête, le sujet qu'elle abordait était la principale source de tension entre eux. Cependant, il devait bien avouer qu'elle avait atteint sa curiosité et que les informations étaient des plus appréciées. Il ne fit rien, la laissant continuer dans ses explications. La suite le fit se raidirent immédiatement, ne rien faire, regarder sans agir! Pourquoi? La suite le lui révéla. Il la laissa quitter ses bras, alors qu'elle lui tournait le dos, il eu à nouveau la tête haute, regardant l'horizon devant lui. Les choses seraient plus faciles à dire ainsi, sans voir ce que l'autre ressentait ou pensait.

La réunion était une chose utile pour les traqueurs, mais sans la possibilité d'agir, c'était presque peu digne d'intérêts. Ainsi donc, le clan était en situation critique, mais il avait quand même pensé à tout, il les détestait de plus en plus. Il ne pouvait se permettre qu'elle soit blessé, ces imbéciles le savaient. Il savait pourtant que ces vampires tueraient aussi facilement que les traqueurs, sans miséricorde. Il ne se préoccupait d'approcher le manoir, ce serait facile, il le savait, mais ne rien faire, c'était tout autre. Il n'était pas au courant, mais les traqueurs accepteraient-ils de laisser passer la chance pour son amante à lui? Il pourrait les convaincre en disant qu'ils seraient l'instrument d'un meurtre, mais lui même voulait faire quelque chose. Ces bâtards ne pouvaient pas avoir tout prévu, c'était impossible, il ne pouvait pas, où était la faille. Il soupira.


" C'est gentil de ta part de me dire cela, mais sans possibilité d'agir, l'information risque d'être énormément moins prioritaire. Je ne veux pas que tu sois menacée, mais je ne peux pas rester simple spectateur non plus, tu me connais, tu sais que pour moi c'est comme un coup d'épée. Je veux bien croire que ces vampires sont intelligents et/ou puissants, mais ils ne peuvent pas avoir tout prévu, c'est impossible. Sinon, je pense pouvoir leur proposer un duel dans les règles, avec d'autres traqueurs bien sûr, pour ne pas avoir à tous les affronter seuls. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazahana Camarilla
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 346
Age : 28
Localisation : Là ou me porte mes envies ...
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Aime: un amour perdu...

MessageSujet: Re: Des retrouvailles...(Arbagon)   Mar 29 Jan - 12:05

Kazahana soupira, comment avait-elle seulement pu imaginer qu'il ne pourrait rien faire dans une situation pareille ! C'était complétement idiot de se part, il ne s'y résignerait pas.

"Un duel ? Mais tu es fou ! Tu sais combien il va y avoir de vampires chez moi ce soir là ? Ce ne serait que pûre folie de votre part, les attaquer sur leur propre terrain... Tu te rends compte ?"

La jeune femme se passa les mains sur la nuque avant de revenir vers lui.

"Ecoute, je sais que laisser passer devant toi des membres du clan t'es invivable. Mais au moins vous verrez qui ils sont exactement et rien ne vous empêchera après de les retrouvez. Crois-moi vue qui va défiler ce soir là ce ne sera qu'un jeu d'enfant et vous aurez tout le loisir, si je peux dire, de faire ce que vous voulez ensuite avec eux...De plus je ne veux pas qu'il y est de combats là bas. Il va y avoir tout un tas de monde, les compagnes, les enfants, les esclaves et même certains vampires qui ne sont pas du clan. Cette réunion n'en n'est pas une officielle. Ils se servent d'une soirée mondaine pour la réaliser. Ils savent parfaitement que vous n'attaquerez pas si tant de vies sont à mettre en jeu. Mais si vous le faîte, même ceux qui n'adhèrent pas à la Lune Rouge vous combatteront, question de principe..."

De toute façon, elle savait parfaitement que ce qu'elle venait de lui dire n'allait strictement servir à rien. Ils seraient forcément présent eux-aussi à cette petite fête. Arbagon allait être tenu à divulguer cette information et ils agiraient en conséquence. Kazahana commençait à imaginer le pire, même si toute bataille demandait des sacrifices, elle n'osait entrevoir ce que pourrait être l'issue de cette soirée si les traqueurs s'y invitaient.
Elle revint se blottir contre sa poitrine pour le serrer dans ses bras.

"Fais comme tu veux, seulement si tu ou vous je ne sais pas, décidez de venir, il va falloir que tu ne m'accordes aucune intention particulière, même ne pas t'approcher de moi, faire comme si je n'étais plus qu'une simple vampire comme les autres..."

Alors là, encore une fois ce qu'elle lui demandait allait lui sembler impossible et surtout inréalisable, mais cela semblait la meilleure façon de leur donner une chance que lui puisse intervenir et qu'elle en sorte vivante. Pourtant elle lui expliqua ce qui pouvait lui paraitre incompréhensible.

"Quand j'ai revue Nathan, après être sortie de l'hôpital, pour lui faire parvenir ton message, il a comprit que nous nous étions, comment dire... éloigné à cause de ce qui venait de ce passer. La même chose après notre dernière entrevue, j'étais assez remonté contre ce que nous avions dit et je crois qu'ils ont pensé que je m'étais rendu compte que j'avais commis une erreur en trahissant entre guillemets mon sang. Ce que je ne regrette pas le moins du monde. Seulement ils ont tout de même encore un lèger doute sur moi, voilà pourquoi je suis invité à cette soirée, pour si au cas où vous, et surtout tu te présentes qu'ils puissent t'atteindre plus facilement. Si vous venez, ce sur quoi je ne pourrais te faire changer d'avis, il va falloir que nous mettions toi et moi nos sentiments de côté et que tu ne me témoignes plus aucune importance, et que j'en fasse autant. Si il y a combat, que tu ne t'occupes pas le moindre du monde de ce qui pourrait m'arriver, en te concentrant sur ce pour quoi tu es venu. Désolée de te dire cela comme ça mais je crois que tu en es parfaitement capable, tu m'en as fait une splendide démonstration la dernière fois..."

Elle jouait un jeu dangereux, le je t'aime tu m'aimes mais il ne faut pas que nos sentiments interviennent même si l'autre est sur le point de se faire tuer, n'était pas forcément une très bonne solution mais la meilleure à laquelle elle venait de penser pour la situation qui s'annonçait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arbagon Naïmphras
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 461
Age : 25
Localisation : Dans l'ombre, là ou on ne peut me voir, guettant ma proie
Maître De : Moi-même
Esclave De : De sa vie
Date d'inscription : 11/09/2007

Feuille de personnage
Aime: Celle qu'il se doit de reconquérir

MessageSujet: Re: Des retrouvailles...(Arbagon)   Jeu 31 Jan - 2:02

Il jura intérieurement, pourquoi ce clan ne pouvait tout simplement pas faire dans les règles et éviter de mêler des innocents à tout cela. Leur couardise n'était pas nouvelle, il voulait à tout prix éviter qu'on puisse les atteindre. Mais, dans toutes les paroles de Kazahana, un point positif était ressortit, un très bon même. Sa famille croyait qu'elle ne voulait plus rien savoir de lui, cela donnerait du repos à celle-ci, durant un certain temps, c'était sûr. Il y avait le désavantage qui venait avec, mais au moins, la Lune Rouge ne pouvait plus l'incriminer de rien pour ce temps et sa famille se ferait plus douce avec elle, les doutes n'étaient qu'une question de temps et de prudence.

" Ce détail joue en notre faveur pour la majorité des cas, probablement celui-ci aussi. Je comprend bien ce qui est nécessaire, bien que sous cette personnalité je ne désire point le faire, je sais que celle indifférente verra seulement une chose de moins à gérer, je ne veux pas te vexer en disant cela. Si nous faisons attention et que tu limites les possibilités de soupçons, les doutes passeront avec un peu de temps. "

Elle était à nouveau dans ses bras, tout contre lui. Il se sentait si serein quand elle était si près, quand il pouvait sentir cette odeur caractéristique d'elle, sa chaleur et son visage si merveilleux. C'était banal, mais la lune qui étendait sa délicate lumière conférait un si grand charme à son amante, il ne pouvait que remarquer comment il tenait à elle, lui qui n'avait jamais aimé personne ainsi. Il changea ses pensées de direction, il ne devait pas se concentrer sur cela, car ça ne rendrait les choses que plus douloureuses plus tard. Une idée lui traversa l'esprit, mais il se dit que Kazahana n'accepterait probablement pas.

" Alors, nous pouvons ruser comme eux nous aussi. Le clan ne connaît qu'une facette de notre ordre, chaque fois que nous les avons rencontrés, nous les avons tués sans attendre. Seulement, nous savons faire autrement aussi. Des vampires font partit du clan, il pourrait venir pour représenter leur famille, dans des accoutrements normaux, sans afficher de signe évident qu'ils sont avec nous ... "

Il vu le visage de Kazahana, il savait déjà ce qu'elle se disait, tuer les membres de l'intérieur, mais ce n'était pas vraiment son idée.

" ... rassures-toi, il ne tuerons personne. C'est seulement une opportunité de les voir de plus près, de les analyser, nous ne voudront pas risquer un si grand nombre de vie. De plus, nous ne voulons pas non plus leur retirer la vie devant leurs enfants, sinon ils ne voudront que prendre la place de leurs parents décédés. Seulement si jamais une occasion se présente et qu'il serait possible d'intervenir, ils nous permettraient de le savoir du même coup. "

Le problème était que si jamais il intervenait, il ne fallait pas que les personnes sachent qu'elle était de mèche avec eux. Il soupira doucement, la fixant droit dans les yeux, caressant tendrement sa joue de sa main. La solution était malheureuse pour lui aussi, mais s'imposait dans la circonstance, bien qu'il se dise qu'elle risquait probablement de refuser pareil.

" Si jamais il y avait quelques ... dérangements ... à la soirée, alors tu devrais te battre contre nous et ne pas hésiter à nous blesser. Je ne peux garantir que ta vie est assurée à 100%, tout comme la mienne d'ailleurs, mais ils ne te tueront pas si une autre possibilité est présente. "


Dernière édition par le Ven 1 Fév - 2:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazahana Camarilla
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 346
Age : 28
Localisation : Là ou me porte mes envies ...
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Aime: un amour perdu...

MessageSujet: Re: Des retrouvailles...(Arbagon)   Jeu 31 Jan - 19:59

Cette soirée s'annonçait vraiment périlleuse. Arbagon la regarda droit dans les yeux, une main posée sur sa joue, Tout ça pour lui dire avec la plus grande sincérité qu'il allait même falloir qu'elle pousse la tromperie encore plus loin si jamais des combats étaient engagés durant la soirée. Kazahana poussa un grand soupir... Quand à la question qu'il y ait des espions de leur camp dans les rangs vampires à la soirée ne la rassurait guère plus. Elle ne les connaissait même pas. Mais bon il avait, à sa grande déception raison. Si des vapires 'espions' étaient là et que la situation ne dégénérait pas, cela ne pouvait être que bénéfique pour eux. Par contre dans le cas contraire, elle ne se voyait pas devoir se battre aux côtés de la Lune Rouge et encore moins devoir blesser si il était vraiment nécessaire des membres des traqueurs. Même si cela pouvait lui permettre que la Lune Rouge ne s'occupe plus d'elle... Toujours plongée dans les yeux d'Arbagon, elle lui répondit :

"Ecoute, que des vampires soient présent de votre camps ce soir là, cela ne me dérange pas, si grâce à ça vous pouvez même éviter de vous battre, c'est encore mieux. Mais me demander de me battre contre vous...Ce n'est même pas une solution à entrevoir ! Je ne t'ai pas dit que tous le monde croyait à mon soudain changement de cap, même si c'était le cas, j'aurais toujours des comptes à leurs rendre. Je me batterais seulement si cela est nécessaire, mais n'espère pas me voir prendre les armes et combattre comme eux et pour votre mort seulement pour faire semblant que je suis de nouveau dans leur camps..."

Non elle ne pouvait pas. C'était comme cela un point c'est tout, elle ne prendrait pas parti contre eux, même avec autant de membres de la Lune Rouge autour d'elle. La jeune femme se mit sur la pointe des pieds et embrassa Arbagon, passant sa main droite autour de son cou. Cela la démengeait depuis un petit moment. Etre si proche et ne pas l'avoir fait, aurait été dommage, surtout en vue des nouveaux moments assez sombres qui pointaient à l'horizon. Quelques instants après elle le délaissa un peu pour continuer :

"Je me fiche que tu assures ma sécurité, si je ne vous attaque pas, je pense pas que quelqu'un de votre camp se jette sur moi, si c'est quelqu'un de la Lune Rouge je me défendrais. C'est plus toi qui m'inquiète... Au moins la moitié des membres qui seront là, ont plus qu'une dent contre toi, tu vas être assaillit de tous les côtés car chacun d'eux voudra venger ceux qui sont déjà mort et être à l'origine de ton trépas pour en recevoir tous les honneurs. Crois-moi tu as une réputation qui te précède dans leurs rangs et chacun rêvent seulement à l'idée de te blesser pour déjà recevoir de nombreuses louanges... Ils veulent ta peau Arbagon et moi je ne veux pas qu'il t'arrive quelque chose..."

Ses derniers mots avaient laissé voir un ton de voix qui trahissait de nombreuses choses, le soucis qu'elle se faisait rien qu'a l'idée de pouvoir le perdre, laissant insinuer tout l'amour qu'elle lui portait et tout un tas d'autres sentiments à son égard. En plus elle n'osait imaginer si jamais il se retrouvait face à Nathan. Lui qui avait aussi juré sa perte depuis la mort de leur frère et qui se gênerait pas non plus de lui faire payer l'affront qu'il pensait qu'Arbagon avait commit envers elle et son coeur. Mais elle ne pouvait rien faire, même pas mettre en garde celui qu'elle aimait tant, il ne ferait que d'avantage se jetter devant lui pour régler une fois pour toute tous ces problèmes. Kazahana ne pouvait non plus aller voir son frère, la masquarade serait découverte et ne ferait que plus de victimes... Il lui restait juste à prier les dieux qu'ils ne se croisent pas en étant tous deux occupés à des endroits opposés et avec des adversaires différents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arbagon Naïmphras
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 461
Age : 25
Localisation : Dans l'ombre, là ou on ne peut me voir, guettant ma proie
Maître De : Moi-même
Esclave De : De sa vie
Date d'inscription : 11/09/2007

Feuille de personnage
Aime: Celle qu'il se doit de reconquérir

MessageSujet: Re: Des retrouvailles...(Arbagon)   Sam 2 Fév - 5:09

Leurs yeux ne se quittèrent pas une seconde, les choses dont ils discutaient ne devaient pas être prise à la légère et chacun le savaient. Il fut content qu'elle ne s'oppose pas à ce projet, c'était plus facile ainsi. Il savait bien que tous ne pouvaient la disculper, mais cela aurait aidé à faire partir les soupçons. Il ne pouvait cependant pas la forcer à se battre de toute façon. Il savait qu'elle n'était pas aussi encline à ôtez la vie que lui et c'était mieux ainsi, le monde avait grand besoin de personne qui arrêterait les hostilités. Il fit un léger sourire pour la rassurer.

" Je ne te forcerais pas à combattre si tu ne le veux pas, je sais que ce n'est pas ton passe temps préféré. Ne t'inquiète pas de nous, les personnes ne prenant pas part au combat ne nous intéresse pas, quand à ce qui est de la Lune Rouge, je ne peux qu'espérer qu'il ne t'attaque pas. Fait quand même attention à toi, tu es très belle ainsi et je ne voudrais pas que tu regrettes d'avoir à porter nombre de cicatrices, d'avoir un 'tableau de chasse' comme moi. "

Il savait que c'était une chose bien lourde à porter, qui malgré plusieurs croyances, ne témoignait nullement de sa force et son endurance. Il l'aimerait même si elle avait des cicatrices, c'était pour elle qu'il souhaitait qu'elle en ait le moins possible. Il rendit tendrement le baiser qu'elle lui donna, gardant son étreinte sur elle, laissant ce peu de bonheur durer le plus longtemps possible. C'était une chose si rare et si précieuse pour eux, une petite dose de courage pour les événements à venir. Il laissa Kazahana parler sans l'interrompre une seule fois.

" Je sais bien que les personnes du clan présentes ne m'aiment pas, mais je ne suis pas le seul qui est ce genre de réputation. Nomia en a tout autant à son compte, Evans, un des vampires de la dernière fois, aussi. Chaque traqueur est haït par le clan qu'il traque, ce n'est pas nouveau. Je ne serais pas seul, ne t'en fait pas pour cela, je sais faire la différence entre un affrontement et un suicide. S'il veulent des louanges, ils ne les auront pas, je sais que tu ne veux pas qu'il m'arrive malheur, je m'excuse de ne pas pouvoir t'accorder la paix d'esprit là dessus comme une majorité d'amant normaux. "

Il déposa doucement un baiser sur le front de la vampire, il savait que sa façon de procéder n'était pas la meilleure pour qu'elle puisse se détendre. Seulement, il avait risqué sa vie à maintes reprises, il était ainsi, peut-être trop provocateur et téméraire, mais on ne pouvait changer sa nature profonde. Il déposa sa tête contre celle de sa bien-aimée, il s'en voulait un peu de lui causer tant de stress et de moment aussi pénible, si seulement ... la vie ne pouvait se bâtir sur des si.

" La mort ne m'as pas encore invité à la rejoindre et je ne compte pas y aller de si tôt. Il m'est facile de savoir que tu tiens autant à moi, que moi à toi, seulement les choses seront ainsi encore si longtemps. Je ferais attention, je ferais de mon mieux, je te le promets, je le jure sur mon honneur. Quand tout cela sera fini, plus jamais je ne te laisserai partir de mes bras. Si tu savais comment je voudrais t'éviter tout cela, rien n'est plus important que toi à mes yeux, rien. "

Ce n'était qu'un mince murmure, que même le vent ne pouvait saisir et transporter. Et pourtant, il voulait dire tant. Il avait toujours le collier avec le rubis qu'elle lui avait donné. Pas au cou, mais dans sa ceinture, protégé par des tissus, à l’abri des chocs, des yeux et du moindre danger. C'était une précaution qui s'imposait vu la vie mouvementé qu'il avait. Il posa sa main sur l'anneau qui prenait place un peu en dessous du cou de Kazahana. Il était content de voir qu'elle l'avait toujours, ce simple geste banal de le garder sur elle, signifiait tant pour lui. Il inspira profondément, avant de relâcher tout l'air de ses poumons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazahana Camarilla
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 346
Age : 28
Localisation : Là ou me porte mes envies ...
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Aime: un amour perdu...

MessageSujet: Re: Des retrouvailles...(Arbagon)   Sam 2 Fév - 13:51

Il ferait attention, c'était déjà mieux que rien, elle savait pertinement qu'il n'était pas suicidaire, mais engagé dans le feu de l'action si jamais y devait y avoir bataille, il ne serait pas son amant mais le traqueur à qui elle avait eu à faire pour la première fois au marché et lors du combat avec son frère... C'était certainement mieux ainsi. Et puis Arbagon à ce moment présent était dans ses bras et n'tait pas cet être froid, tout au contraire. C'était un petit moment de bonheur, où tous les deux ils pouvaient exprimer leurs sentiments l'un envers l'autre sans se faire de soucis.

" Et rien n'est plus important non plus à mes yeux que toi...Rassure toi et ne t'excuse pas de la vie que nous menons, je me fiche que tu ne puisses me donner une vie exemplaire entre 'amant'. Nous sommes ce que nous sommes et faisons en sorte que cela marche au mieux, c'est comme ça et si cela ne change pas, ce n'est pas grave, je resterais quand même à toi."

Oui elle resterait à lui, même si au plus profond d'elle, la jeune femme espèrait qu'un jour, la vie soit différente, en premier pour eux mais aussi pour les autres races. Il lui semblait inconcevable et tellement triste qu'il y ai toutes ces conventions et ces interdits. Enfin la question n'était pas là. Toujours blottit dans ses bras, elle lui demanda la deuxième chose, entre autre, pourquoi elle était là :

"Dit moi, est ce que par le plus grand des hasard, tu aurais récupéré, où tu saurais ou se trouvent mes dagues. Je les ai...laissé lors de mon dernier combat et... dans mon état je n'ai pas pensé à les récupérer ?"

Bon elle avait tourné sa réplique, de manière à ce qu'il comprenne et qu'elle ne soulève aucun disentiment entre eux, sur ce qui c'était passé ce soir là. Elle ne voulait pas en reparler et il était probable que lui non plus. La jeune femme avait dit cela sur un ton un peu génée, mais bon elle y tenait quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arbagon Naïmphras
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 461
Age : 25
Localisation : Dans l'ombre, là ou on ne peut me voir, guettant ma proie
Maître De : Moi-même
Esclave De : De sa vie
Date d'inscription : 11/09/2007

Feuille de personnage
Aime: Celle qu'il se doit de reconquérir

MessageSujet: Re: Des retrouvailles...(Arbagon)   Dim 3 Fév - 5:47

Il retira finalement sa main de sur l'anneau, rapportant cette dernière sur la douce joue de Kazahana. Il ne savait plus que penser, il ne savait plus ce qui devait s'imposer entre eux. Était-ce mieux qu'il puisse laisser leur émotion ainsi dans les rares moments où ils se voyaient? Peut-être, il ne pouvait pas rester froid et indifférent en ce moment précis en tout cas. Il sentait pourtant qu'en lui, sa personnalité plus courante, celle du traqueur, se moquait sans limite de le voir dans ce qu'elle considérait une position de faiblesse. Il ferma les yeux se concentrant seulement sur le corps blottit contre lui.

Les paroles de son amante le calmèrent, il savait qu'elle ne lui en voulait pas de la vie qu'ils menaient, mais de l'entendre était si apaisant. Il se doutait bien qu'il était important pour elle, sinon elle ne s'inquiéterait pas pour lui, mais cette vie, il finirait par lui donner un jour, oui, un jour elle serait en paix. Malgré tout, il n'aimait pas qu'elle dise être à lui, elle était libre, elle ne lui appartenait pas, c'était une personne vivante et non un objet. Il comprenait toutefois le sens des paroles, c'était une preuve de son amour indéniable.


" Tu n'as pas besoin de me dire que tu sera toujours à moi, je ne suis pas ton propriétaire ou ton maître. Je veux seulement que notre amour continue rien d'autre, mais je suis ravie de voir cette amour que tu me porte. Je te jure que la vie va finir par changer, je vais t'accorder un repos de tout ceci. J'ai des projets en tête, mais avant je dois finir avec cette tâche et réussir à trouver un équilibre en moi. "

Oui, des projets il en avait plusieurs. Il voulait trouver un petit coin tranquille pour refaire sa vie avec Kazahana, sur un coin paisible et magnifique. Il en avait déjà vu quelques uns, des endroits paisibles et qui n'avait pas été souillés par la guerre. Peut-être avec un peu de chance, il pourrait se retrouver lui-même et se construire un équilibre personnel entre ses deux personnalités. Quand il aura accomplit cela, il lui arrivait parfois d'imaginer plus loin, une petite forme qui courait partout, remplie de vie, si cela pouvait se réaliser plus tard. Il savait pourtant que ces projets étaient pour plus tard, alors aussi bien ne pas se donner de faux espoir, autant à lui qu'à elle.

Quand elle parla de ses dagues, il ne bougea pas. Il tentait de se remémorer qui avait bien pu les prendre, car ils savaient que personne n'aurait laisser de tels objets traîner. Il avait bien perçu à gêne, mais même lui n'avait pas envie d'en reparler, alors ce devait être le cas de celle-ci aussi. Il revoyait les évènements. Il atterrissait, elle s'interposait, puis un combat éclata entre elle et son frère, qui l'a blessa sérieusement, Nomia la sortait du combat, c'était lui qui combattait, puis il achevait l'affrontement, les traqueurs s'agitaient pour tout nettoyer. Bien sûr, Sisjéraï les avaient prise avant d'aller distraire les gardes, car sinon elles auraient été oubliés aurait laisser des traces de leur présence en ce monde.


" Je sais exactement où elles sont, il ne leur est rien arriver. Je te les ferais parvenir par les traqueurs qui seront présents lors de la soirée. Il le fera bien sûr quand tout sera sûr et qu'aucun regard ne sera sur lui. Cela te convient-il? "

Il avait toujours sa tête appuyer contre la sienne, les yeux fermés. Il resserra doucement son étreinte à sa taille, son autre main qui se tortillait lentement dans les cheveux blonds de son amante. Il prit une autre grande inspiration, comme il commençait à avoir hâte que les dirigeants de la Lune Rouge n'existent plus et qu'on lui offre de pouvoir quitter l'ordre, car il n'avait pas envie de traquer un autre clan par après, cette réunion était un de ses chances. Il savait pourtant que le plus haut placer ne serait pas là, ce serait son représentant qui se trouverait là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazahana Camarilla
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 346
Age : 28
Localisation : Là ou me porte mes envies ...
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Aime: un amour perdu...

MessageSujet: Re: Des retrouvailles...(Arbagon)   Dim 3 Fév - 17:11

" Bien, cela ne me pose pas de problème. Je leur fais confiance sur la manière dont ils me les rendront, le plus discrettement possible. A l'abris des nombreux regards indiscrets qu'il va y avoir... Et pour tout te dire, j'aime ces armes, mais je ne suis pas préssée de les récupérer. C'est plus par nécessité, toute ma famille va être là et si je ne l'ai est pas cela risqurait de me causer quelques désagréments vu qu'elles sont dans la famille depuis plusieurs générations..."

Bref, elle ne voulait pas beaucoup plus s'étendre sur le sujet de sa famille vu les discensions qu'ils y avaient entre eux et l'immense affection qu'ils portaient à Arbagon et inversement... Et surtout laisser les problèmes qui s'annonçaient au moment venu. Juste pouvoir profiter de l'étreinte de son amant, avant qu'il ne faille qu'elle le laisse à nouveau.

"Oui, aussi tu présenteras mes excuses à Nomia et aux autres traqueurs de vous avoir fait vous inuiétez avec mon intrusion sur votre propriété. J'éviterais dans le futur, rassure toi, je tiens à ma gorge."

Dit elle avec un ton légèrement ironique, avant de nouveau l'embrasser. Elle sentait une fois de plus que les adieux allaient être difficile. Elle ne pouvait pas rester et n'avait pas non plus très envie d'être entouré d'un lot de traqueur. Et puis il fallait qu'elle rentre avant que quelqu'un ne vienne lui chercher des ennuis. De plus elle ne voulait pas risquer de les mettre dans le pétrin. Oh et puis zut, il pouvait bien s'accorder encore quelques minutes tous les deux. Elle en avait tant besoin après tous ce qui c'était passé.

"Je suis désolée, mais il va falloir que je rentre, je ne veux pas vous causer plus d'embétements que je n'en ai déjà fait. Et puis des membres de la Lune Rouge passe de temps en temps devant ma porte voir si je ne fais pas trop de bêtise... Promet moi que tu feras attention à cette soirée et surtout que tu ne jetteras pas dans une situation impossible si il m'arrive quelque chose ou si je suis en difficultés... Bref, tu fais ce que tu as à faire avant de penser à moi. Et on ne revient pas la dessus, c'est comme ça que cela doit être..."

Voila au moins elle l'avait dit clairement en le regardant dans les yeux. Puis elle murmura un 'je t'aime' avant de nouveau l'embrasser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arbagon Naïmphras
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 461
Age : 25
Localisation : Dans l'ombre, là ou on ne peut me voir, guettant ma proie
Maître De : Moi-même
Esclave De : De sa vie
Date d'inscription : 11/09/2007

Feuille de personnage
Aime: Celle qu'il se doit de reconquérir

MessageSujet: Re: Des retrouvailles...(Arbagon)   Mar 5 Fév - 2:12

Il acquiesça d'un petit signe de tête quand elle lui dit que les armes étaient à sa famille depuis un bon nombre de ces ancêtres. C'était des armes de valeur pour sa famille et avec raison, les histoires que pouvaient avoir vu et contenir ses dagues, étaient très importantes. Lui-même ne voudrait pas laisser ses épées, qui était pourtant nouvelle comparer aux armes de Kazahana. Sa famille ... ce n'était pas étonnant qu'il ne l'aime pas, ils avaient tous les motifs pour le détester. Il était démon, traqueur du clan dont ils faisaient partis, meurtrier d'un fils ou d'un frère et depuis peu, celui qui avait causer du tord à leur fille ou soeur. Si seulement tout avait mieux commencé, si les choses n'avaient pas eu le même interdit.

" Je lui dirais. Quant à ce qui est de venir, au moins me prévenir si la chose se doit d'arriver de nouveau. "

Il laissa les choses se poursuivrent, se disant qu'il était mieux d'en profiter que de tenter d'éviter de montrer se qu'il ressentait vraiment. Après tout, la suite des évènements risquait d'être assez dépourvu d'amour et de tendresse, alors aussi bien en prendre le plus possible maintenant. Le temps passait, il savait que cela ne pouvait plus durer éternellement, mais il se disait qu'un peu de temps ne ferait pas de mal. Il était en assez bonne sécurité pour le moment, il ne risquait pas grande chose.

Elle reprit alors la parole, entamant les adieux. Il la regardait toujours dans les yeux, incapable de détourner son regard. Elle lui demanda de ne rien faire d'inconsidéré pour elle pendant la soirée de la réunion, il savait qu'il pouvait lui promettre sans risque de briser sa parole, le traqueur qu'il serait n'aurait pas une préoccupation pour la vie de cette dernière. C'était peut-être froid et triste à dire, mais c'était ainsi.


" Je n'aime pas le dire, mais c'est ainsi que les choses seront. Fais une attention particulière à toi-même, je ne veux pas qu'il t'arrive quelques choses, je ne veux pas que tu sois blessé. Je m'excuse encore une fois de t'avoir mélanger à cette rivalité qui découle entre moi et ta famille, ne me dis pas que ce n'est rien s'il te plait, prend mes excuses seulement. La Lune Rouge ne sera bientôt plus un problème pour nous, j'en suis sûr, ce qu'il t'inflige finira un jour. "

Encore une fois, leur lèvre se réunirent, elle lui avait si manquer. Et elle repartait à nouveau de sa vie pour un moment, jusqu'à cette réunion et peut-être même plus loin. Bien que ce fût simple, les mots 'je t'aime' était si doux et agréable à entendre de sa part. Des choses simples avaient des dimensions si grandes quand il était véridiction et du coeur. Il arrêta le baiser et en déposa un sur son cou, pour ensuite se rapprocher de son oreille.

" Je sais que mes questions sont hors contexte, mais elles prennent place dans ma tête depuis déjà bien longtemps. Ce n'est pas non plus pour te condamner à quoi que ce soit, elles ne changeront rien à ce que je pense de toi, mais c'est seulement une curiosité. Tu ne mords personne? Tu n'as pas besoin de sang? Tu ne ressens pas cette envie comme les autres vampires? "

Il était effectivement curieux. Il savait bien que c'était des sujets qu'elle n'aimerait peut-être pas aborder, mais il ne pouvait plus se retenir de poser la question. Il ne penserait pas en mal d'elle si jamais elle lui dirait mordre pour boire du sang, elle était vampire après tout, mais elle n'avait jamais vraiment manifesté un tel comportement en sa présence. Il embrassa tendrement la joue de Kazahana et colla la sienne contre celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazahana Camarilla
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 346
Age : 28
Localisation : Là ou me porte mes envies ...
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Aime: un amour perdu...

MessageSujet: Re: Des retrouvailles...(Arbagon)   Mar 5 Fév - 22:21

Effectivement, elle avait parfaitement conscience que lors de cette soirée ce ne serait pas à son amant qu'elle aurait à faire si jamais ils devaient se croiser. C'était ainsi et peut être mieux finalement. Ils feraient ce qu'ils avaient tous deux à faire.

Quand Arbagon lui fit part de ses intérogations sur sa nature même, elle ne fut pas tellement plus surprise que cela, elle attrapa ses mains, fit un demi tour sur elle même pour se retrouver dos à lui blotti dans ses bras :

"Je me doutais que tu me poserais ce genre de questions à un moment donné. Tu as parfaitement le droit de savoir, rassure toi."

Ce qui était vrai, même si elle n'aimait pas non plus trop en discutter. Ils étaient en 'couple' et sa nature de vampire prenait une part entière dans leur relation, comme celle de démon pour Arbagon.

"En réalité, je ne ressens pas comme tu dis cette envie, comme les autres. Pour ce qui est du sang, maleureusement je suis soumise aux besoins de ma condition de vampire. Seulement je suis moins en 'manque'. Je sais pas trop comment te l'expliquer, par exemple je vois la comparaison avec mes frères. Je n'ai pas non plus le besoin de me nourir uniquement de sang... Je veux dire que la nouriture réelle, comme tu peux consommer me convient pendant un temps. Je ne sais pas si il faut attribuer cela à mon métissage puisque ma mère était humaine, mais c'est ainsi. Je bois quand même du sang, comme toutes les personnes de ma race, sinon je ne survivrais pas. Mais je ne bois pas de sang humain. Mordre quelqu'un ma toujours...dégoutté, je n'assume pas vraiment le fait de devoir vider une créature de son sang pour je puisse survivre..."

Oui, c'était un point qu'elle n'aimait particulièrement pas. Mordre. Cet acte l'avait toujours dégoutté, même si quand elle était plus jeune elle l'avait fait sur des êtres humains. Ce sujet était tout de même étrange à aborder avec la personne qui occupe votre coeur, même si cela ne semblait pas le déranger.

"Rassure toi, les vampires sont d'énormes consommateurs de sang comme tu peux l'imaginer et les sources humaines si je peux dire cela comme ça sont limités. Nous avons d'autres sources d'approvisionnements entre guillemets. Les plus grandes sociétés alimentaires des humains ou autres appartiennent à des grandes familles de ma race. Et les abatoirs. Tu imagines donc que le sang est récupéré et conservé. La plupart du temps, les vampires consomment ce sang de bovins plutôt que du sang humain comme tous le monde s'obstine à croire. Mais il est vrai que les vampires ont ce genre de pulsions comme tu le dis et qu'ils ne peuvent s'empêcher parfois de laisser intact une belle gorge humaine... Pour ma part je ne peux pas le faire, c'est quelque chose qui passe au dessus de mes forces depuis quelques années..."

Voila, avait-elle été claire et avait-elle répondue à ses questions, elle espérait. Même si il lui avait dit que cela ne lui faisait rien et ne changerait en rien ce qu'il pouvait penser d'elle, Kazahana n'assumait non plus pas pleinement cette nature. De toute façon elle était née comme cela et ne pourrait pas changer. De plus si Arbagon était avec elle, c'était qu'il avait déjà prit en compte ce côté d'elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arbagon Naïmphras
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 461
Age : 25
Localisation : Dans l'ombre, là ou on ne peut me voir, guettant ma proie
Maître De : Moi-même
Esclave De : De sa vie
Date d'inscription : 11/09/2007

Feuille de personnage
Aime: Celle qu'il se doit de reconquérir

MessageSujet: Re: Des retrouvailles...(Arbagon)   Jeu 7 Fév - 5:31

Il perçut immédiatement son malaise. Elle se tourna pour appuyer son dos sur lui, mains dans les mains. Il s'était douté qu'elle ne pourrait aborder le sujet avec une aisance parfaite, mais il ne lui en voudrait pas si elle lui disait qu'elle mordait les humains et sentait ce même besoin que ses semblables, il savait qu'elle était vampire, il ne s'attendait pas à ce qu'elle soit à l'inverse de sa race. Il la garda contre lui pour la rassurer et la réconforter, qu'elle sache qu'elle n'avait pas à se sentir mal avec lui.

Il écouta ce qu'elle lui dit, restant toujours détendu. Il fut surprit quand elle lui dit que la nourriture ordinaire était rassasiante pendant un temps, malgré ses origines humaines, il n'avait pas pensé que cela serait possible. Le fait qu'elle soit obligée de prendre du sang à un moment donné, ne le surprit pas, ne le dérangea pas, elle était comme elle était et les choses étaient ainsi. Il trouvait dommage qu'elle ne puisse accepter sa nature, bien que cela n'était pas mal, c'était quand même triste de savoir cela. Un détail pourtant piqua sa curiosité, pas de sang humain, quelle sang alors?

Il savait que leur nature était pour chacun une partie importante de leur relation. Elle son côté vampire, qui impliquait en partie ce dont ils parlaient et certaines autres choses. Et lui, ce côté sadique qu'elle n'avait pas vu de lui encore, ces pulsions qui prenaient part de lui de temps à autre et des détails. La suite l'éclaira plus. Elle avait raison, les humains n'étaient pas illimité et la solution qui avait été trouvé, était plutôt brillante. Il était vrai qu'on voulait faire croire que les vampires ne prenaient que le sang d'humain, mais d'un autre côté, eux aussi en profitaient pour se donner un air menaçant non? Pas Kazahana, mais certains vampires. Il approcha ses lèvres de l'oreille de Kazahana, il ressentait facilement qu'elle était troublée.


" Je suis content que tu ne mordes pas d'humain, mais je ne t'en aurais pas tenu rigueur non plus. Au nombre de vampire que j'ai tué de façon plus atroce, les démons ne sont pas mieux non plus. Je sais que tu es vampire, tu n'as aucune gêne à en avoir, tu n'as pas choisi d'avoir cette dépendance et tu n'as pas choisi la race que tu serais en naissant. Tu as continuer à m'aimer malgré tout ce que j'ai fait et tout ce que je suis et que tu n'as pas encore découvert, il faudra plus que cela pour que je ne veuille plus de toi. "

Il baisa son cou tendrement. Sa nature démoniaque n'était pas mieux. Les tortures qu'il avait infligé parfois à ses proies avant de les achever, comme ce vampire à qu'il avait arraché le coeur à froid, pendant qu'il était conscient même. C'était une chose qu'il n'arrivait pas à contrôler, c'était une chose qui le réjouissait, comme tout démon, il ne pouvait outre passer cette envie sanguinaire. Et comme tout démons, il avait ses pulsions à lui, auxquelles il tenait bon, mais qui restaient fortement présentes. Il n'était pas la race parfaite lui non plus.

Une dernière fois, il fit tourner lentement la tête de Kazahana et l'embrassa amoureusement. Il laissa durer un temps, un temps qui lui semblait exquis, d'une tendresse si agréable. Il déroula ses mains de la taille de Kazahana et sépara ses lèvres de celles de son amante. Il se recula un peu, la regardant avec douceur. Si elle aussi avait des questions, elle pouvait les poser, sinon, l'heure de la séparation était de nouveau arrivé et la vie les éloignait de nouveau. Pourtant, il resta droit, ne laissant pas ses larmes couler vu qu'il n'était pas couvert par sa capuche, il l'aimait profondément, mais il ne voulait quand même pas qu'elle le voie dans cet état.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazahana Camarilla
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 346
Age : 28
Localisation : Là ou me porte mes envies ...
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Aime: un amour perdu...

MessageSujet: Re: Des retrouvailles...(Arbagon)   Lun 11 Fév - 0:24

Arbagon l'embrassa une dernière fois avant de se séparer d'elle. Le moment des adieux était arrivé. Kazahana ne savait pas trop ce qu'il avait l'air d'atttendre, elle n'avait plus rien à lui dire sur ce sujet et n'avait pas non plus de question particulière à lui poser. Il fallait qu'elle y aille pour assurer au mieux les futurs évènements, même si elle aurait préféré rester ici avec lui, dans ses bras en pouvant éviter tous les sombres éléments qui se précisaient dans le temps.

La jeune femme ne souhaita pas rajouter une couche, sur le fait qu'il faille qu'il fasse attention et tous le tralala qui allait avec. Elle s'en inquitait certe, mais il savait ce qu'il faisait, ce n'était pas la première fois qu'il s'engageait dans ce genre de situation.

Bref pas très certaine de comment il fallait que tout cela se passe, elle lui glissa d'une voix lègérement tremblante :

"Bien, ça m'a fait...vraiment plaisir de te voir et surtout que notre entretien ce passe de cette façon...j'avais envisagé cela tout autrement... Il faut vraiment que j'y aille, je ne peux pas te garantir que toutes mes actions ne sont pas surveillés, trop longtemps cette absence pourrait vous causez du tors, désolée... On s'entrecroise dans deux jours au manoir de ma famille..."

Elle commença à se diriger vers la rue, quitant l'endroit un peu en recule où il l'avait entrainé au départ. Après un profond soupir et une grande respiration, elle se retourna légèrement pour l'entrevoir et lui adresser un baiser avec la main en murmurant juste assez fort pour qu'il puisse lire sur ses lèvres un je t'aime, avant de passer le coin de la rue pour repartir en direction du territoire des vampires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arbagon Naïmphras
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 461
Age : 25
Localisation : Dans l'ombre, là ou on ne peut me voir, guettant ma proie
Maître De : Moi-même
Esclave De : De sa vie
Date d'inscription : 11/09/2007

Feuille de personnage
Aime: Celle qu'il se doit de reconquérir

MessageSujet: Re: Des retrouvailles...(Arbagon)   Mar 12 Fév - 2:07

Il vu bien qu'elle n'avait pas de question, mais il ne pouvait se résoudre à repartir dans les bois ainsi, la laissant seule là, car les traqueurs surveillait la place et ne serait pas heureux de la voir ici, du moins, ici sans quelqu'un qui justifiait sa présence. Il ne s'attendait même pas à ce qu'elle lui parle ou fasse un quelconque geste, il ne s'attendait à rien pour évitez une déception ou une mauvaise surprise. Qu'aurait-on pensé si on les avait vu? Il n'en savait trop rien, deux personnes face à face, immobile, yeux dans les yeux. De multiples portraits de situations identiques existaient.

Quand elle lui dit qu'elle n'avait pas penser à un pareil entretient, il ne pouvait que comprendre. Étant ce qu'il était, ce genre de moment était assez rare, mais parfois présent. Il l'écouta sans rien dire, pour ne pas compliquer les choses, car le temps était limité effectivement, il ne fallait pas qu'on sache pour leur rencontre, sinon il serait impossible pour les traqueurs de faire quoi que ce soit. La regardant partir, il fit un signe de tête en réponse à son baiser et ses quelques mots.

Après qu'elle eu disparut de son champ de vision, il retourna à la maison. Il exposa la situation à Nomia, car elle était une des personnes les plus aviser qu'il connaissait, lui demandant s'il valait la peine d'aller mobiliser des traqueurs sous la permission du vétéran. Ils prirent la décision d'aller voir le vétéran le lendemain, ce qui ne laissait pas beaucoup de temps, mais ce qui leur semblait le mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des retrouvailles...(Arbagon)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des retrouvailles...(Arbagon)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cercle Des Immortels :: Hors Rp :: Boite d'archive-
Sauter vers: