Le Cercle Des Immortels

Un monde de destruction entre vampire et démon.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un combat fraternel

Aller en bas 
AuteurMessage
Kazahana Camarilla
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 346
Age : 30
Localisation : Là ou me porte mes envies ...
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Aime: un amour perdu...

MessageSujet: Un combat fraternel   Dim 9 Déc - 22:44

Les rues étaient désertes, personnes n’osaient s’y aventurer ; pourtant dans ce petit coin d’habitude tranquille, Kazahana y arriva en trombe. Une de ses lames aux pommeaux blanc dans sa main droite, elle arrivait en courant de l’autre bout de la rue. Elle s’arrêta à l’angle d’une maison à peine vingt secondes pour regarder derrière elle et voir ou se trouvait ceux qui l’avaient prise en chasse. Pour le moment ils n’étaient pas encore là et elle espérait de tout cœur qu’elle avait réussit à les semer.

La jeune femme était maintenant seule, pourtant il y a moins d’une demi heure, elle allait entrer dans une de leur cache avec un de ses amis. Mais là pas de chance, des hommes de la Lune Rouge les y attendaient. Comment avaient-ils fait pour les trouver, elle ne le savait pas exactement. La seule chose qu’elle avait pu apercevoir avant qu’ils ne se ruent sur eux, c’était les cadavres des cinq personnes qui vivaient dans l’appartement d’à côté étendue devant leur porte. Ils venaient de décimer une famille entière dont trois enfants à peine plus âgé de dix ans.
Son partenaire l’avait alors tiré par le bras pour qu’ils se dégagent de là au plus vite, un couloir n’étant pas le meilleur endroit pour un affrontement, et si ils pouvaient même réussir à filer de là affin d’éviter un affrontement tout court. Ce n’était pas tout à fait ce qu’il c’était passé, ils avaient tout les deux réussit à s’extirper du couloir sans que la Lune Rouge leurs mette la main dessus, une fois dehors cela c’était un peu compliqué, trois autres membres attendaient à l’entrée…
Par chance, ils n’étaient pas très doué, et les deux compagnons les avaient rapidement mis à terre. Seulement entre temps les quatre autres qui se terraient dans l’appartement avaient eu le temps de descendre et commençaient à se faire menaçant. Ils n’avaient pas trente six solutions, ils fallaient qu’ils se séparent, Kazahana commença à remonter la rue, pendant que son compagnon lui disparaissait vers dans le bas de celle-ci. Les quatre ravisseurs se scindèrent donc eux aussi en deux, et partirent à la poursuite des deux fugitifs.

Retour au moment présent, Kazahana appuyé sur le rebord du mur, ils arrivaient en faisant un bruit monstre, pas très discret… Elle ne bougea pas. Quand le premier passa à sa hauteur elle frappa sans hésiter. Le second c’était figé sur place et la regardait attentivement, elle sortit la lame de l’abdomen de son adversaire, guettant maintenant à son tour les gestes de son nouvel adversaire. Ça n’allait pas être aussi simple avec lui, Kazahana le sentit vite, c’était un guerrier avertit, rien qu’a sa manière de l’observer, sa posture face à elle et la manière dont il tenait son arme. Le tout toujours dans un silence impressionnant C’est pourtant lui qui attaqua le premier. La jeune femme le para avant de relancer son attaque vers son flanc gauche. Les lames se frottèrent au moins dix bonnes minutes, chacun parant et attaquant à son tour, ne trouvant pas la faiblesse de l’autre. On aurait dit que le combat aurait pu durer jusqu’à ce que l’un d’eux, trop fatigué ne fasse une faute laissant ainsi l’avantage à l’autre.


« Il suffit ! »

Ces deux mots résonnèrent et surprirent les deux combattants. L’adversaire de Kazahana la poussa violemment pour s’éloigner au plus loin d’elle. La jeune femme ne comprenait encore ce qu’il ce passait. Une silhouette sombre s’approchait en face d’elle. Et arrivée à la lumière d’un lampadaire, Kaz le reconnut aussitôt.

« Azazel, mon cher frère, que me vaut cet honneur ? »

« Ma tendre petite sœur, je suis surprit que tu sois toujours en vie, tu es bien plus doué que je ne pouvais le penser . Et en plus que vois-je tu es seule, ici, sans l’aide de ton précieux démon, à affronter la Lune. Tu m’épates d’autant plus que tu tue, toi, un acte qui pourtant semblait tant te répugner il n’y a pas si longtemps… »

« Et toi peux-tu encore tenir une lame, après ces vilaines blessures ? Et sans tous ces sbires à tes côtés ? Comment as-tu pu faire exécuter une famille, si c’était nous que tu voulais tu n’en avais nullement l’utilité !  »

Cette fois, on pouvait ressentir une certaine haine dans ses paroles.

« Oh, ma chère sœur, tu n’imagines même pas comment c’est tellement plus…délectable de te faire enrager de la sorte, et tellement facile. Le voila ton défaut, quand je pense que Père te porte une si grande estime, enfin avec Nathan ils vont enfin m’accorder un certain respect, puisque je vais te ramener ! Je peux t’assurer que tu me suivras, peut être même tu me supplieras pour que je te ramène… »

Kazahana sourit à de tels propos

« Tu crois vraiment ? Je n’ai pas suivi Nathan, pourquoi viendrais-je avec toi… »

« Parce que tu ne pourra laisser mourir ton compagnon… Tu vois, je le lis dans tes yeux, t’as plus grande faiblesse… Alors ? »

Là, trois autres ravisseurs dont deux qui étaient là dans l’immeuble sortirent de l’ombre tenant en armes son compagnon. Il était vivant, avec quelques blessures mais il s’en sortirait. Kazahana ne savait pas quoi faire, si elle tentait quelque chose, il le tuerait, en plus ils étaient bien trop nombreux pour qu’elle arrive à les sortir de là. Voyant certainement son hésitation, celui-ci frappa violemment son gardien de droite tentant ainsi de s’enfuir. La scène se déroula en à peine dix secondes, la jeune femme n’eut à peine le temps de crier qu’il tomba sur le sol… Kazahana se précipita, passant devant son frère et outre les quatre autres membres, pour aller à son chevet. Elle lui releva doucement la tête, il lui adressa un léger sourire, celui-ci insinuait de nombreuse chose, pourtant sa tête retomba. Il était mort. La jeune femme reprit profondément son souffle, détacha la chaîne qu’il avait autour du cou pour la glisser dans sa poche, avant de se relever en reprenant en main sa lame.

« Tu es monstrueux, il avait une femme et allait bientôt être père, comment peux-tu… »

Il ne la laissa même pas le temps de finir

« Tu es beaucoup trop…sentimentale, tu devrais savoir que nous éliminons tout ceux qui s’oppose à nous, il en faisait partie et maintenant ne nous posera plus de problème ! »

Kazahana commençait doucement à dégainer sa deuxième lame.

« Tu ne vas pas te risquer à cela, petite sœur, tu sais que tu vas perdre à ce jeu ! » Lui répondit il dans arborant un léger rictus sadique. « Ne bougez pas, messieurs, c’est une affaire de famille, et je te promet qu’après toi, je me ferais un plaisir d’en informer ton cher démon, qui n’aura qu’en tête de venir te venger et viendra assez vite te retrouver ! »

Là ça en était trop, comment cette personne avait elle fait pour être élevé avec elle, Kazahana ne reconnaissait plus celui avec lequel elle avait grandi, même si il ne c’était jamais très bien entendue, il était devenue un monstre qui tuait presque pour le plaisir de faire souffrir. Elle regarda la bague qu’Arbagon lui avait offerte, si jamais cela devait mal se passer pour elle, elle aurait tant aimé le revoir une fois, et lui dire tant de choses… De toute façon l’histoire allait être simple, il ne l’épargnerait pas et elle devait en faire autant…

Le combat commença, Kazahana avait son cœur qui battait à cent à l’heure, et Azazel qui avait l’air si sûr de lui…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arbagon Naïmphras
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 461
Age : 26
Localisation : Dans l'ombre, là ou on ne peut me voir, guettant ma proie
Maître De : Moi-même
Esclave De : De sa vie
Date d'inscription : 11/09/2007

Feuille de personnage
Aime: Celle qu'il se doit de reconquérir

MessageSujet: Re: Un combat fraternel   Mer 12 Déc - 2:06

On était venu le trouver dans son vagabondage et l'avait conduit devant le vétéran. Celui-ci était toujours neutre, comme à son habitude, le faisant entrer dans un endroit ou était déjà rassembler quatre autres traqueurs. Il reconnu immédiatement Evans et Nomia, c'est deux partenaires, l'un vampire, l'autre humaine. Les deux autres étaient des démons qu'il connaissait de vu, mais pas plus, bien que ceux-ci semblait fort redoutable. Il prit donc place avec ceux-ci dans la salle de réunion et attendit patiemment que le vétéran commence à parler.

Il leur apprit qu'un groupe de la Lune rouge étaient en mouvement et se dirigea dans une ville neutre, apparemment décidé à en finir avec un petit groupe de rebelle qui leur rendait la vie plutôt difficile. On en avait compter dix en tout et ce n'était pas seulement que des nouveaux, la grande majorité avait déjà combattu. Leur travail était simple, aller rencontrer le groupe de rebelle et s'assurer que si la Lune Rouge tentait un assassinat, elle échouerait, pour prévenir des morts au lieu de les venger.

Il partit donc après avec Evans, Nomia, Gréonark et Sisjénaï, car on lui avait attribué le poste de chef de groupe, bien qu'il n'avait pas vraiment un pouvoir très grand. Le chemin était long et il se dépêchait pour arriver à temps, même s'il commençait à en douter. Il faisait des arrêts pour se reposer à l'occasion et se restaurer, mais sinon il était toujours en mouvement et passait de façon invisible.

Il leur fallu seulement deux jours et demi pour parcourir la distance, ce qui n'était pas si mal, mais malheureusement trop long. Il arrivèrent devant le lui qu'on leur avait désigner, où devait se trouvait les rebelles, pour qu'il puisse prendre contact, mais ce fut toute autre chose qui s'y trouvait. En entrant, il virent les corps qui avait été tués depuis peu de temps, une pauvre famille. Pourtant aucun des traqueurs n'eurent de réaction à ce spectacle, ils ne pouvaient pas laisser des émotions les nuirent. Sisjéraï inspecta le tout, car il était spécialisé dans ce genre de chose, il pourrait retrouver la Lune Rouge avec du temps.

Quand enfin il eu fini d'analyser, il montèrent sur les toits et prirent la direction indiqué. Il ne faisait aucun bruit, il était invisible, surveillant un éventuelle signe de la présence de leur ennemis. Il finit par entendre quelques paroles, dont il ne pouvait comprendre les mots, il alla donc dans cette direction. Le scène qu'il vu faillit lui faire perdre la maîtrise qui retenait la partit émotive de lui. Il n'avait pas son capuchon, mais le visage montrait tout de même qu'il était sous sa personnalité de traqueur.

Il vu les quatre vampires de la Lune Rouge et deux embusquer, ainsi qu'un autre qui semblait sur le point d'entamer une bataille avec Kazahana, qu'il avait reconnu sans grande difficulté. Il pointa Gréonark et Sisjéraï et ensuite les deux vampires embusquer, ceux-ci se placèrent et attendirent, ils devaient tous être très synchroniser. Puis il montra deux vampires à Evans et deux à Nomia et fit le signe pour leur signifier qu'il ne tuait que si c'était nécessaire.

Tous en même temps, il sautèrent des toits et exécutèrent leur tâche. Il atterrit entre Kazahana et son adversaire, voyant trois vampires tomber inerte sur le sol et un qu'Evans maîtrisait avec facilité. Il reconnu le visage de cette distance, c'était le frère de Kaza qu'il avait blesser au marcher la dernière fois. Il voyait bien l'air satisfait de celui-ci et savait qu'il pensait que ses acolytes cacher était sur le point d'intervenir.


" Venez! "

Gréonark et Sisjéraï sortir de la noirceur avec les deux vampires, qui étaient toujours en vie, laissant celui qui semblait être le chef dans un était qu'il ne pouvait déchiffrer, car il avait garder un visage neutre. D'une voix autoritaire, bien qu'elle ne contenait aucun sentiment comme à son habitude, il parla à Kazahana sans même se retourner.

" Recule toi et reste avec elle. "

Il désigna Nomia

" Quand à toi, assure-toi qu'on aura pas de mauvaise surprise. "

Il parlait à Nomia cette fois.

" Ce n'est pas à elle que tu en veux, c'est à moi. Je ne sais pas pourquoi vous réagissez ainsi envers une personne de votre propre sang, seulement pour cette raison stupide. Alors je te propose un duel. Si tu gagnes, les traqueurs qui maîtrisent les vampires encore envie les relâcheront et nous te laisserons. Si je gagne, tes amis seront apporter avec nous, ainsi que le corps de tes compagnons morts et probablement le tient, seront rapporter où je le désire. "

Ces deux lames apparurent à ce moment et il se recula un peu. Il fit signe aux traqueurs de maintenir leur domination sur les vampires, il ne voulait pas que le combat ne soit trop inégal. De plus, comme ils étaient digne de paroles, ils respecteraient l'engagement qu'il venait de conclure, à moi que le vampire ne refuse, alors là, il risquait beaucoup pour sa vie. Il passa rapidement quand son regard arriva sur Kazahana, il ne fallait pas qu'il se laisse déconcentrer en ce moment. Il posa à nouveau ses yeux sur le vampire, affichant un air quelque peu supérieur et provocateur.


Dernière édition par le Jeu 13 Déc - 5:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazahana Camarilla
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 346
Age : 30
Localisation : Là ou me porte mes envies ...
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Aime: un amour perdu...

MessageSujet: Re: Un combat fraternel   Mer 12 Déc - 21:11

Le frère et la soeur était sur le point d'entamer leur combat quand la situation se chamboula totalement. Une silouhette apparu entre elle son adversaire. Elle la reconnu presque aussitôt, c'était Arbagon. Que faisait-il ici, elle n'en avait pas la moindre idée mais cela ne présageait rien de bon. Azazel sembla sourire et après un seul mot d'Arbagon trois autres personnes apparurent, dont deux tenant en joug deux autres vapires de la Lune Rouge.

Tout se déroula très vite, et Kazahana ne comprit pas sur le coup se qui allait se passer. Arbagon lui ordonna de reculer et chargea une personne qui devait être sa partenaire de veiller sur elle. Pendant ce temps, toujours sur ce ton aussi froid et presque sans vie qui caractérisait une partie de sa personnalité il proposa une sorte de marché à Azazel, tout en sortant ses armes et se préparant au combat.

La jeune femme retomba sur terre et comprit enfin la situation, son amant venait de l'écarter du combat et voulait régler ça, au péril de sa vie. Il fallait qu'elle fasse quelque chose. Connaissant son frère, il tenterait tout ce qui était possible pour gagner même si ceux qui l'accompagnait devaient en mourir. Il ne souciait guère du prix du sang du moment qu'il parvenait à son but. Mais comment faire, de plus si elle intervenait, elle devait le faire pour le moment contre Arbagon risquant ainsi de révêler leur liaison à tous ceux qui étaient présent... Tant pis, cela ne pouvait pas ce passer de cette façon. Elle passa devant celle qui était censé 'veiller' sur elle en criant :


"Arrête ! "

Elle vint se placer dos à son frère, fesant donc face à Arbagon, elle le regarda dans les yeux.

"Tu n'as pas à faire ça, je suis assez grande pour me débrouiller, part avec les autres si tu veux mais c'est une histoire que je dois régler moi même..."

Il semblait furieux, poourtant elle ne pû finir ce qu'elle disait et il ne pû lui répondre car c'est Azazel qui prit la parole :

"Alors; là petite soeur je te félicite, fraterniser avec un guerrier de sa race, tu fesais déjà fort, mais ça ..."

"Ferme là, je ne t'ai rien demandé !"

Lui rétorqua-t-elle assez méchament, pourtant il reprit s'annonçant cette fois à tout ceux qui assistaient à la scène :

"Regardez moi cette magnifique dispute entre amants...Il veut la protéger de moi comme c'est mignon..."

Il l'avait fait, il venait de tout balancer... Là c'est elle qui allait sortir de ses gons. Avant quoi que ce soit, elle se retourna, armes en main et se lança sur son frère qui avait parfaitement prévue sa réaction. Le combat commença donc, se faisant affronter Azazel et Kazahana comme ce qu'il était prévue au départ. La jeune femme était verte de rage, énervé et cela se ressentait dans la manière dont elle lançait ses coups. C'était elle pour le moment qui attaquait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arbagon Naïmphras
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 461
Age : 26
Localisation : Dans l'ombre, là ou on ne peut me voir, guettant ma proie
Maître De : Moi-même
Esclave De : De sa vie
Date d'inscription : 11/09/2007

Feuille de personnage
Aime: Celle qu'il se doit de reconquérir

MessageSujet: Re: Un combat fraternel   Jeu 13 Déc - 1:05

Il soupira un peu quand elle vint se placer devant lui. Qu'elle révèle leur liaison ne le dérangeait pas, mais il ne voulait pas avoir à argumenter avec elle, car il savait ce qu'elle pensait, qu'il tentait de la sauver du combat, mais ce n'était pas totalement vrai. Il avait comme ordre de ramener le vampire et s'était ce qu'il voulait faire. Pourtant, il savait que cela se compliquerait par l'intervention de Kazahana, mais il savait que ces pensés ne pouvait pas être reproché non plus.

La voix de son frère qui résonna ne l'atteignait pas, ces provocations ne faisaient pas monter de colère en lui. Ses derniers mots furent aussi inefficaces que les précédents, mais il vit bien que Kazahana était en colère, la pire erreur qu'elle pouvait faire. Sa colère la rendait aveugle et cela paraissait dans le combat. Il fit signe à Evans, Gréonark et Sisjéraï de garder les vampires sous maîtrise, il ne pouvait pas permettre immédiatement leur mort. Il fit un signe de tête presque imperceptible à Nomia qui était la seule à savoir la véracité des dires, bien qu'il savait Evans assez intelligent pour l'avoir perçu, sachant que ses confrères démons s'en foutait pleinement.

Il ne pouvait pas vraiment intervenir, le combat était à nouveau entre le frère et la soeur. Toujours sur ses gardes, lames aux poings, il regardait le combat et savait que si Kazahana ne maîtrisait pas sa colère, elle serait vite vaincue, mais il tenterait quelque chose avant que son frère ne puisse lui enlever la vie. De son habituel air neutre et indifférent, il analysa le combat, il ne pouvait rien faire d'autre pour le moment, regardant comment son futur adversaire se battait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazahana Camarilla
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 346
Age : 30
Localisation : Là ou me porte mes envies ...
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Aime: un amour perdu...

MessageSujet: Re: Un combat fraternel   Jeu 13 Déc - 11:06

Le combat était engagé depuis une dizaine de minutes, l'un et l'autre n'arrivant à prendre le dessus de la situation. Azazel lui murmura quelque mot tout en parant et attaquant :

"Tu m'impressionnes...Tu combat mieux que je ne l'imaginais...Cela rendant le moment ou je le tuerais devant toi...Juste un peu plus lointain...Tu as eu des conquêtes plus glorieuse pourtant...T'abaisser à un démon. de son genre...Tu dénigres la famille pour ses actions avec la Lune Rouge...Mais il agit exactement comme nous, tuant et...Torturant..."

Kazahana n'avait enore rien dit, se contentant de se concentrer sur le combat, cherchant une faille dans sa défense. Elle le savait il fallait qu'elle appaise sa colère, dans le cas contraire la situation pourrait être bien plus grave qu'une cicatrice dans le bas du dos. Pourtant renfermé toute cette haine n'était pas chose facile. Et ce qu'il était entrin de lui dire ne l'encourager pas vraiment à prendre cette voix. A son dernier mot, il abaissa sa garde à peine deux secondes, la jeune femme en profita et lui donna un violent coup du revers de la main dans le nez. Il s'éloigna d'elle quelques instants, Kaz en fit autant. Ils reprenaient tous les deux leur souffle. Autour d'eux rien n'avait bougé et rien ne bougeait. La jeune femme se retourna un bref instant pout voir ce que faisait Arbagon, il était sur le côté semblant observer le combat. Elle lui était pour le moment reconnaissante de ne pas intervenir... Azazel sortit à nouveau une de ses remarques insuportable :

"Oh, oui regarde le bien, puisque c'est une des dernières fois ou tu le vois en vie..."

Il avait vraiment le don de l'énerver et Kazahana rapliquait à chaque fois. Le combat reprit de plus belle. Partagé entre cette haine et ce calme qu'elle devait retrouver pour combattre la jeune femme était moins précipité dans les coups qu'elle portait à son adversaire.

"Je n'en reviens toujours pas que notre Père t'ai laissé ses lames, une des choses les plus vieille et plus précieuse de la famille, entre tes mains..."

"Tu ne les méritais peut-être pas, tu y as pensé ?"

La c'est elle qui l'énerva, et cela se ressentit dans sa manière de frapper qui devint plus forte. Pourtant il commit une erreur, Kazahana en prit tout de suite conscience. Elle para son coup d'estiflade, passa sur son côté gauche et le toucha dans au flanc. Le temps sembla s'arrêté quelques instants. Azazel ne bougea pas et sa soeur non plus, elle le regardait à peine à deux mètres de lui pour voir comment il allait réagir. Elle venait de le blesser, et pas qu'un peu. Et là en moins d'une seconde, sans que rien ne puisse être prévisible il se jeta à nouveau sur elle. La jeune femme fut plus que surprise et para au mieux le premier coup qui arrivait sur elle. Ce qu'elle n'avait pas vue, c'est qu'il tenait maintenant dans sa main gauche une petite dague avec laquelle il lui rendit le coup qu'elle venait de lui porter. Il s'éloigna à nouveau d'elle, se retournant vers Arbagon pour lui montrer un sourire narquois et plus que provocateur. Lui tenait encore debout, ce qui ne fur pas le cas longtemps pour elle. Kazahana lacha ses lames et tomba à genoux sur le sol appuyant ses mains sur la blessure. Certe cette entaillade n'était pas mortelle, mais il fallait tou de même la faire soigner au plus vite et compresser la plaie pour éviter qu'elle ne se vide de son sang...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arbagon Naïmphras
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 461
Age : 26
Localisation : Dans l'ombre, là ou on ne peut me voir, guettant ma proie
Maître De : Moi-même
Esclave De : De sa vie
Date d'inscription : 11/09/2007

Feuille de personnage
Aime: Celle qu'il se doit de reconquérir

MessageSujet: Re: Un combat fraternel   Jeu 13 Déc - 15:36

Il regardait le combat, ni l'un ni l'autre ne semblait avoir l'avantage. Kazahana semblait savoir un peu calmer, mais pas suffisamment pour que le calme l'aide. Il ne disait rien, car la déconcentrer serait des plus mauvais dans cet état et il ne pouvait que patienter, même s'il n'aimait pas cela. Son frère semblait essayer de tirer avantage de ces provocations, mais il connaissait aussi sa soeur se disait-il, ce qui ne fonctionnerait pas sur lui, pas avec ceux-là.

Le combat se calma un peu, chacun reprenant leur souffle, dans un moment qui fût interrompu par les menaces de son frère. À ces mots, il eu la réaction de monter sa garde, mais Kaza reprit à nouveau le combat, lançant une provocation à son frère qui sembla marcher. Il la vu blesser son frère, mais de sa position, il vu le poignard qui venait d'apparaître et sans avoir le temps de réagir, Kazahana fut blesser. Il respira un grand coup pour rester calme et vu qu'elle tombait au sol.

Il fit signe à Nomia, qui attendit un peu. L'air du vampire ne l'impressionnait nullement, il lui ferait payer ce qu'il venait de faire, mais il ne céderait pas à ses émotions, il ne le devait pas. Il serra son emprise sur la garde de ces épées et se plaça en position défensive pour avancer vers le vampire. Il avait son visage neutre, rien ne pouvait paraître, à croire qu'il n'avait rien à faire du fait que sont amante soit sur le sol, avec une blessure qui saignait beaucoup, même si la vérité était toute autre.

Le combat s'engagea, laissant Nomia se rendre à Kazahana et l'apporter un peu plus loin. De là, elle commença à faire le nécessaire pour soigner la blessure, avec le matériel qu'elle avait, donc très peu, et ses connaissances, qui n'était pas celle d'un médecin non plus. Pendant ce temps, Arbagon se contentait de bloquer et esquiver, contre-attaquant quand l'occasion se présentait, il ne parlait pas et se concentrait sur les mouvements de son adversaire et l'environnement qui l'entourait.

Le combat était en cours depuis plus de 8 minutes, ce qui était très long et épuisant pour les deux adversaires, qui ne semblaient pourtant afficher aucune fatigue, bien qu'Arbagon savait que le vampire devant lui c'était battu plus que lui en affrontant sa soeur. Abruptement, il passa du mode contre-attaque au mode attaque, ce qui avait pour but de prendre son adversaire au dépourvu et de facilité une percer plus facilement. Il envoya sa lame en dans un mouvement circulaire vers ses épaules, changeant de direction pour les hanches au dernier moment, gardant l'autre lame pour se protéger d'une éventuelle attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazahana Camarilla
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 346
Age : 30
Localisation : Là ou me porte mes envies ...
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Aime: un amour perdu...

MessageSujet: Re: Un combat fraternel   Jeu 13 Déc - 22:27

La jeune femme était toujours à genoux, tentant de respirer profondément tout en continuant de compresser sa plaie, et surtout essayer de garder les idées claires. Comment son frère pouvait-il encore se battre vue le coup qu'elle lui avait assigné, elle n'en savait rien, vue que sa blessure à elle l'élançait énormément. Voilà encore un point qui l'a différencié d'un bon guerrier : elle, elle était au sol tandis qu'un vrai combattant aurait été de retour pour affronter ses ennemis même après une pareille blessure.

Arbagon s'engagea à son tour dans le combat, stoïque et concentré, sans montrer aucune émotion, d'une manière encore plus froide qu'Azazel qui lui déployait toute sa soif de sang et de vengeance.

Kazahana s'éffondra bientôt sur le sol, elle était allongée sur le dos regardant le ciel qui commençait à se brouiller devant ses yeux, ce qu'elle savait être d'assez mauvais présage. Celle qu'Arbagon avait envoyé sur le côté pour veiller un peu plus tôt sur elle, réapparue à ses côtés pour tenter de lui prodiguer au mieux les premiers soins. Chose qui s'annonçait un peu moins facile que prévue.

Pendant ce temps le combat se poursuivait. Kazahana ne distinguait pas spécialement tout ce qui ce passait, seul les sons et les entrelas des lames lui indiquaient que pour le moment les deux se battaient encore.

Nomia s'afférait au mieu sur sa blessure, mais les compétences d'un bon chirurgien semblaient fortement conseillé si la situation tournait correctement... Kazahana tourna de nouveau la tête vers le combat. A ce moment là, elle réussit à appercevoir que c'était Arbagon qui menait la charge et qu'Azazel faisait au mieux pour lui resister. Pourtant petit à petit le tout devenait lointain et flou... Elle s'adressa alors à celle qui était à son chevet :


"Si jamais la situation se renverse ne le laissait pas se faire tuer...Et s'il vous plait dite lui...que..."

Les derniers mots ne sortirent pas de sa bouche, Kazahana céda à cette impression de vide qui la guettait depuis un petit moment, elle plogea dans les ombres et le silence. Nomia prit tout de même son pouls, cela aurait pû être plus grave... Celle-ci se reconcentra sur le combat, cherchant juste à rassurer son compagnon de son état lui fesant comprendre qu'elle avait seulement perdue connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arbagon Naïmphras
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 461
Age : 26
Localisation : Dans l'ombre, là ou on ne peut me voir, guettant ma proie
Maître De : Moi-même
Esclave De : De sa vie
Date d'inscription : 11/09/2007

Feuille de personnage
Aime: Celle qu'il se doit de reconquérir

MessageSujet: Re: Un combat fraternel   Ven 14 Déc - 15:44

Le vampire bloqua au dernier moment, mais Arbagon était satisfait, car il voyait bien que son adversaire s'épuisait plus rapidement que lui. Il eu un sourire, qui ne démontrait que son côté sadique qui prenait de plus en plus le dessus sur lui. Il reprit un mode de combat plus défensif, pour reprendre son énergie un peu et tenter de trouver un moyen de mettre son adversaire hors combat.

***

Nomia s'affairait à soigner la jeune vampire qu'Arbagon lui avait confié. C'était donc d'elle qu'il lui avait parler, elle ne devait pas la laisser dans un trop mauvais état si elle voulait évitez qu'Arbagon s'inquiète. Même si ses connaissances n'étaient pas les meilleurs, elle se dit que si elle pouvait au moins la faire tenir jusque chez un chirurgien, tout serait parfait.

Quand elle entendit la voix de celle qu'elle soignait, elle la regarda en continuant de faire se qu'elle s'apprêtait à faire. Quand elle parla, elle comprit ce qu'elle ressentait, mais elle ne pouvait pas nécessairement exécuter sa demande. Les traqueurs avaient un honneur et si Arbagon ne lui demandait pas d'intervenir, elle ne le ferait pas pour laisser l'honneur de son chef intact. De plus, elle ne pouvait pas revenir sur la décision de celui-ci. Quand elle laissa sa tête retomber, elle se retourna pour faire signe à Arbagon qu'elle allait bien, après avoir pris son pouls, mais elle vu qu'il venait de perdre son avantage.

***

Tout en combattant, il ne pouvait s'empêcher de regarder furtivement Nomia et Kazahana, pour être sûr que tout allait bien. Quand il vu la tête s'affaisser, il perdit sa concentration deux secondes, mais assez pour faire une brèche dans sa défense. Il sentit la morsure du métal au niveau de ses hanches droites, qui ne pénétra pas bien profond. Il tomba à genou, se retenant de céder à la colère et de crier, faisant un signe qui fit exécuter le vampire qu'Evans maîtrisait.

Il avait bien vu le signe de Nomia et se reprit avant que son adversaire en profite trop. Il esquiva à gauche, lâchant ses armes et se jeta sur le vampire. Une lutte au corps à corps s'engagea entre eux. Quelques coups de poings et de genou étaient donnés, chacun tentant de maîtriser son opposant. Ce type de combat étaient très épuisant et demandait beaucoup de force, ce qui était à l'avantage d'Arbagon.

Il finit pas lancer au sol son adversaire épuiser. D'un autre signe, les deux démons tuèrent les vampires qu’ils tenaient, la Lune Rouge était allé trop loin cette fois et il ne méritait que la mort, après en avoir tuer tant. Il commença un combat au sol, sentant une lame coupé son habit à un moment donner. Il saisit le bras armer du vampire et d'une mouvement brutal, profitant de l'épuisement de celui-ci, il lui brisa le poignet, sans toute fois désaligner les os, reprenant le dessus du combat.

Il fit alors apparaître dans sa main une de ses épées qu'il avait laissé tomber. Une phrase lui vint en tête alors. Il avait promit de tout faire pour ne pas tuer un des frères à Kazahana, mais pouvait-il se le permettre? Il était en grand conflit d'intérêt, il se sentait déchirer par el choix. Non, il lui avait dit, si jamais il devait le faire, il le ferait, ne lui avait-il pas dit? D'un mouvement rapide, il planta son épée dans le coeur de son adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazahana Camarilla
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 346
Age : 30
Localisation : Là ou me porte mes envies ...
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Aime: un amour perdu...

MessageSujet: Re: Un combat fraternel   Ven 14 Déc - 23:59

Une tonne d'images se bousculaient dans l'esprit de Kazahana : son frère...une course poursuite...cinq cadavres...une famille...un veil immeuble...un combat...Arbagon... Elle ouvrit péniblement les yeux, un grand froid l'envahit, elle était allongée sur le sol. La jeune femme commença à bouger lègerement ses bras pour voir finalement ses mains couvertes de sang. La douleur ressurgit, et la situation aussi !

Pourtant il n'y avait plus un seul bruit de lutte. Sa respiration s'accéléra, elle n'osait pas tourner sa tête pour regarder ce qui c'était passé de peur de voir ses pires cauchemards s'être réalisés. Kazahana tenta de se relever. La jeune femme qui c'était occupé d'elle juste avant, elle n'aurait pu dire combien de temps elle était resté inconsciente apparue de nouveau à ses côtés et l'encouragea fortement à rester couché et à se tenir tranquille. De toute façon, Kaza rennonça à se lever, cela semblait compromis pour le moment. Elle respira profondément, êlle n'avait toujours pas tourné la tête. Son esprit se contentait et se dépêchait de faire les rapprochements avec le peu de choses qui l'entourraient. En premier le combat devait être terminé puisqu'il n'y en avait plus aucun son, ensuite soit le combat avait tourné en faveur de son frère et Arbagon était en très mauvaise posture soit l'inverse... Non la femme était apparue à ses côtés, c'était qu'Arbagon allait bien, où que le combat avait fait match nul et que les deux combattants étaient au sol chacun bléssés et éppuisés...

Kazahana prit une profonde inspiration, avant de finalement regarder ce qui pouvait s'être passé. Son coeur était à la fois rassuré et déchiré : Arbagon était bien vivant, ce qui n'était plus le cas d'Azazel... Elle détourna sa tête cherchant à reprendre ses esprits, certainement aussi altéré par la blessure et l'état dans lequel elle se trouvait. De légère larmes ruisselèrent sur ses joues. Soulagement ou tristesse, peut être un peu des deux. De toute façon la situation été prévisible, elle savait qu'elle devait s'attendre un jour à l'affronter. Le moment était venu.

Elle retourna son attention sur la scène de combat tout en tenant sa blessure. Arbagon ne semblait pas être non plus au mieux de sa forme. Les autres membres de La Lune Rouge gisaient eux aussi sur le sol, les compagnons de son amant c'étant regrouppé pour discutter. La jeune femme qui se tenait jusque là à ses côtés lui fit comprendre qu'elle la laissait un instant seule, Kazahana lui répondit d'un signe de tête qui signifiait que ça devrait aller. De toute façon elle ne cherchait pas à attirer l'attention sur elle, ils avaient certainement de plus sérieux problèmes en ce moment. Elle redoutait quelque peu aussi, le face à face avec Arbagon, elle était seulement rassuré qu'il soit encore en vie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arbagon Naïmphras
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 461
Age : 26
Localisation : Dans l'ombre, là ou on ne peut me voir, guettant ma proie
Maître De : Moi-même
Esclave De : De sa vie
Date d'inscription : 11/09/2007

Feuille de personnage
Aime: Celle qu'il se doit de reconquérir

MessageSujet: Re: Un combat fraternel   Sam 15 Déc - 1:59

Il retira son épée, regardant le corps qui gisait sur le sol. Il se souvenait des provocations de celui-ci, il avait clairement dit qu'il tuait, tout comme son organisation. Il avait dit vrai, on lui avait montré la différence entre ses meurtres à lui et à les accepter, mais il venait de tuer le frère de son amante. Comment réagirait-elle? Nomia lui avait dit, il l'avait lu dans les livres, il savait pourquoi els traqueurs se refusaient l'amour. Dans un excès de colère et de rage, que ce conflit causait en lui, il envoya son épée plus loin, les faisant disparaître peu après.

Il laissa les trois membres inoccupés de son petit bataillon parler entre eux. Nomia continuait à surveiller l'état de Kazahana, pourquoi tout était si compliquer? Il s'éloigna et sauta sur un mur pour monter au toit. Il se mit à courir de toit en toit, pendant que son affrontement intérieur faisait rage, chacune des facettes de son être tentant de prendre le dessus. Il lui fallu plusieurs minutes pour se stabiliser, sa nature guerrière gardant le dessus. Il revint, sautant sur ses pieds à l'endroit où il était partit.

Il regarda Kazahana qui était réveillé. Ses larmes ne l’affectaient plus, plus rien, il était l'être froid et insensible qu'elle avait rencontré au début. Il fit quelques pas, rabattant sa capuche, regardant tous les corps qui avaient été rassemblé. Dix en tout, ils étaient tous là et mort. Et pourtant, il aurait aimer en voir plus, voir tous les damnés membres de cette ordre, que ce pour quoi on l'avait former est servi à quelque chose, car dix étaient mort et autant finirait par être recruter, sa mission ne servait à rien.


" Evans et Gréonark, identifier moi les et remplissez le nécessaire que vous ferez parvenir au vétéran. Sisjéraï, tu va voir les autorités et leur montrer les corps de la famille, surtout tu les gardes loin d'ici encore quelques heures et tu ne dis rien de compromettant. Nomia, va guetter les rues, si quiconque viens ici, tu me préviens immédiatement. Exécution! "

Les trois traqueurs se turent et deux commencèrent à analyser les tatouages sur les corps, remplissant les fiches qui devaient être remplis. Sisjéraï prit des habits plus normaux et partit tranquillement, entrant déjà un peu dans la peau du personnage qu'il devrait improviser devant les gardes. Nomia fut sur les toits assez rapidement et ne fut plus visible, bien qu'Arbagon sentait sa présence encore. Tout était exécuté avec ordre et précision, comme on leur avait appris.

Après quelques secondes, il se retourna vers la silhouette qui était étendu sur le sol. Son visage neutre n'avait aucun défaut, aucune fissure. Il ne broncha même pas, il ne pouvait pas se permettre de laisser sa personnalité plus faible ressurgir dans un moment semblable et il ne le ferait pas. Il s'approcha normalement, restant debout, le regard fermement planté dans celui de Kazahana.


" Il est mort dans l'affrontement. Je te l'avais dit et nous le savions, ce n'est que mon travail et la raison pour laquelle on m'a entraîné. Nous t'apporterons à un hôpital quand toute notre besogne sera finie. Si jamais tu croises un autre de tes frères, dis leur que ce n'est qu'un avertissement et qu'il est chanceux de ne pas avoir trop souffert. "

Toujours sa voix vide et platonique. Il avait prononcé ces paroles comme s'il avait eu une discussion normale avec une personne normale. On ne pouvait pas dire qu'il cachait ce qu'il ressentait à ce moment, car il ne ressentait vraiment rien, comme quand il s'était vu au marché. Il fit un tour sur lui-même, tournant le dos a Kaza et commença à s'éloigner, comme si rien n'était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazahana Camarilla
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 346
Age : 30
Localisation : Là ou me porte mes envies ...
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Aime: un amour perdu...

MessageSujet: Re: Un combat fraternel   Sam 15 Déc - 13:35

Tous le monde s'affairait dans la rue, chacun remplissant ce qu'Arbagon leur avait demandé de faire. L'endroit ressemblait plus à une morgue qu'a autre chose, vue le nombre de cadavres qui gisaient sur le sol. Finalement pour une personne complétement extérieure à toute cette situation,aurait pu dire que La Lune Rouge et les Traqueurs agissaient de la même façon, tuant à chaque fois l'ennemis qui leur tombait dessus, le tout recommençant à chaque nouvelle rencontre. un cercle vicieu, qui ne semblait pouvoir finir un jour...

Kazahana était toujours étendue sur le sol, elle ne bougeait pas, se contentant de regarder les étoiles dans le ciel. De toute façon que pouvait-elle bien faire d'autre... Au bout d'un moment Arbagon la rejoint. Il l'a regarda droit dans les yeux. Même avant cela, la jeune femme avait comprit que c'était le traqueur qui allait lui parler et non son amant. Il justifia son acte, par la seule explication qu'il pouvait donner, ce qui était la stricte vérité : il avait fait ce qu'on attendait de lui... Ce qui l'a blessa un peu plus ce fut l'avertissement envers le reste de sa famille. Rien de plus, il lui tourna le dos et repartit. Il lui avait dit ça sur un ton si froid, sans vie, elle n'avait été à ce moment là rien d'autre que la soeur de celui qu'il venait de tuer. Et elle ne servait qu'a faire passer un message, celui qui disait que pour le moment c'était lui le plus fort et celui qu'ils avaient le plus à craindre si jamais ils continuaient leurs agissements.

Leur relation ne semblait ne jamais avoir éxisté, il était redevenu ce traqueur avec lequel ils avaient eut, elle et son frère, une altercation au marché quelque mois plus tôt. Rien se ce qui c'était passé après ne semblait avoir eu lieu, dans la manière dont il s'adressa à elle. Kazahana était intérieurement encore plus effondré. Qu'avait-elle donc fait ? Elle avait aidé un démon à s'enfuir, l'avait soigné et ils c'étaient engagé tous les deux dans une relation... Mais quelle idée avait-elle bien eu ce jour là ! Elle n'avait fait que se mettre sa famille à dos, venait de faire tuer un de ses frères et celui pour qui elle avait fait ça, finalement n'existait pas... Comment avait-elle pu être à ce point naïve, un traqueur restait un traqueur, comment aurait-il pu en être autrement de toute manière. Instinctivement elle avait serrait au creu de sa paume, la bague qu'Arbagon lui avait laissé. Comment tout pouvait s'éffondrer maintenant ? Pourtant la réalité était plus que formel en ce moment même, il allait falloir qu'elle accepte.

Elle ne tenta même pas de le retenir, il s'éloignait et c'était peut être finalement le mieux, même si au fond d'elle, elle aurait tant aimé répondre quelque chose à tout ça, où simplement qu'il la prenne dans ses bras...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arbagon Naïmphras
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 461
Age : 26
Localisation : Dans l'ombre, là ou on ne peut me voir, guettant ma proie
Maître De : Moi-même
Esclave De : De sa vie
Date d'inscription : 11/09/2007

Feuille de personnage
Aime: Celle qu'il se doit de reconquérir

MessageSujet: Re: Un combat fraternel   Sam 15 Déc - 15:47

Le travail avançait à bon rythme et d'ici peu tout serait fini. Retournant vers les corps il regarda les visages et vu que la plupart d'entre eux était très jeune, mais les derniers recrutement avait du être plus ouvert que les derniers. Si jamais beaucoup de vampire de cet âge prenait le parti de la Lune Rouge, la tâche serait ardue. C'était ainsi avec la majorité des clans ces derniers temps, laissant les traqueurs seuls contre tous, mais il s'en sortait plutôt pas si mal.

En arrivant près du groupe qui examinait les tatouages, Evans le regarda d'une façon un peu étrange, il se contenta de soutenir son regard jusqu'à ce qu'il détourne la tête. Ce qui venait de se passer ne le regardait pas et il n'avait pas à s'en mêler maintenant. Il n'avait peut-être pas d'émotion très forte, mais il avait encore une conscience et un jugement, les paroles qu'il avait prononcé était dur, il le savait. Il savait l'effet qu'elles auraient sur elle, il se doutait de ce que cela pouvait impliquer, il n'était pas aveugle non plus, mais c'était ainsi qu'il devait agir pour le moment.

Il s'appuya sur un mur plus loin, observant tout ce qui se passait, attendant qu'Evans et Gréonark est fini leur tâche, s'assurant que Nomia ne revenait pas les prévenir de quoi que ce soit. Il eu un bref regard vers Kazahana, son état n'était que des plus prévisible, mais il n'y pouvait plus rien. Il aurait peut-être mieux valu qu'il envoie quelqu'un d'autre, comme ça il aurait pu tuer le frère de Kazahana sans que tout ceci se passe. Peut-être, mais c'était malheureusement lui qui traquait ce clan, il devait en assumer les responsabilités. Il ferma les yeux pour récupérer un peu de son combat.

Après 20 minutes, tout fût fini et Gréonark vint le prévenir. Malgré tout ça, les corps ne pouvaient pas rester ici, on devait les rapporter à l'endroit de leur base prévu à cet effet. Il sortit le matériel nécessaire, c'était un sac adapter pour ce genre de ... transport ... par divers moyen. Ils mirent les corps dans les sacs et il fit revenir Nomia. Il se disait qu'après ce qu'il venait de lui dire, il valait mieux que ce soit quelqu'un d'autre qui la porte. Ils prirent donc tous un sac, sauf Nomia qui prit Kazahana, et se consultèrent légèrement, trouvant le meilleur chemin. Ils partirent donc vers l'hôpital le plus proche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazahana Camarilla
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 346
Age : 30
Localisation : Là ou me porte mes envies ...
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Aime: un amour perdu...

MessageSujet: Re: Un combat fraternel   Sam 15 Déc - 17:08

La situation mit un moment avant de bouger. Chacun des membres s'affairaient à sa tâche. Kazahana elle essayait de rester le plus lucide et consciente possible, ce qui n'était pas forcément facil, la tentation étant assez grande de céder de nouveau à cette fatigue qui l'appellait. Elle ne voulait toujours pas tourner la tête vers les autres, tant qu'a faire, au moins rester en dehors de leurs actions.

Cela faisait quelques minutes qu'elle vascillait entre un état conscient et demi-conscient quand Nomia revint prêt d'elle. Tout le monde bougeait de cet endroit. La jeune femme reprit au mieux ses esprits pendant que celle qui l'accompagnait l'aidait à se relever. Ce ne fut pas un moment très agréable et facile mais Kazahana était enfin debout appuyé sur Nomia. Arbagon était loin devant, préférant certainement garder ses distances avec elle, vu les récents événements. Elle demanda à Nomia où est ce qu'ils se dirigeaient, comme il lui avait dit plus tôt ils allaient la déposer dans un hôpital pour qu'elle se fasse soigner avant de vaquer de nouveau à leurs occupations.

Au moins c'était clair, leurs chemins se séparaient à nouveau, sans s'être vraiment croisé cette fois, il fallait bien le dire. Le chemin fut assez pénible et douloureux pour Kazahana qui ressentait presque à chacun de ses pas sa douleur et sa fatigue augmenter. Elle se plaignait pourtant pas, elle ne voulait pas les ralentir plus qu'elle ne le fesait déjà. Ils arrivaient, la jeune femme reconnaissait l'endroit. Kazahana s'assit sur une des marches du bâtiment et remercia Nomia de l'avoir emmené jusque là. Le reste du groupe était resté un peu plus loin de la lumière des lampadaires Arbagon compris.


"Merci, Faîte attention à vous, et qu'il fasse attention à lui aussi..."

Lui dit elle en regardant vaguement l'endroit où les autres étaient restés. Un infirmier s'avançait déjà vers elle pour la prendre en charge, en ce moment les patients affluaient presque à longueur de temps suite à des blessures similaires.

"Vous devriez y aller, les hôpitaux grouillent de gens au service de vos ennemis..."

Arbagon semblait d'accord avec cette idée puisqu'il faisait dèjà signe au grouppe de s'en aller. Leurs regards se croisèrent une dernière fois mais cette fois c'est elle qui détourna la première son regard du sien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arbagon Naïmphras
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 461
Age : 26
Localisation : Dans l'ombre, là ou on ne peut me voir, guettant ma proie
Maître De : Moi-même
Esclave De : De sa vie
Date d'inscription : 11/09/2007

Feuille de personnage
Aime: Celle qu'il se doit de reconquérir

MessageSujet: Re: Un combat fraternel   Sam 15 Déc - 17:26

Il marchait avec les autres en avant, restant sur ses gardes légèrement. Nomia et Kazahana marchait un peu en arrière, imposant leur rythme, ce qui ne dérangeait personne. Il n'avait pas besoin de se sentir presser, pourquoi des gens avec des sacs de voyage le seraient? Il marchait à vitesse de ceux-ci en parlant de choses diverses, conscient qu'après il retournerait à la cache des traqueurs.

Arriver devant l'hôpital, Nomia conduit Kazahana à celui-ci, eux restant un peu plus dans le noir. Un infirmier parla après quelques mots de Kazahana, qu'il ne pouvait pas vraiment entendre vu la distance, mais il se dit que rester immobile trop longtemps n'était pas très bon. Alors aussitôt que Nomia eu laisser la jeune vampire à l'infirmier, il annonça le départ. Il regarda une dernière Kazahana, qui détourna le regard, ce qui ne le surprit guère. Il l'avait blesser et il le savait, mais il avait de son mieux voilà.


" - Tu as été dure, pourquoi?

- Tu sais aussi bien que moi Nomia, je n'avais pas énormément de possibilités vu les circonstances. Je lui avait dit que s'y jamais je devais le faire, je le ferais. Qu'aurais-tu voulu que je fasse?

- Tu était incapable d'aimer avant même de devenir ce que tu es, alors je peux comprendre que tu n'es pas vu, mais n'as tu pas pensé à ce qu'elle as subit?

- Et toi? Tu pouvais aimer avant? Tu penses vraiment que je suis si aveugle? "

Il vit à la mine refrogner de Nomia qu'elle avait déjà abandonner l'idée de le résonner. Peu en avait le courage et c'était chose courante d'agir ainsi avec lui, peu voulait lui faire entendre raison. Ils continuèrent en silence, Gréonark silencieux en pensant à son compagnon Sisjéraï. Evans qui ne désirait pas se mêler à tout ça. Nomia et Arbagon ayant clairement eu une divergence d'opinion. C'est dans cette humeur que tous arrivèrent à la cache et c'est dans celle-ci qu'Arbagon alla se coucher, désirant restez seul. Il regarda le rubis que Kazahana lui avait donner quelques secondes, avant de le ranger, ils venaient d'avoir leur premier obstacle et il ne savait pas s'ils pourraient le surmonter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un combat fraternel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un combat fraternel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Résultat de combat et prise de flan
» Le meilleur style de combat rapproché ?
» premier combat du tournois . 2 contre 2
» Coe David B. - Le combat des innocents - La couronne des sept royaumes T4
» Le combat ordinaire... en chanson par les fatals picards!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cercle Des Immortels :: Hors Rp :: Boite d'archive-
Sauter vers: